• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Louve

Louve

La France se couche. La France se meurt. La France avait pris l'habitude depuis le XVIIème siècle et, plus encore, depuis la Révolution Française, d'imposer ses idées, ses foucades mêmes, sa vision du monde et sa langue, à un univers pâmé devant tant de merveilles. Non seulement elle n'y parvient plus, mais elle se voit contrainte d'ingurgiter des valeurs aux antipodes de ce qu'elle a édifié au fil des siècles.
Nos élites politiques, administratives, économiques, médiatiques, intellectuelles , artistiques, héritières de Mai 68, s'en félicitent. Elles somment la France de s'adapter aux nouvelles valeurs. Elles crachent sur sa tombe et piétinent son cadavre fumant. 
Toutes observent, goguenardes et faussement affectées, la France qu'on abat, et écrivent, d'un air las et dédaigneux , les dernières pages de l'Histoire de France. 
Le voile se déchire. 
Il est temps de déconstruire les déconstructeurs. Zemmour...

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1412 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Louve Louve 27 mars 2017 13:15

    @Harry Stotte


    Si vous avez le temps de lire cette petite trouvaille que j’ai faite sur la Biographie de Soros, Garry SchwarTz, c’est très intéressant, et ça se lit vite car c’est écrit sure gros. 


    Schwartz, avec un T , comme pour Christine Angot...

    Bizarre , bizarre. La médiocrité de son écriture me fait dire qu’elle est publiée chez les plus grands éditeurs de France que parce qu’elle appartient a un réseau de hautes sphères. 


  • Louve Louve 27 mars 2017 12:59

    @Harry Sotte
    La date de 1994 m’a faite sursauter smiley ! 


    Avec un t , le nom de Schwartz est visiblement un nom générique propre au Marranisme...

    Les noms de famille de pays aussi, comme « France » ou « Hollande », car de nombreux marranes devaient se cacher a cause de persécutions, et dans leurs exils forcés, ils choisissaient souvent le nom du pays qu’ils avaient atteint. J’ai toujours eu des doutes sur Francois Hollande, depuis que j’ai lu l’Histoire des Marranes de Maurice Kriegel, « Le marranisme. Histoire intelligible et mémoire vivante » , je n’en ai plus aucun. 





  • Louve Louve 27 mars 2017 12:38

    @howahkan


    Vous pensez que les militants du NPA sont de faux opposants manipulés ? Je les crois sincères, mais a mon humble avis, ils se trompent de combat en refusant le nationalisme et la Nation comme enracinement et légitimité des peuples. 


  • Louve Louve 27 mars 2017 12:36

    @julius 1ER


    Pauvre, pauvre Julius...Un peu d’humilité ! Le problème avec les gens comme vous Julius 1er, c’est que vous avez tendance a vous croire au dessus des autres. Or, considèrer les autres comme des abrutis ne traduit en rien votre grandeur d’âme. Vous n’êtes rien, et vous ne le savez visiblement pas.

    La Nation est évidemment le seul bastion face au Capitalisme apatride . Charles Maurras démonte un a un les prédateurs de la finance en proposant le nationalisme comme ultime combat. C’est pourquoi je ne comprends pas l’internationalisme gauchiste qui se pose en combattant du Capitalisme, car ce faisant, elle sert le système qu’elle prétend pourfendre.

    La Tour du Pin, dont la doctrine inspirera plus tard Charles Maurras  et l’Action Française, fut le seul adversaire déclaré, non pas du capital, mais du capitalisme, « régime économique qui repose sur l’usure » et consacre « la souveraineté de l’argent » au nom de la liberté du travail. Et il est de Droite !

    N’oublions pas que le Capitalisme est arrivé dans les valises de la Revolution Française. Le NPA , quand il se pose en grand défenseur de l’immigration et de la révolution française , défend les mêmes intérêts que les prédateurs de la finance, sans le savoir. 


  • Louve Louve 27 mars 2017 05:16

    @Pierre JC Allard

     smiley 

    Bonjour compatriote américain.

    Ce qui me dérange avec Madame Angot, ce n’est pas tant qu’elle soit publiée, c’est surtout qu’elle soit mise en avant par les plus grandes maisons d’édition parisiennes comme Fayard. D’autant plus que son écriture est médiocre et n’apporte que du « déjà-vu » à l’inutile. 

    En outre, j’ignore si la liberté totale est bonne pour la société car elle débouche nécessairement sur une individualisation hystérique et libertariste. Peut-on par exemple publier des images pedophiles au nom de la liberté ? Au nom du «  jouir sans entrave », peut on publier des scènes de viol ? Assurément non. 

    Je n’ai rien contre la littérature érotique qui appartient à la tradition française, mais avec Angot, on est loin de l’esthétisme fantasmatique d’Histoire d’Ô ou de la Justne Sadienne. 

    C’est nauséabonde, Angot est l’Anus Mundi de la littérature. 

    Sa place n’est pas chez Fayard !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité