• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Luc DUSSART

Luc DUSSART

Consultant en tabagisme, VALOR Consultants, Neuilly

Une solution clé en mains d’accompagnement non médical de la cessation du tabagisme en entreprise.

Tableau de bord

  • Premier article le 05/06/2006
  • Modérateur depuis le 02/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 93 156
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 92 52 40
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • Luc DUSSART Luc DUSSART 16 janvier 2012 15:47

    Attendons-nous à toutes sortes d’argumentations minables des tabacologues inféodés à Big Pharma pour défendre leur petit business.

    Mais la science, c’est d’abord l’observation des faits et les faits sont têtus !
    Les patchs ne gagnent pas le match ! Les fumeurs ne sont pas des « malades ».
    Il y a mieux à faire que de croire ces sornettes médicales.

    UnAirNeuf.org



  • Luc DUSSART Luc DUSSART 4 janvier 2012 09:17

    Les ventes de la bupropione (marque Zyban de GSK) en France sont devenues confidentielles : moins de 1000 boites en novembre 2011, en baisse de 44% sur novembre 2010. Le risque est devenu très faible, le marché a fait le ménage.

    Effectivement il serait temps d’actualiser les recommandations de l’agence du médicament, qui préconise toujours ce produit. Mais il semble que la suspension d’une autorisation de mise sur le marché soit quasiment impossible, quel que soit le médicament. Il faut fournir des preuves, ce qui coûte de l’énergie et des budgets. Noter au passage qu’en 2011, 100 % (la totalité) du budget de l’Afssaps a été abondé par les entreprises du médicament, qui ont d’autres priorités que de s’occuper des tocards en fin de vie.

    Nous dépendons d’une décision ministérielle : ce serait rapide.

    Prescrire demande aussi la suspension de la varénicline (marque Champix de Pfizer), à cause d’un profil Bénéfice/Risque défavorable selon l’association. Il n’existe nulle part dans le monde de chiffres montrant l’efficacité de ce traitement en population générale : on peut douter qu’il soit efficace dans l’aide à l’arrêt. Ses dangers sont - par contre - bien établis... Même combat donc : ce sont tous ces traitements pharmaceutiques qu’il faut éliminer des officines.

    Pour Prescrire, même la nicotine, faussement appelée de substitution, est peu probante ; je cite : « Quand une aide médicamenteuse est jugée souhaitable, la nicotine est acceptable. » Ce n’est pour le moins pas l’enthousiasme. Il est malheureusement établi maintenant que la nicotine sans prise en charge et accompagnement sérieux ne majore pas les chances d’arrêt à moyen terme. Et si tout ces produits n’étaient que des gri-gris ?

    Unairneuf.org



  • Luc DUSSART Luc DUSSART 26 octobre 2011 15:38

    Une ordonnance du Conseil d’État du 25 octobre demande (’ordonne’ donc) au Ministère de la Santé d’accorder 1500 € de dédommagement des frais de procédure de l’Association Formindep pour avoir obtenu l’abrogation de la recommandation émise par la HAS par des experts farcis de liens d’intérêts avec les fabricants des médicaments indiqués pour cette maladie. La messe est dite : la plus haute autorité française a jugé.

    Il n’est pas démontré que ces médicaments aient une utilité pour les malades. Ils en ont par contre une, notable, pour les fabricants ( 250 millions d’euros/an) et pour les neurologues, gériatres et autres spécialistes s’étant fait une spécialité de la démence sénile. Les médicaments justifient et induisent les consultations, bon business hein ?



  • Luc DUSSART Luc DUSSART 22 octobre 2011 10:16

    D’après les statistiques du Tableau de bord Tabac de l’OFDT, il n’a été prescrit que 1023 boites de bupropion en août 2011, et 8700 depuis le début de l’année. Il y a belle lurette que cette spécialité est tombée en désuétude ! Trop d’effets secondaires certainement, mais surtout une belle inefficacité dans son indication d’aide au sevrage tabagique.
    Produit à risques mais surtout sans utilité thérapeutique... La varénicline (marque Champix° de Pfizer) suit le même processus, cf. Les médicaments sont malades, Champix est éventé. La durée de vie commerciale de ces gri-gris pharmaceutiques pour soulager les envies de fumer n’est pas grande. Ne doutons pas qu’une nouvelle spécialité miracle traversera bientôt le ciel comme une comète... Quand la médecine s’acharne à proposer des solutions à un comportement qui n’est pas une maladie, elle ne peut que faire plus de mal que de bien...



  • Luc DUSSART Luc DUSSART 23 septembre 2011 10:55

    Voir aussi l’article Agoravox Guerre au pays de l’Alzheimer : un autre son de cloche...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès