• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Luc Paul ROCHE

Luc Paul ROCHE

Professeur de philosophie de l’enseignement secondaire
Militant syndical
*
Auteur de SYNDICALOPHOBIES, L’horreur syndicalophobe ou les nouveaux visages de la servitude volontaire
*
Revue des ressources
*
Idée favorite : « un auteur-citoyen n’est ni amateur ni professionnel ; il écrit par devoir » (citation de R. Patrosso)

Tableau de bord

  • Premier article le 27/01/2010
  • Modérateur depuis le 10/03/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 157 283
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 135 96 39
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Luc Paul ROCHE Luc Paul ROCHE 2 juin 2010 11:24

    @ rocla

    ta réaction est celle d’un libéral qui tente d’opposer des professions entre elles pour mieux faire passer le discours de destruction d’ensemble ; comme le dit notre médecin le burnout concerne une foule de professions ; être « derrière un bureau » comme tu le dis n’est pas synonyme de faire 35 h (et je ne compte pas les trajets)

     smiley



  • Luc Paul ROCHE Luc Paul ROCHE 2 juin 2010 11:19

    très bel article d’autant qu’il montre que les souffrances, chez des catégories professionnelles très différentes, mènent au même résultat



  • Luc Paul ROCHE Luc Paul ROCHE 2 juin 2010 11:11

    vous êtes de plus en plus intarissable, cher Chalot smiley

    allez hop ! je plusse !



  • Luc Paul ROCHE Luc Paul ROCHE 1er juin 2010 21:30

    Cher Chalot

    Je plusse votre article

    La position me semble pareille à celle de FO (communiqué FO sur la loi Carle)

    Communiqué de la FNEC FP-FO :

    "

    Tout l’argent doit aller à l’école publique



    Au moment où le gouvernement programme pour 2010 la suppression de 34 000 nouveaux postes de fonctionnaires, dont 16 000 dans l’Education nationale, la FNEC FP-FO s’élève contre l’amputation supplémentaire des crédits publics que représente le vote de la loi Carle, le 28 septembre dernier.


    Si cette loi abroge l’article 89 de la loi de décentralisation du 13 août 2004 qui avait entraîné une levée de boucliers d’une grande partie des élus, elle ne supprime nullement le transfert des moyens des communes vers les budgets de l’enseignement privé.


    Sous couvert de limiter le financement des élèves scolarisés dans le privé hors commune, elle introduit quatre conditions (absence d’école dans la commune, de garderie ou de cantine, souci de ne pas séparer les fratries, raison de santé) qui, du fait des suppressions d’école et des services publics dans des milliers de petites communes, pérenniseront le financement des écoles privées par les fonds publics.


    Ce sont en effet 12 milliards d’euros du budget de l’Etat qui iront cette année encore financer les établissements privés du primaire et du secondaire.


    C’est pourquoi la FNEC FP-FO et ses syndicats se prononcent pour l’abrogation de la loi Carle et de toutes les dispositions législatives et réglementaires faisant obstacle au principe selon lequel tout l’argent public doit aller à l’école publique.


    La FNEC réaffirme son attachement aux principes de la cgt Force Ouvrière : fonds publics à l’école publique, fonds privés à l’école privée.


    Montreuil, le 12 novembre 2009.

    "



  • Luc Paul ROCHE Luc Paul ROCHE 1er juin 2010 21:06

    @ dalp

    réaction appréciable qui distingue soigneusement marxisme et gauchisme ; depuis le temps qu’ils étaient confondus par le discours bobogauchard comme par le discours libéral, cela fait du bien

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès