• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Loïck HUGELIN

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 09/12/2008
  • Modérateur depuis le 01/06/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 8 64
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 14 8 6
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • avdepar 26 novembre 2008 22:53

    Je suis éffaré de voir comment tout ce marasme se profile, d’abord, j’avais prédit il y a deux ans à mon entourage (non pas que j’aie des dons de voyance, mais bon !) la fin d’un système bancaire, l’avenir me donnera raison ou pas !

    C’est à pleurer de rire, quand on pense que la communication interne des banques (j’en ai la preuve) indique de ne rien changer dans la relation client, à savoir, ne plus rien prêter à personne, enfin... pas à tout le monde.

    Mais c’est d’un rire nerveux, car j’ai beaucoup de peine pour mon pays qui à une époque a abusé des petits fours, a flambé du kérozène, tant et si bien qu’une année, notre chère armée, s’est retrouvée avec un manque de carburant, car, plus haut, sans doute occupé par sa carrière ou par le choix entre le fauteuil empire ou Louis XV qu’on allait demander au mobilier national, on avait oublié que le prix du pétrole augmentait ! On dit que "l’indulgence est le mépris de l’Aristocratie".
    On aurait pu pourtant acheter le matériel et les services "sur étagères", mais non, on a préféré payer des licences logicielles et ne jamais en voir la couleur... On a préféré passer des marchés avec des potes, construire n’importe quoi, et surtout un n’importe quoi cher et qui servait surtout à rien...

    On chouchoute nos chères entreprises du CAC 40, alors que ce sont 2 millions d’entreprises ; et les ménages qui font les fins de mois du pays, ce sont les petites entreprises et les ménages qu’on liquide...

    Le Bébé qui nait dans ce monde, sera peut être plus chanceux avec les actions eurotunnel de ses parents, s’ils en ont.
    Je pense surtout que l’on nous prend pour des idiots, et qu’on insulte notre intelligence en continuant à croire qu’on va gober tout ce que l’on nous raconte.

    Enfin, concernant la crise financière, il existe des règles du commerce, si si ! Regardez bien, là, en bas de votre relevé de compte, les banques sont inscrites au Registre des Commerces. La liquidation, c’est la solution.

    Maintenant, imaginez que vous, vous ayez, suite à une magouille planétaire, perdu ne serait-ce que 100000 €, pensez-vous que si vous allez voir l’état, on va sortir le chéquier ? Je ne crois pas, par contre, on vous demandera comment vous allez payer les impôts, l’urssaf, le chômage de vos salariés, et on ajoutera, n’oubliez pas la date, sinon c’est 10 % !

    J’ai quelques règles simples, comme "charité bien ordonnée commence par soi-même", je propose de revoir les régimes spéciaux en commençant par ceux des élus à l’Assemblée Nationale, des Sénateurs, et revoir les payes à la baisse aussi, pourquoi pas le SMIC ? On y voit plus clair quand on a du mal à boucler les fins de mois non ? Je suis patron, et ça m’arrive, il m’arrive même de ne pas me rémunérer et préférer laisser de la trésorerie, d’ailleurs, tout va tellement bien avec la banque, que je ne me rémunère plus depuis janvier. Je me sens proche de mes concitoyens, c’est peut être une bonne idée d’être élu et au SMIC, on ne peut pas traverser Paris toutes sirènes hurlantes avec 8 motards, et connaître le quotidien de ceux qui bossent pour faire avancer les choses.

    La bonne gestion de notre pays passerait aussi par la suppression du Sénat, du Conseil Economique et Social, dont les membres devraient plutot reprendre le théâtre.


    Et je ne suis pas convaincu que de vendre nos entreprises d’Etat, qu’on a tous payé à grand frais, soit la solution.

    Des règles de bon sens, arrêter de financer tout et n’importe quoi, interdire la rémunération des actionnaires de sociétés en cas de licenciements, interdire de mandat les personnes qui sont élues et qui ont coulé leur boite, des idées, nous en avons tous. Et c’est ensemble que ces idées deviendront des réalités.

    Il est temps d’agir pour que notre société, notre pays, connaisse la prospérité à nouveau.




  • avdepar 8 novembre 2007 17:43

    Je rejoins l’auteur, c’est aussi le Français d’un peu plus haut qui va payer avec le Français d’en bas.

    Le petit patron de TPE, qui a créé dans l’espoir de gagner un peu sa vie, se voit très vite à entretenir une horde de services collecteurs, dont il est le percepteur direct.

    60 % de mon temps est perdu en déclarations, gestion et paiement des charges et autres délices administratifs.

    Pensez-vous vous organiser pour travailler mieux ? Que nenni ! Vous devez être à la disposition des Organismes qui sauront vous rappeler un retard d’un jour.

    On promet monts et merveilles aux Très Petites Entreprises, mais en fait c’est les très grosses entreprises qu’on vise, à coup d’effets de seuils.

    Je comprends la volonté de nos gouvernants de nous inciter à créer une entreprise, à peine vous commencez, déjà il faut sortir le chéquier.

    Je vous assure qu’il existe aussi des Patrons qui sont comme les salariés, dans la précarité la plus absolue.

    Qu’on nous montre un peu plus les vrais entrepreneurs, leurs problèmes, et non pas les dilemmes de nantis plein aux as, qui se disent patrons des patrons.

    Je n’ai aucun patron, mon vrai patron c’est le client.



  • avdepar 8 novembre 2007 16:24

    Bien que novice, très novice sur le site. Je me dois d’ajouter qu’en qualité d’usager de cette banque, je ne suis pas surpris du raccolage publicitaire qui émane de cette dernière.

    Il est bien évident (pour moi) que ni le titre, ni l’image ont été choisis au hasard.

    L’image me semble bien choisie, un client passif, qui se laissera abuser. Il s’agit d’un jeune éphèbe qui, non plus n’a pas été habillé au hasard. Le Genre Métrosexuel, limite « blonde » (j’ai rien contre les blondes), qui fait les afters et les manifs étudiantes, et dont le papa est directeur de banque.

    Quant à la charte graphique elle est aussi poussièreuse que le fonctionnement pléthorique de « l’institution ». Le mot Institution Bancaire est un terme utilisé en interne. alors qu’il s’agit d’une simple Société Anonyme, qui a quand même réussit au travers des âges à refourguer des parts sociales à tous les gogos qui ont ouvert un compte, j’en fais partie.

    A juste titre, je reprend la réaction d’un rédacteur, « ...qui n’a pas de crédit ? »

    En effet, on l’aura bien compris, la liberté ça fait longtemps qu’on l’a vendue à la Banque, on comprend mieux pourquoi personne ne réagit à quasiment plus rien, mais c’est un autre débat.

    Je n’avais pas d’animosité particulière avec le système bancaire jusqu’à ce que je devienne « professionnel », enfin artisan ou commerçant pour la banque.

    Je me suis vite aperçu que les pratiques des grosses boites au niveau bancaire sont mal vues si elles sont réalisées par les « petites ».

    Et très vite j’ai payé pour respirer...

    Bref, je reprend un proverbe qui dit : « un banquier, c’est un type qui te prêteras un parapluie lorsqu’il fait beau, et qui te le reprendra lorsqu’il pleut. »

    Rappelons que cette « Institution Bancaire » a pour logotype un + et un x (plus d’agios multiplié par des emmerdes)

    LH







Palmarès