• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marais

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 135 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marais 23 juin 2014 19:53

    Je sais Anti-gauchiste, tous les révolutionnaires n’étaient pas ceci ou cela. C’était une généralité : ainsi, le journal Le Monde titrait en avril 2014 : « les Français sont de moins en moins tolérants ».

    C’est bien ce que je reproche au terme « patriotisme » : il peut être lié à n’importe quoi, au nationalisme ou à la République.
    C’est justement parce que les nobles étaient infectés par l’idéologie des Lumières que la royauté est tombée.


    Quant à la responsabilité de la République dans la trahison des idéaux de la Révolution... vous connaissez la parabole de Jésus-Christ sur l’arbre et ses fruits : comment la Révolution a-t-elle pu accoucher de régimes mauvais si elle était bonne dans son essence ? Ce serait comme affirmer que Marx avait raison mais que ceux qui ont appliqué ses idées ont eu tort.


    Pour la vision ethnique de la Nation : c’est ce que reproche le sociologue Sylvain Crépon à Marine Le Pen.

    La vision ethnique de la Nation est plutôt chez De Gaulle, et celle de la République est non-ethnique. D’ailleurs, qu’y a-t-il de mal à penser en termes ethniques ?


  • Marais 23 juin 2014 18:07

    Le problème est que le patriotisme est un terme flou : les révolutionnaires étaient patriotes mais aussi franc-maçons et libéraux, beaucoup étaient étrangers, ils provoquèrent même la mort de 2 millions de français.

    Il y a aussi le patriote De Gaulle qui fit beaucoup pour la France malgré ses zones d’ombre.

    On peut analyser cette dichotomie par les termes « pays réel » et « pays légal » de Charles Maurras : le patriote du pays légal croit en la démocratie, les droits de l’Homme, en la République, il est pour la paix dans le monde, contre le racisme, la xénophobie... c’est Jules Ferry.
    Le patriote du pays réel est contre l’euro, l’UE, l’américanisation de la France, contre l’atlantisme et le sionisme, contre l’immigration, il est catholique et est pour la défense de l’identité nationale, celle décrite par De Gaulle...

    Le patriote du pays réel doit donc se décrire comme nationaliste, car c’est un terme clair, et ceux qui l’ont en horreur sont les mêmes que ceux qui étaient pour l’euro et l’immigration.

    Je pense que Laurent Pinsolle est un patriote de ces deux pays à la fois, et c’est pour cela qu’il pointe du doigt les problèmes du système en même temps qu’il attaque violemment le FN, comme François Asselineau. Après tout, ces deux personnages sont à l’aise avec la République, illusion étendue à toute une société.


  • Marais 23 juin 2014 16:39

    Mr Pinsolle, vous critiquez le FN. Fort bien. Il a ses défauts et ses faiblesses, certes, mais quelles solutions politiques proposez-vous ? DLR ? UPR ? PRCF ? Ou un autre parti souverainiste ?

    Actuellement, la seule force politique patriote crédible est le FN, ne vous en déplaise.

    Si les autres patriotes ne veulent pas du FN comme chef de file du mouvement patriote, ils n’ont qu’à se rassembler pour barrer la route au PS et à l’UMP être une force crédible.
    Il faut être réaliste : le FN est la seule voie possible à l’heure actuelle. Ceux qui vitupèrent contre le PS et l’UMP mais sont contre le FN ressemblent aux Byzantins qui s’interrogeaient sur le sexe des anges quand leur capitale était assiégée.
    La maison est en train de brûler alors il faudrait arrêter de repousser le pompier.


  • Marais 20 juin 2014 13:41

    Achéron, Si j’ai compris le vrai sens de cette ’blague scabreuse’, alors vous êtes aussi antisémite smiley



  • Marais 19 juin 2014 16:19

    Achéron :

    Vous voulez faire une fournée avec le FN à la façon Le Pen ? Avec David Rachline, qui est juif, dedans ? Antisémite ! smiley smiley smiley
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité