• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lieutenant-Colonel Honoraire(! !)de Gendarmerie Jean-Michel BEAU

Lieutenant-Colonel Honoraire(! !)de Gendarmerie Jean-Michel BEAU

 
 
Né le 08 septembre 1943 à TROYES
Fils d'un Général de Division de l'Armée de Terre
Petit-fils de deux civils, officiers pendant la première et la seconde guerre mondiale, tous deux chevaliers de la Légion d'Honneur à titre militaire.
Entré dans l'Armée en 1961 par la petite porte. Sous officier en 1962, il devient , par voie de concours, sous-lieutenant de Réserve en Situation d'Activité en Juillet 1964(O.R.S.A.)
Passe le Concours d'entrée à l'Ecole des Officiers de la Gendarmerie de MELUN(E.O.G.N.) Il en sort lieutenant d'active et vice major de promotion en 1971.
Bacc +7 en Droit (droit Privé,droit Commercial, Sciences Criminelles)
Il exerce avec succès plusieurs commandements en province et "tombe" dans le traquenard de VINCENNES le 28 Août 1982. Il commande à PARIS la plus importante unité spécialisée dans la Police Judiciaire de toute la Gendarmerie Nationale.
Cette triste affaire lui vaudra une inculpation pour "subornation de témoins" en 1983. L'Instruction durera 9 ans (16 pièces de procédure !! )....conduite par un juge d'instruction nommé Alain VERLEENE qui, s'estimant saisi "in personam" et non "in rem", n'entendra jamais PAUL BARRIL !! et n'inculpera Christian PROUTEAU que sur réquisitions expresses du Parquet en fin 1987 ...pour retomber ensuite dans une totale léthargie.
Entre temps BEAU a été "Placardisé" depuis 1983 à la DPSD ( ex Sécurité Militaire ) et va y rester jusqu'en 1988 , date à laquelle il demandera sa mise à la retraite proportionnelle, comme Lieutenant-Colonel après 26 ans de services. Il est donc retraité à 44 ans et sera ensuite D.R.H de plusieurs Entreprises pendant 16 ans.
Enfin jugé en juin 1991, BEAU est condamné ; tout comme Christian PROUTEAU à 15 mois de prison avec sursis (peine non amnistiée). Ce dernier, Préfet de son état, est à l'époque, en charge de la sécurité des J.O d'ALBERTVILLE. Un record du monde est alors battu puisque l'affaire vient en appel en 2 mois !!! La Cour refuse d'entendre les témoins de BEAU et rend sa décision sans autre débat que la réaudition de BEAU et PROUTEAU. " Christian PROUTEAU est relaxé au bénéfice du doute " et Jean-Michel BEAU voit sa peine abaissée à "12 mois de prison ( amnistiés ) et 6000 Francs d'amende". Il lui reste désormais un droit ...se taire ! Il n'en abusera pas !
Auteur de deux ouvrages épuisés :
- Les Saisies Incidentes (épuisé) opuscule qu'en général tout Officier de Police Judiciaire ( O.P.J.) possède dans sa sacoche !
- L'Honneur d'un Gendarme ( SAND) 1989 épuisé mais encore accessible d'occasion par des sites genre livres rares-book
- L'AFFAIRE DES IRLANDAIS DE VINCENNES 1982-2008 
paraît le 19 mars 2008 Chez FAYARD 

Tableau de bord

  • Premier article le 04/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 265 64
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Dont acte pour le premier de vos deux « gros reproches ». Je suis désolé d’avoir pu donner l’impression que les « magouilles » politico-judiciaires qui traînent en longueur ne concernaient qu’un camp. Dieu que NON !

    Je pense tout à fait le contraire et même bien pire dans la mesure où ma propre tourmente judiciaire couvre la période 1983-2007. Ceci veut dire, en clair, que même lors des cohabitations, j’ai, en plus, eu a subir les conséquences d’accords entre dirigeants du plus haut niveau. Un Ministre ayant même répondu à un autre à propos de « mon affaire » qui n’avançait pas à l’instruction (9 ans) : « Cher ami vous n’imaginez quand même pas que je vais sacrifier la qualité de mes relations avec le Président MITTERRAND pour un Commandant de Gendarmerie ! ». J’ajoute qu’évidemment en période de non partage du pouvoir, comme par exemple celle qui vient de se terminer, les « accords » et protections outrancières sont restés de mise. Sauf si vous teniez à me faire une pure critique de nature politique.... vous pouvez sans doute acquérir d’occasion et à vil prix sur un site spécialisé un exemplaire de mon livre de 1989 pour lequel je suis passé à Apostrophes et dont j’ai vendu 63000 exemplaires....Peut être saisiriez vous mieux le sens de mon plaidoyer qui vous a sans doute paru purement « pro Domo ». Je connais hélas d’autres gens qui vivent encore ou ont vécu le même type de situation. Reste qu’il advient quelquefois de rencontrer des juges vraiment indépendants et pugnaces qui rendent vraiment la justice en toute indépendance. Entre temps j’aurai connu quelques très jolies serpillières qui continuent à se draper sans honte dans leur robe noire ou rouge. Pour terminer et comme j’ai senti votre souhait d’aller sur le terain politique sachez que je ne suis pas pour autant devenu un adepte du « tous pourris »....mais j’ai quand même failli perdre la partie au plan judiciaire...j’en ai été bien près, soyez-en conscient ! Sur le second gros reproche ....no comment en direct



  • Oui j’avais « senti » que la blessure devait être grave et même au-delà.Les deux chemins choisis que sont le bénévolat pour des causes si importantes et le passage en analyse sont certainement les bons. Reste que la peine vécue et surtout subie ne peut pas s’en aller. Mais l’analyse vous aidera probablement à vivre avec, ce qui ne constituera nullement un renoncement ou un oubli malsains. Courage.

    PS : deux mots en plus pour vous dire qu’il se trouve que je sais qui est le Préfet FAUGERE et que j’ai par ailleurs, et cela n’a aucun rapport, passé pas loin de 5 ans en Alsace comme DRH du leader mondial de la construction des porte-voitures ( 1993-1997 )



  • salut camarade basane.As-tu vu mon papier de Vendredi ? Olivier Latré....... (biffe) s’acharne à vouloir t’identifier !! Je lui ai répondu que je n"en savais pas plus que ce que tu avais pu me dire sur un site public. Cordialement



  • même constat technique on vote non et cela saute de deux votes d’un coup ...on vote oui rien ne se passe et si vous tentez de le réitérer la « bécane » vous répond que vous avez déjà voté. Sérieusement il y a un problème de fiabilité des décomptes. Sentiments cordiaux à tous



  • Malgré la pudeur que vous manifestez dans l’exposé de votre cas, je n’ai pas trop de mal à imaginer ce que vous avez eu à subir, au-delà de la peine qui était déjà immense. Evidemment si vous aviez eu la possibilité de faire qu’en jugeant le pénal on décide aussi du « civil » cela aurait été de loin préférable. Vous voici dans le parcours judiciaire typique de ce qui peut traîner et ne déranger vraiment que peu de monde. Battez-vous et chaque fois que vous vous sentirez faiblir et au bord de l’abandon, souvenez-vous que la position normale de l’homme est d’être debout. Courage et sincère compassion. JMB

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Justice

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité