• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marc Blanchard

Marc Blanchard

Ancien Directeur des ventes pour de grands groupes agro-alimentaires, j’ai décidé en 2001 de mettre mes compètences au profit d’un commerce plus juste qui ne profite plus au capitalisme mais aux personnes qui travaillent, créent et produisent.
Je dirige donc maintenant une des premières entreprise sociale au Vietnam « Fair Fashion » qui forme et emploie principalement des femmes et adolescentes victimes du Trafic et de l’exploitation sexuelle.
Fair Fashion est un des programmes des ONG « AFESIP » (Agir pour les Femmes en Situation Précaire) et « Alliance Anti Trafic ». Depuis 1997, ce sont plus de 6000 femmes que nous avons sauvé de l’esclavage sexuel. La plus jeune n’avait pas 6 ans !

Tableau de bord

  • Premier article le 02/01/2009
  • Modérateur depuis le 29/03/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 167 150
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 19 octobre 2009 18:05

    Je pense que nous pourrions devenir copains !!!



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 19 octobre 2009 15:09

    Merci Razzara.

    Depuis 4 ans je le fait avec mon cœur, mes tripes et bénévolement. Mais le chemin est encore long. Plus de 2 millions de gamines seront encore victimes dans l’année à venir !
     



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 19 octobre 2009 13:49

    Je veux bien que l’article soit un peu plus riche. Nous aussi nous avons un sociologue qui travaille depuis plus de 10 ans en Asie du Sud Est et il ne vous dira pas la même chose.
    Pendant ce temps on peut se tourner le doigt dans le ... pendant des années...

    Moi tout ce que je peux vous dire, c’est que je vit en permanence avec au moins 20 de ces femmes. Comme dans le film les « chtis » je pleure au moins deux fois.
    Quand elles arrivent et quand elles repartent.

    Alors les propos de votre sociologue visant à justifier de la normalité du trafic sexuel en Asie ou ailleurs. Je m’en fout !
    C’est probablement un fils à papa qui finira peut être sa thèse à 45 ans.

    Il ne fait qu’observer que c’est un phénomène de société. Mais ce con la, il n’est pas dans la tête des victimes. Il ne sait pas ce qu’elles pensent. Ce qu’elles souffrent...

    Moi tout ce que je peux vous dire, c’est que je n’ai jamais entendu un enfant me dire « Plus tard, je voudrais être pute »



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 11 octobre 2009 05:12

    Ce qui dit l’auteur sur la Chine est aussi vrai au Vietnam où je vis depuis 4 ans. Je m’y sent beaucoup plus libre qu’en France même si ce n’est peut être qu’une illusion car il y a un policier qui se charge de 500 habitants (Quartiers) mais ils sont toujours charmants et polis. Du moment qu’on se comporte bien, il n’y a pas de problèmes.
    Nous avons aussi un livre de maison et devont déclarer toutes personnes passant la nuit au domicile.
    Par contre je peux me déplacer dans n’importe quel quartier de Saigon la nuit sans craindre quoi que ce soit. Ici il y a des vols mais très peu d’agressions et pourtant la présence policière est quasi nul le soir. Ce n’est pas comme dans certaines banlieues ou même villes françaises.
    Les gens vivent entre eux, se parlent, s’ammusent, sourient. Il y a encore plein de petits commerçants, de restaurants. Même dans les villages les plus pauvres, les enfants s’ammusent et sourient.

    Entre dictature et démocratie je dirais qu’un parti unique coute moins cher que notre démocratie (qui n’en est pas une) avec tous ces partis (ou ces bandes de copains).

    Ce qui compte dans une gouvernance, c’est les hommes, leur engagement, des altruistes et si on prend l’univers « démocratique » des pays dit riches, il y de quoi préférer la soi disant « dictature » d’un Chavez, de la Chine, du Vietnam à ce panier de crabe qui a bien d’autres ambitions que le bonheur ou l’amélioration des conditions de vie de leur peuple.
    Sarko avait dit « Ceux qui ne sont pas content, n’ont qu’a partir » C’est ce que j’ai fait et je suis pas prés de revenir.
    Je suis bien mieux dans ce pays « communiste » à parti unique même si ce n’est pas facile non plus tous les jours. Au moins ici les gens savent encore s’entraider.



  • Marc Blanchard Marc Blanchard 6 octobre 2009 06:25

    Vous n’avez encore donc pas compris qu’un homme diabolisé par l’occident (surtout par Kouchner) est probablement un sauveteur pour son peuple.

    Seulement il ne sert pas les intérêts financiers des blancs.

    Seule l’armée peut se soulever contre la dictature du capitalisme, mais cela dépend des motivations de celui qui la dirige.

    En fait il y a des leader d’armées qui se soulèvent.

    Par exemple. Chavez, Fidel Castro, ...
     Et des armées qui se soumettent à l’impérialisme.
    Exemple Honduras, Colombie. France, USA, ...

    Vous n’avez donc encore pas compris qu’il faut comprendre le contraire de ce qui nous est dit ?

    Guineenews, probablement un satellite de la CIA.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité