• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Louis Dalmas

Louis Dalmas

 
Ecrivain et journaliste.
Auteur de
Le Crépuscule des élites
Le bal des aveugles

Les fossoyeurs de l'Occident

Tableau de bord

  • Premier article le 22/01/2011
  • Modérateur depuis le 21/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 46 92 1048
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Louis Dalmas Louis Dalmas 23 janvier 2012 12:20

    Je me demande si Morice (moi, au moins, je signe de mon nom) est conscient du non sens de ses propos. Pour bien préciser les choses :
    1) Je n’ai pas d’« amis identitaires », mais je respecte toute opinion intelligente, sans lui coller une étiquette.
    2) Je n’ai, bien entendu, jamais fait « l’apologie du négationnisme » (ce qui reviendrait à constater que j’ai risqué jadis ma vie pour une chimère). Dire que quelqu’un a le droit de s’exprimer ne veut pas dire qu’on est d’accord avec lui. La conception de Morice, qui assimile droit d’expression et contenu de la pensée, est une conception typiquement fasciste. Ce n’est pas la mienne.
    3) J’ai publié un éloge de Stéphane Hessel dans mon journal en ne marquant mon désaccord que sur deux points : sa prise de position électorale en faveur de DSK, qui me paraissait un curieux représentant du socialisme ; sa défense unilatérale et très sectaire des Palestiniens, au mépris de tout argument israélien.



  • Louis Dalmas Louis Dalmas 4 novembre 2011 16:57

    Je suis profondément agnostique, et j’ai milité toute ma vie pour la laïcité.
    Si je n’ai pas été clair sur ce point, je m’en excuse. Voici donc quelques précisions.
    Il me semble qu’il y a deux conceptions peu satisfaisantes de la laïcité :
    1) Celle de la gauche qui ne va pas jusqu’au bout du concept et tolère beaucoup d’exceptions à la règle de neutralité rigoureuse de l’Etat.
    2) Celle de la droite qui ne voit qu’une laïcité, celle qui s’applique à l’islam, alors qu’elle devrait s’appliquer à toutes les religions.
    La vraie laïcité est ouverte à toutes les croyances, pourvu qu’elles restent dans leur domaine spirituel et personnel, mais ne doit en favoriser aucune.

    Par ailleurs, pour répondre à une réflexion assez ahurissante, je ne vois pas en quoi mon petit article pouvait faire du général de Gaulle, pour lequel j’ai une grande admiration, un assassin !
    Il a été au contraire un modèle de résistance à la pression américaine et de défense de notre souveraineté nationale. Ce qui lui vaudrait peut-être aujourd’hui d’être assassiné.



  • Louis Dalmas Louis Dalmas 3 novembre 2011 15:36

    Je regrette que Morice, qui passe son temps à m’invectiver au lieu de réfléchir, ne lise pas mes livres et mon journal, qui parait depuis quinze ans. Il y verrait que je n’ai jamais eu quoi que ce soit à faire avec la droite, l’extrême-droite, les identitaires, etc.
    Je suis un vieux journaliste, et surtout un journaliste totalement indépendant, qui ne dépend donc pas d’une direction qui déforme mes comptes rendus. En tant que tel, je cherche à rendre compte de faits. Que mes constatations soient interprétées ensuite comme de droite ou de gauche n’est pas mon affaire.
    Il y a des réalités qui s’appuient sur des documents, des témoignages, des livres, et dont il faut tenir compte, en essayant d’écarter les préjugés.
    Milosevic n’a jamais déclenché de guerres, n’a jamais voulu une « Grande Serbie », n’a jamais été partisan d’une épuration ethnique quelconque. Il a accepté tous les plans de paix proposés par la communauté internationale. Le TPI de La Haye n’a rien pu prouver contre lui et l’a laissé mourir pour se débarrasser d’un cas embarrassant.
    Mladic n’a pas conquis pour rien l’estime de tous les généraux « ennemis » qui l’ont connu, et il y a une foule de preuves de son intégrité, de son pluralisme, de sa lucidité, de sa haine des milices paramilitaires et de ses ordres rigoureux de traitement humain des prisonniers.
    Saddam Hussein était sans aucun doute un cruel dictateur, mais les diverses communautés religieuses (dont les chrétiens) cohabitaient pacifiquement dans son Etat laïque.
    Kadhafi avait construit un pays qui assurait à son peuple une série d’avantages dont la liste est incontestable, et en avait fait l’Etat le plus avancé et prospère d’Afrique, avec l’indice de développement humain (IDH) le plus élevé du continent. La soi-disant révolte qui a fini par le lyncher n’avait rien de comparable aux « printemps arabes » que notre journal a toujours fermement soutenus.
    Chavez et Morales sont des chefs d’Etat autoritaires, mais ont initié chez eux de vastes programmes d’amélioration des conditions de vie de leurs peuples, et d’exploitation des richesses nationales au profit de la population.
    Tout cela et matériellement vérifiable. Faut-il ;vraiment, lorsqu’on recherche la vérité, être étiqueté politiquement, et traité de « facho » parce qu’on a toujours l’idéal du Conseil natioal de la résistante (CNR), que notre gauche officielle a complètement oublié : celui de l’anti-impérialisme, de l’antifascisme et de la souveraineté nationale ?
     
     
     



  • Louis Dalmas Louis Dalmas 3 novembre 2011 11:22

    La « démocratie » est le rideau soi-disant moral tendu par les prédateurs US sur leur néo-colonialisme, et la laïcité est ce que la « gauche » croit pouvoir y glisser.
    Les deux sont ou cyniques ou naïfs.
    Chomsky a tout à fait raison.



  • Louis Dalmas Louis Dalmas 3 novembre 2011 10:52

    Il n’est question ni de blanchir les chefs d’Etats que j’ai cités, ni de les amalgamer. Certains sont ou ont été des acharnés du pouvoir personnell, d’autres de vrais défenseurs de leurs intérêts nationaux, Parfois leur règne a été ou est un mélange des deux. Le seul point commun est ou a été leur velléité d’indépendance à l’égard de l’hégémonie ilmpériale et la façon criminelle dont celle-ci écrase toute manifestation de souveraineté.
    Le procédé d’élimination personnelle est non seulement moralement écœurant, il est politiquement aberrant. Un de ses résultats les plus évidents est la fabrication de nouveaux Etats religieusement musulmans : la Bosnie, le Kosovo, l’Irak, l’Afghanistan, la Tunisie, la Libye, l’Egypte. Gros succès pour les tenants de la laïcité démocratique...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité