• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lonesome Cowboy

Lonesome Cowboy

Blogueur politique vivant actuellement au Texas (@PoliticoboyTX). 
Twitter : @politicoboyTX
Facebook : https://www.facebook.com/politicoboy/

Tableau de bord

  • Premier article le 02/03/2017
  • Modérateur depuis le 12/04/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 19 55 1672
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 16 8 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Lonesome Cowboy Lonesome Cowboy 26 juillet 2017 07:13

    @Fifi Brind_acier

    Bonjour Fifi. Alors j’ai bien lu les GOPé et je ne vois pas l’augmentation de la TVA au programme de Macron (mais elle figure sur les GOP, depuis 2014 il me semble). Voilà la preuve que les GOPé ne sont que des recommandations. D’ailleurs après Hollande, voilà que Macron reporte de nouveau le prélèvement à la source (lui aussi dans le GOPé).

    Il faudrait que vous arrêtiez de vous contredire en permanence à l’UPR. Soit vous adoptez une grille de lecture purement juridique de la politique, et dans ce cas les GOPé ne sont que des recommandations non contraignantes (on peut donc dire non, qu’on soit Macron ou Asselineau) soit vous adoptez une lecture politique plus classique, et dans ce cas en effet les GOPé prennent essentiellement l’aspect d’une obligation du fait du rapport de force, mais de la même facon on peut alors inverser ce rapport de force et s’affranchir des traités européens voir en sortir sans nécessairement passé par l’article 50.

    Vous voyez ?

    Le problème ce n’est pas l’Europe, c’est le néolibéralisme. Or il s’applique en dehors de l’Europe tout aussi bien qu’en dedans, je ne vois pas en quoi voter pour un homme de droite comme Asselineau va résoudre le problème (je sais il est classé divers, et le PS est classé à gauche, bien la preuve que ce classement est bidon) . Mais je suis d’accord qu’il faut sortir de l’Europe libérale pour avancer.

    Puisque vous me recommandez d’arrêter de pleurnicher (je pensais présenter des arguments mais peu importe), permettez moi de vous recommandez d’arrêter de faire passer un parti de droite souverainiste pour un parti de gauche. Ou alors commencez à tenir un discours de lutte des classes, allez soutenir les manifestants, les luttes sociales (je parle pour les représentants de l’UPR) bref engagez vous, put your money where your mouth is. 


  • Lonesome Cowboy Lonesome Cowboy 25 juillet 2017 18:34

    @roby

    C’est un autre débat, mais pour le coup Macron adopte une politique de non accueil - ou service minimum, très critiquée à gauche. Pour preuve la multiplication des campements sauvages.

    Quand au cout, il faudrait comparer le cout de l’accueil à celui du non accueil (l’impact des campements sauvages sur les revenus des commerces des riverains, impact sanitaire, cout pour les municipalités, cout de démentellement de ces camps etc...).

    Je vous vois venir, vous allez dire qu’il suffit de plus accueillir pour que les migrants ne viennent plus. mais la Lybie a beau commettre de nombreuses exactions sur les migrants, se livrer au traffic d’escalve, au viol et au vol... ca n’empeche pas les migrants d’affluer. 


  • Lonesome Cowboy Lonesome Cowboy 25 juillet 2017 16:20

    @JL

    Bonjour  !

    Vous avez raison, on peut résumer la politique de Macron à une lutte des classes assumées (comme je le propose en conclusion) qui vise consciemment à étendre la logique néolibérale en parfaite connaissance des travers de cette idéologie, avec l’Etat d’Urgence permanent pour faire rentrer les pauvres dans le rang.

    Le problème de ce message, quoique exact, est qu’il ne convainc que les convaincus. Dites cela à un électeur de Macron n’appartenant pas à la classe des 1%, et il vous répondra que vous êtes de mauvaise foi. 

    D’où ma démarche d’exposer, sources à l’appui, les « contradictions » ou « absurdités », et de proposer des alternatives « crédibles ». 

    Est-ce la bonne méthode ?



  • Lonesome Cowboy Lonesome Cowboy 24 juillet 2017 15:48

    Excellente analyse sur le coté poussif du système à bout de souffle, et la crise géopolitique à venir.


    Notez cependant un autre trait qui semble caractériser notre époque, à chaque fois que les puissants cherche à tirer avantage de leur situation dominante, cela ’backfire« . Prenez May et son élection raté, Trump et ses pressions sur la corée du Nord qui mène nul part, l’échec de l’Irak comme vous le décrivez très bien, la réponse de l’Iran aux toutes dernières sanctions (ils investissent d’avantages dans les milices et les programmes ballistiques)...

    L’autre question que je me pose ici http://www.politicoboy.fr/emmanuel-macron/trump-et-macron-14-juillet/ concerne le degré de liberté des acteurs vis à vis du »système".

    je serais curieux d’avoir votre avis !


  • Lonesome Cowboy Lonesome Cowboy 9 juillet 2017 01:48

    Difficile de lire une personne se disant de gauche et clairement cultivé reconnaitre par ailleurs avoir voté pour la droite nationaliste représenté ici bas par mr Asselineau.


    L’UPR repose sur une contradiction fondamentale, à savoir qu’un traité ne fait pas une politique. Les exemples nous sont donnés tous les jours. On peut rester dans les cadres d’un traité sans faire ce que l’esprit du traité demande, comme le G20 qui défend la lutte contre le réchauffement climatique et l’essort du libre échange, deux choses contradictoires. Et inversement en sortir impunément, comme le Portugal qui viole le traité budgétaire pour relancer son économie (et ironiquement, grâce à ce succès, rentrer en année n+1 sous les 3%).

    Certes, il se peut qu’un Mélenchon président n’oserait pas aller au bout de la logique décrite par F Lordon de sortie par la gauche de l’UE. Il s’y est tout de meme engagé, bien que la politique exige de lui certaines postures que les imbeciles et les haineux qualifieront d’enfumage.

    Pour autant, penser qu’un homme tel qu’Asselineau, profondément ancré à droite par son système de valeur comme son passé politique, serait à même d’appliquer une politique de gauche, donc anti libérale, témoigne d’un profond aveuglement. 

    Car au fond, si j’entend monsieur Asselineau critiquer systématiquement les USA et les médias, je l’entend rarement critiquer le néolibéralisme,et encore moins le capitalisme.


Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité