• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marc Blanchard

Marc Blanchard

Ancien Directeur des ventes pour de grands groupes agro-alimentaires, j’ai décidé en 2001 de mettre mes compètences au profit d’un commerce plus juste qui ne profite plus au capitalisme mais aux personnes qui travaillent, créent et produisent.
Je dirige donc maintenant une des premières entreprise sociale au Vietnam « Fair Fashion » qui forme et emploie principalement des femmes et adolescentes victimes du Trafic et de l’exploitation sexuelle.
Fair Fashion est un des programmes des ONG « AFESIP » (Agir pour les Femmes en Situation Précaire) et « Alliance Anti Trafic ». Depuis 1997, ce sont plus de 6000 femmes que nous avons sauvé de l’esclavage sexuel. La plus jeune n’avait pas 6 ans !

Tableau de bord

  • Premier article le 02/01/2009
  • Modérateur depuis le 29/03/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 167 150
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 3 janvier 2012 02:50

    @ L’auteur.

    Je ne veux pas vous foutre les boules mais avec Quattara ex cadre du FMI, la Côte d’Ivoire n’est pas sorti de la m.... Ce type là ne fera rien pour le peuple, il roule pour Usraël. Il va vous endetter un max pour vous tenir par les c...... et s’en foutre un max dans les poches.



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 2 décembre 2011 07:23

    Elle a été utilisée comme symbole par Adolf Hitler et le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) en raison de son association avec les peuples « aryens » dont ils se réclamaient.

    La croix gammée est une représentation dextrogyreN 1 du svastika. Tandis qu’en Occident, la croix gammée est généralement associée au nazisme, ce n’est pas le cas en Orient ; ainsi, le svastika lévogyreN 2 est un symbole bouddhique que l’on retrouve sur les statues des bodhisattvas et par référence désigne notamment les temples bouddhiques dans les plans de villes. On retrouve différentes utilisations de ce symbole, dans un sens ou dans l’autre dans différentes cultures autour du monde.

    Le svastika dextrogyre noir, emblème du nazisme, a été transformé en l’inclinant à 45° sur un cercle blanc, position moins fréquente pour les svastikas indiens. En terme héraldique, il ne s’agit donc pas à proprement parler d’une « croix », comme le svastika d’origine, mais d’un « sautoir gammé ».

    Je vit au Vietnam depuis 7 ans, il y en a un peu partout. Même sur les maisons. C’est considéré comme porte bonheur. Jamais vu un viet adepte du nazisme. Même la guerre du Vietnam ils en parlent très peu.



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 29 novembre 2011 18:52

    On a les noms.
    Peut être devrions nous organiser et nous cotiser pour engager des mercenaires. Pour cela il suffit d’aller en Libye ou e Syrie. Il y en a plein.
    400 mecs et sales bonnes femmes style Hilary à éliminer. C’est ce qu’ils arrivent à faire en 2 heures à Gaza à Tripoli, au Yémen et dans de nombreux autres endroit du monde.



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 23 novembre 2011 18:33

    Cela fait quelques heures que je suis intervenu. je constate que l« auteur »la ferme« SVP . sur nos sites il n’y a pas d’onglet »faites un don"’ comme sur le vôtre pour financer vos études à la con.
    Si vous avez des couilles et un peu de pouvoir pour répondre à ce que j’ai écrit. Faites le !



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 23 novembre 2011 04:28

    Etant un peu dans le circuit, je me permet de réagir.

    Je travaille pour une ONG au Vietnam http://www.allianceantitrafic.org/ Nous sommes également présents au Laos, Thaïlande et Cambodge.
    Le trafic des êtres humains pour le sexe est estimé à 2.4 millions de femmes et enfants de plus chaque année. Le trafic des êtres humains génère plus de rentabilité que celui de la drogue.
    De nombreuses personnalités sont impliquées car quand on sait les contrôles appliqués à l’embarquement d’un avion et qu’on retrouve des vietnamiennes un peu partout dans le monde (20 en Grande Bretagne il n’y a pas si longtemps). C’est qu’elles ont des papiers et des visas (Qu’on leur pique à peine entré dans le bordel).
    Les 3 cas principaux de trafic.
    1) Le leurre. On leur promet un travail bien payé à l’étranger et badaboum !
    2) Forcé par la famille pour raison financière.
    3) Mariage avec un étranger riche, mais ça fini au bordel et pas de mariage.
    Au delà de cela il faut reconnaître que communiquant beaucoup avec ces filles pour leur proposer des alternatives, bon nombre me répondent « Non je m’ammuse ici et je gagne bien ma vie ». C’est en principe celles qui sont libres.
    Où l’on intervient beaucoup c’est surtout pour celles qui font cela contre leur gré. Prés de 10 000 à ce jour (on a libéré 67 filles Birmanes par la force qui étaient séquestrée la semaine dernière en Thaïlande pour exemple). http://allianceantitrafic.org/bank/modules/news/article.php?storyid=352
    Pour lutter contre cela les autorités vietnamiennes et Thai sont largement au dessus de l’Europe.
    Ils ont mis en place des unités de police qui collaborent avec nous. Au Vietnam le gouvernement est en train de mettre en place des centres dans toutes les provinces du pays basés sur notre modèle avec des travailleurs sociaux formés par nous.
    On ne peut calculer exactement combien de personnes ont été sauvées par la prévention. Nous passons à la TV et sur la presse au moins 2 fois par mois (à chaque fois qu’on sauve plusieurs filles en même temps) Pour prévenir les familles contre le leurre et qu’en cas de problème financier il existe d’autres solutions. C’est à dire une formation et un travail (on propose 200 métiers).
    Pour exemple nos avons accueilli 2 soeurs il y a peu. Leur père est alcoolique et joueur. N’ayant plus le sous a voulu vendre la virginité de ses 2 filles et plus après, mais la virginité rapporte plus.
    C’est la mère qui nous a appelé car elle nous avait vu dans les médias. Les 2 sœurs sont à l’abri chez nous maintenant. C’est un exemple parmi tant d’autres mais c’est pour étayer la portée de la prévention par les médias et l’appui d’un gouvernement.
    En France ne vous inquiétez pas vous aurez du DSK. Pas plus.
    Marc Blanchard http://www.fairfashionvn.org/fairfashionvietnam/fairfashionendetail.html

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité