• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lefranc-tireur

lefranc-tireur

Je ne suis rien, je ne sais rien, je ne vaux rien et je ne veux rien ... Mais j’aime bien !

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 90 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • lefranc-tireur lefranc-tireur 19 mars 2007 18:44

    Il est incroyable de prendre conscience combien tous ces pseudo-socialos bien pensants et bien dans leur peau , pas bof pour 2 sous, s’imaginent que l’on doive être prof ou fonctionnaire pour pouvoir prétendre réfléchir , comprendre, être élu du peuple, soit en tant que député, soit en tant que président.

    Et comment peut on les imaginer alors un jour gouverner pour les français et non pas pour eux mêmes.

    Remarque, il me semble qu’il vaut mieux actuellement pour être socialiste ne plus être prof si on ne veut plus se faire cracher dessus par les royalistes malgré les services rendus au parti et les sacrifices à ses représentants.



  • lefranc-tireur lefranc-tireur 19 mars 2007 18:34

    @lothar

    Nulle raison de vous sentir mal à l’aise pour votre accord avec demian.
    - Il n’y a rien de répréhensible en soi ni de honteux à cet état de fait.
    - Si malgré tout une lueur de vice vous faisait imaginer le contraire, observez simplement combien il semble logique et naturel aux sarkozistes et royalistes de s’unir dans leurs efforts pour faire tomber l’homme du peuple et se conserver la part de fromage.

    Le canard enchaîné est bien en perte de vitesse et il est intéressant de voir combien il se ridiculise avec ses arguments.

    Ce qui est d’autant plus rigolo qu’il y avait moulte scandales de pacotille prévus contre les sarkozistes avec un peu de poudre pour les royalistes.



  • lefranc-tireur lefranc-tireur 14 mars 2007 19:11

    Ben y’en a , pourquoi quand ils perdent ce serait la faute des autres ?

    Pourquoi royal ,n’est pas reconnue pour sa nullitude comme cela a bien été évident dès le début. Une femme candidate, oui, mais pas n’importe laquelle. En tout cas pas elle. C’est quand même pas le vilain lepen qui a fait la campagne de jospin/segala et qui a éjecté le ps il y a 5 ans !

    Pourquoi sarko ne devrait il pas être le seul artisan de ses problèmes ?

    Et pourquoi Bayrou ne devrait il pas son succès à ses qualités ?

    j’avoue que j’ai bien du mal à comprendre !

    Mais avec ces habitudes de victimisation ...



  • lefranc-tireur lefranc-tireur 14 mars 2007 18:44

    Y a t’il encore un socialiste dans la salle ?

    Et bien chers frères, et bien chères soeurs, sachez respecter la bête qui s’éteint.

    Et soyez prudents, jusqu’à son dernier râle, elle veut vous mordre. Et elle a déjà suffisament fait de dégâts , et pas que sous le règne du dieu mitterand.

    Non , le royalisme ne passera pas.

    Le pire, c’est qu’ils nous avaient prévenus qu’ils sortiraient des tas d’affaires de dessous les fagots contre leur ami Nico. Et ils n’avaient rien prévu sur d’autres.

    Diriger, c’est prévoir. Et sur ce coup encore, ils nous ont montré leur valeur.

    Le roi est mort.



  • lefranc-tireur lefranc-tireur 5 mars 2007 06:48

    Tout à fait.

    Votre approche synthétique fait que je ne désire en rien la contredire.

    Cependant, l’honnêteté ne me permet pas de reprocher aux réfractaires à l’homéopathie dans ce cas de figure, ou toute technique me permettant espérer « guérir », de chercher des preuves.

    les preuves nous confortent dans notre certitude perçue par certains de nos sens auxquels appartient l’intelligence. Et la preuve scientifiquement vérifiable permet à notre société d’accepter avec l’intellect des évidences pour d’autres et met ainsi court à toute supputation.

    Une petite citation de Vinci qui peut servir dans notre sujet si vous permettez.(l’original, pas celui du roman le code )
    - "Nous dirons donc que là ou l’on ergote, il n’y a plus de vraie science ; car la vérité n’a qu’un seul terme, et ce terme une fois trouvé, le litige se trouve détruit à jamais. S’il peut renaître, il s’agit d’une science bavarde et confuse, et non la certitude née .
    - Les vraies sciences sont celles que l’expérience a fait pénétrer par les sens et qui imposent silence à la langue des argumentateurs, et qui ne nourrissent pas de songes ses investigateurs, mais sur les premiers et vrais principes connus procède successivement et avec une vraie suite, et arrive à conclure, comme on le voit dans les mathématiques."
    - « Aucune investigation humaine ne peut s’intituler véritable science, si elle ne passe par la démonstration mathématique. »

    Ma recherche de preuve peut se situer à 2 niveaux ;

    - en ce qui me concerne et je me sais outillé pour que cela me convienne.
    - En ce qui concerne éventuellement mes semblables pour un partage et il est intéressant de pouvoir leur apporter les éléments qu’ils peuvent accepter.

    « Les éléments avancés sont dépendent de l’orientation de l’intention »

    Pour revenir sur ce sujet ,si certains opposants se satisfont de résultats qu’ils savent tronqués pour se complaire dans leur opposition à une médecine autre, cela ne me gêne pas. D’où la remarque concernant les rares mais presque exclusives réactions virulentes à votre sujet :
    - Il y aura toujours les indécrotables trouillus de la mort subite et de la maladie. Et qui en rejettent la responsabilité unique sur leurs semblables et les vilaines petites bêtes qui nous ont précédé, dont même les super médicaments et vaccins ne peuvent pleinement les protéger apparemment.
    - Les inconditionnels de ces produits d’autre part qui eux vivent de ce commerce . Si ces produits allopathiques peuvent avec parcimonie nous aider dans le bien être physique, ceux qu’ils nourrissent ne peuvent accepter leur possible inutilité, voire leur dangerosité dans certaines conditions.

    La trouille viscérale des premiers et la mauvaise foi des seconds leur feront dire toutes les âneries que l’on observe et pas uniquement sur ce fil.

    Mes preuves lors d’un choix personnel peuvent ne convenir qu’à moi mais elles sont miennes et me suffisent et n’ont pas à se justufier. ... par définition mais l’assumer pleinement.

    Maintenant, il me semble que dans cette affaire, en dehors du nom prédestiné du médecin, le conseil de l’ordre ne s’est pas préoccupé en priorité du libre choix assumé des malades, auxquels il est sensé assurer la protection.

    Mais c’est un choix politique jamais remis en cause par quelque gouvernement qui soit. Et là, certains diraient : tous pourris mais cela est un autre débat.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès