• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

maQiavel

maQiavel

Le Samouraï valeureux ne pense pas en terme de victoire ou de défaite, il combat fanatiquement jusqu'à la mort.
 

Source citations sur la page Hagakure. - 12 citations - Référence citations - Dicocitations
Hagakure
" La voie du guerrier est celle de l’acharnement. Succomber à cette seule logique revient à être dépassé par le bushido. Le Samouraï valeureux ne pense pas en terme de victoire ou de défaite, il combat fanatiquement jusqu’ à la mort". 
Citation de Nicolas Machiavel : 
"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout ".


"Le riche désarmé est la récompense du soldat pauvre."

"En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal".

" La soif de dominer est celle qui s'éteint la dernière dans le cœur de l'homme."

"Il existe deux tendances dans une cités.La première, celle des grands qui veulent opprimer le peuple.La deuxième celle du peuple qui ne veut pas être opprimé par les grands."

" Mais la distance est si grande entre la façon dont on vit et celle dont on devrait vivre, que quiconque ferme les yeux sur ce qui est et ne veut voir que ce qui devrait être apprend plutôt à se perdre qu'à se conserver ...

"L'habituel défaut de l'homme est de ne pas prévoir l'orage par beau temps."

" Le vulgaire se prend toujours aux apparences, et ne juge que par l'événement."

"Les hommes sages savent se faire toujours un mérite de ce que la nécessité les contraint de faire."

" On ne doit jamais laisser se produire un désordre pour éviter une guerre ; car on ne l'évite jamais, on la retarde à son désavantage."

" Quiconque veut fonder un état et lui donner des lois doit supposer d'avance les hommes méchants et toujours prêts à déployer ce caractère de méchanceté."

" Sur place, tu vois naître les désordres, auxquels tu peux parer aussitôt ; mais à distance, tu en es informé lorsqu'ils sont si grands qu'il n'y a plus remède."

"Un prince ou une république qui a quelque ambition ne peut trouver une occasion plus favorable d'envahir une ville ou une province que celle où ses armées sont appelées pour la défendre."

Tableau de bord

  • Premier article le 21/09/2012
  • Modérateur depuis le 13/05/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 75 1599 6082
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 29 28 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • maQiavel maQiavel 4 septembre 2019 23:03

    @Aita Pea Pea
    Sommes nous obligé d’utiliser le vocabulaire frelaté des grands médias ? Ils ne sont plus seulement prescripteur de conscience mais aussi de mots ? 

    En tous cas, pas pour moi. 



  • maQiavel maQiavel 4 septembre 2019 22:43

    Je suis désolé mais non, le terme islamophobie n’a pas de contenu objectif et en tant que philosophe il s’est gourré en l’utilisant. Par ailleurs, si on va lire dans le dictionnaire, on se rend compte que ce terme est aussi assimilé au racisme et à la discrimination. Il y’a un véritable flou autour de cette notion. 



  • maQiavel maQiavel 4 septembre 2019 22:40

    La véritable faute d’ Henri Peña-Ruiz ( que j’apprécie notamment pour ses travaux sur Marx ) est d’avoir utilisé le terme « islamophobe ». C’est un terme médiatique qui désigne tout et son contraire, un concept fourre-tout qui consiste à amalgamer ceux qui s’opposent à l’islamisme, ceux qui s’opposent à l’islam et les racistes. Lorsqu’il dit qu’on a le droit d’être « islamophobe », il voulait évidement dire qu’on a le droit de rejeter l’islam mais son propos pouvait être interprété comme la revendication au droit d’être raciste étant donné le flou sémantique du concept. C’est exactement l’erreur d’Etienne Chouard lorsqu’il a dit qu’on devrait avoir le droit d’être antisémite devant Elisabeth Levy. Lui voulait dire qu’on a le droit de rejeter la religion juive mais son propos pouvait être compris comme le droit d’être raciste envers les juifs.

    Il faut éviter d’utiliser les concepts flous sans contours clairement délimités, surtout lorsqu’on est un intellectuel du calibre d’ Henri Peña-Ruiz, concept qu’il reconnait lui-même comme impropre.



  • maQiavel maQiavel 4 septembre 2019 22:28

    @CN46400
    Ce qu’on lui reproche, c’est d’avoir dit qu’on a le droit d’être « islamophobe ». Or pour ces quelques insoumis, ce terme ne renvoie pas à la critique de la religion musulmane mais à la haine des musulmans parce qu’ils sont musulmans. 

    Dans tous les cas, Pena-Ruiz a raison sur le fond mais il n’aurait jamais du utiliser ce terme. 



  • maQiavel maQiavel 29 août 2019 23:03

    « Le Black Panther Party été fondé en 1966 pour prévenir tout dérapage policier. Il s’agissait plus d’un groupe de surveillance, voire d’autodéfense. Les militants dotés d’une caméra et d’un magnétophone organisent des patrouilles dans les quartiers noirs, écoutent les fréquences de la police et suivent les véhicules de police. Lors des contrôles d’identité ou d’interpellations, ils filment la scène et demandent au frère s’il a été agressé par les policiers ».

    ------> A noter que le lobby des armes américain, la célèbre National Rifle Association, connue pour ses positions pro-armes jusqu’au-boutistes et qui s’empresse de s’opposer à d’éventuelles lois de contrôle des armes à feu à chaque fusillade de masse, était bizarrement contre le droit à l’« open carry » à l’époque où le Black Panther Party exerçait pleinement son droit de port d’arme. La NRA a même soutenu le Mulford Act, une loi californienne interdisant le port visible d’armes chargées en public.

    Ironie de l’histoire, la promulgation du Mulford Act a lancé une vague de gun laws restrictives dans l’ensemble des États-Unis. Ces mêmes lois contre lesquelles lutte ardemment la NRA aujourd’hui car elles contreviennent selon eux au second amendement, qui affirme que le port d’arme ne peut être remis en cause car « Une milice bien organisée est nécessaire à la sécurité d’un État libre. » L’exact argument des Black Panther de 1967. smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité