• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

LilianeBaie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/12/2007
  • Modérateur depuis le 12/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 258 1910
1 mois 1 3 87
5 jours 1 3 87
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 26 18 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • LilianeBaie 23 juin 14:41

    @jjwaDal
    Merci pour votre commentaire.

    Oui, d’abord la prise de conscience. Ensuite l’action, collective. 
    Entre autres leviers d’action sous-utilisés, il me semble que l’on néglige le boycott. Ces gens et leurs amis ont besoin de notre consommation. On peut planter ses propres radis, mais on peut aussi choisir politiquement ce qu’on achète comme radis...



  • LilianeBaie 23 juin 08:30

    @Blé

    « On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps » C’est d’Abraham Lincoln, mais tout-à-fait adapté à ce que nous sommes en train de vivre. 
    Oui, les yeux des citoyens se décillent, malgré la lourdeur de la propagande médiatique. Parce que les conséquences de la politique « à droite toute » et «  sus à l’Etat social » commencent à toucher personnellement les gens : baisse des petites retraites par augmentation de la CSG, diminution des APL.. Mais aussi l’echec de parcoursup et le fait que des étudiants, même brillants, ne pourront pas choisir ce qu’ils souhaitent ( quant aux autres... ). Et la violence de ce gouvernement apparait peu à peu lors des manifestations, à l’occasion de l’évacuation de Notre-Dame-des-Landes, vis-à-vis des réfugiés... À ce sujet, si on met en parrallèle le battage médiatique et les jolies images qui ont entouré la naissance et le baptème d’un bébé panda dans un zoo et la mort d’enfants migrants dans la Méditerranée, parce que nos pays choisissent de ne prendre aucune mesure pour les sauver cela devient, à mon sens, obscène.


  • LilianeBaie 22 juin 14:42

    @Jason

     « Je ne vois pas d’issue à part une prise de pouvoir, par qui ? Pour qui ? Comment ? »
    Comme le dit François Ruffin, et d’autres, il faudrait donner le pouvoir à ceux qui ne le veulent pas. En tout cas, le système démocratique, avec l’équilibre des pouvoirs, mais, surtout, la possibilité des contre-pouvoirs, me semble la moins mauvaise des solutions. A part que les électeurs, lors des dernières législatives, judicieusement situées juste après les présidentielles, ont préféré « donner au Président la capacité d’agir ». Non, c’est d’agir sans garde-fous avec une chambre à sa botte. Et là, on est loin de la démocratie, on se rapproche dangereusement du pouvoir absolu, comme dans l’engagement que les députés ont dû prendre vis-à-vis du mouvement pour ce qui est de leur vote (ce qui me semble pratiquement inconstitutionnel puisque le vote des députés doit être libre (ici)).
    Bref, les citoyens demandent un maître, mais parmi ces derniers il y en a qui vont occuper leur fonction dans l’intérêt de leurs administrés, ou du moins qui vont en tenir compte, et d’autres qui vont utiliser leur fonction pour s’enrichir, ou enrichir leurs amis, ou mener à bien une croisade, par exemple contre la démocratie ou l’État social. Ou tout ces derniers projets « en même temps »...


  • LilianeBaie 30 mai 2017 00:27

    @Hervé Hum
    Nous ne sommes manifestement pas d’accord sur ce que recouvrent les termes de « manipulation » et de « dissonance cognitive ».
    La manipulation va, selon moi, de la « manipulation ordinaire », qui ne nuit pas à l’autre, et qui est d’usage courant, à la manipulation toxique qui instrumentalise la communication pour obtenir d’autrui quelque chose qui lui est contraire. Dans le premier cas, on peut noter l’exemple du parent qui veut faire admettre des règles à son enfant ou la nécessité de certains efforts, et qui utilise l’outil de la relation affective qu’il a avec son enfant pour y parvenir, celle du maître qui « enjolive » son cours pour mieux faire appréhender ses notions par les élèves, celle de l’amoureux qui se montre sous son plus beau jour pour séduire l’objet de sa flamme, celle du médecin qui dit la vérité à son malade mais en mettant les formes nécessaires pour atténuer l’angoisse...
    Dans le deuxième cas, tout peut se voir, du plus quotidien, tel le management abusif, au plus tragique dans les cas de pervers narcissiques et/ou sexuels.
    La propagande politique est constituée d’un ensemble de techniques de manipulation. Nicolas Machiavel, dans ’Le Prince« , et Étienne de la Boétie, dons son »Discours de la servitude volontaire", en ont déjà décrit, il y a fort longtemps des éléments, mais on retrouve des écrits bien antérieurs. Depuis quelques décennies, ces stratégies ont été scientifiquement étudiées, en psychologie sociale notamment, et sont largement utilisées dans la communication politique. La dissonance cognitive est un des nombreux ressorts des stratégies d’influence qu’utilisent les hommes politiques et les médias qui les servent.
    Nommer ces stratégies ne fait pas de moi une manipulatrice. En revanche, on devient moins manipulable quand on sait que l’on a en face de soi un manipulateur, et qu’on en connait les techniques.



  • LilianeBaie 29 mai 2017 18:48

    @Christian Labrune

    Bonjour.
    "Les banquiers nous exploitent, certes, mais la fureur des sans-culottes, dont on a pu déjà voir quelques exemples nocturnes l’été passé du côté de République, c’est bien pire. C’est les massacres de septembre 92, que vous voulez, et la grande Terreur de 93, avec cette fois le secours des islamistes qu’on caresse déjà dans le sens du poil ?"
    Ne serait-ce point un tout petit peu exagéré ? Voire caricatural ?
    Jean-Luc Mélenchon est, soit accusé d’être un élément du système qu’il critique, au prétexte qu’il a été socialiste et sénateur, soit de représenter une extrême-gauche violente, le couteau entre les dents. Et parfois par les mêmes personnes. En fait, le mouvement de la France insoumise n’est ni violent ni conservateur. Il est simplement de gauche, vraiment citoyen et opposé à ce néolibéralisme qui envahit le monde, peu à peu, en détruisant tous les acquis sociaux que nos anciens ont mis tant de temps à mettre en place et en continuant allègrement à détruire la planète...
    Je ne saurais trop conseiller, à ceux qui ne savent de ce mouvement que ce qui en est dit dans les médias, de lire le programme en ligne, ou les livrets thématiques.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. L’horreur qui vient ou comment s’en débarrasser




Palmarès