• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marais

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 135 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marais 12 novembre 2013 15:31

    Jusqu’où descendra-t-il ? Jusqu’à 1% d’opinions favorables...



  • Marais 10 novembre 2013 02:05

    Bonsoir,

    1) comme le reste de la France, la Bretagne va de plus en plus mal. Je suis en Loire Atlantique, et on réduit les moyens des services sociaux de façon drastique. Peut-être qu’on devrait faire un concours. « Moi, ma région a x sdf ; moi elle en a y. » smiley

    2) C’est toujours l’État, mais il a perdu beaucoup de leviers (prêt à l’État de la Banque de France, grandes banques, grandes entreprises publiques privatisées) pour améliorer le sort de l’économie française, donc en Bretagne. Et je considère ces « privatiseurs » presque comme des traîtres car ils bradent notre bien commun (les autoroutes Paris-Rhin-Rhône ont été privatisées, faisant perdre à la collectivité de l’argent)...

    3) Je sais qu’on va dans le mur, c’est pour cela que je suis pour la sortie de l’Europe, de l’euro, de l’OTAN.
    Si vous êtes intéressé, voici le seul parti politique qui propose cela :
    http://www.upr.fr/

    PS : j’ai habité longtemps en Bretagne, je garde d’ailleurs quelques traces de mon passage smiley.



  • Marais 9 novembre 2013 00:08

    Certes Air France s’en tire bien, mais quel est le coût réel pour l’électeur ? C’est comme privatiser les taxes (Ecotax), l’État mutualise aujourd’hui les coûts et privatise les profits. Pas étonnant que la dette explose...
    Mais le pire est que ces privatisations n’obéissent à aucune logique, juste à l’idéologie néolibérale.
    Par exemple privatiser les autoroutes. Très bien, le problème est que les coûts (goudronner les routes, en faire de nouvelles...) sont imposés aux électeurs, mais les profits vont dans les poches de personnes privées.
    Donc, en clair, vous aimez le fait d’être de plus en plus imposé...



  • Marais 8 novembre 2013 23:47

    Nous sommes donc en désaccord sur les questions sociales ou sociétales, qui seraient à égalité d’avec la sortie d’Europtan selon vous.

    "Et il y a les forces du progrès. Communistes, dont je suis, mais également les républicains et patriotes sincères qui font primer avant toutes choses le principe fondamentale de souveraineté du peuple.« 


    Hum. 1) Vous refusez des patriotes de droite, ce qui divise les patriotes sur la conduite à tenir ; 2) Les élites communistes, comme le PCF, sont pour l’essentiel pro-européens et les républicains et patriotes sont tant à gauche qu’à droite, donc des soutiens de »l’oligarchie capitaliste« et des »xénophobes« .


    En même temps que vous déclarez que l’UPR est à droite, vous affirmez »que finalement les gens de droite du CNR étaient au fond bien plus à gauche que le PS de maintenant....« 

    Donc le programme du CNR était de gauche, programme auquel se réfère François Asselineau. Alors je ne vois pas en quoi l’UPR est de droite, puisqu’à l’époque déjà la droite défendait les entrepreneurs, les chefs d’entreprise...

    Vous reprochez à François Asselineau ce qu’ont fait Charles De Gaulle et le CNR en leur temps...

    Et puis vous pouvez imaginer que la gauche et la droite recherchent des choses différentes et pas forcément antinomiques. Tant que l’économie est mixte et que des mécanismes empêchent de délocaliser, d’assurer un salaire décent et de bonnes conditions de vie aux français, de construire des infrastructures performantes... pourquoi n’y aurait-il pas une alliance entre »travailleurs et la l’oligarchie capitaliste", bien faite, cela peut être complémentaire (les travailleurs consomment et permettent aux entreprises de s’agrandir, ce qui permet aux patrons d’embaucher...).


    De Gaulle visait l’union nationale, et pendant des décennies le programme du CNR fit consensus. Car vous ne pouvez pas faire abstraction de la droite, ils sont français autant que vous, et vous ne pourrez gagner par les urnes sans eux. Uni, le peuple a apporté prospérité et gloire à la France.



  • Marais 8 novembre 2013 14:15

    Bonjour Jean R.,

    François Hollande aurait une cote de popularité de 25%. Rappelez-vous de la Manif’ pour tous. Je ne suis pas breton, mais je ne considère pas François Hollande comme le président de la République, plutôt comme une marionnette ou un traître, au choix.

    Par contre, je suis en désaccord sur trois points : 1) si les Bretons mourraient de faim toutes les décades, votre critique serait justifiée, mais cela remonte à 1675. 338 ans, 4 siècles. En 1694, un million de Français seraient morts de faim...
    2) L’État actuel n’en mérite pas le nom. Pas quand ses dirigeants l’ont privatisé, comme Air France, Renault, TF1...
    3) Faire une politique d’autonomisation, c’est risquer la sécession, comme on le voit avec l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Italie.

    Étrangement, quand la France était souveraine, la Bretagne semblait pas souffrir en particulier (1675 pour la Bretagne, 1694 pour la France). Ne mettez donc pas sur le dos de la France les problèmes causés par l’Europe.

    PS : je suis perplexe, géographiquement, la Bretagne est en métropole et pas la Guyane par exemple

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité