• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marc Bruxman

Ingénieur, scientifique, et passionné de politique, je m’intérésse particuliérement aux rapports entre le progrés techniques et les conditions sociales des gens.  

Tableau de bord

  • Premier article le 09/06/2006
  • Modérateur depuis le 07/09/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 33 3059 1579
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 22 15 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Marc Bruxman 13 juillet 2012 18:41

    Vous savez que les 30 glorieuses c’était il y a plus de 40 ans ? Donc en gros ceux qui y ont contribués à la « prospérité » ne bossent plus la depuis belle lurette. Par contre depuis 20 ans, le contribuable a payé sévére pour l’industrie automobile et ses salariés. Résultat si on veut une bonne caisse on va voire outre-rhin et si on veut de la qualité tout venant on va voir en Asie.

    Laissons les faire quand ils comprendront qu’il faut faire des voitures qui se vendent et pas aller chouiner auprès de l’état, on se portera tous mieux.



  • Marc Bruxman 13 juillet 2012 18:31

    Le problème n’est pas de nationaliser ou pas. Les gens achétent moins de bagnoles Peugeot donc à moins de les forcer à les acheter, c’est mort. D’un autre coté Kia et Hyundai vendent des caisses moins cher et mieux équipées. Et sur le lowcost, Renault a tout défonçé avec Dacia.

    Sur la qualité et le haut de gamme, les Allemands restent meilleurs. PSA a essayé de s’élever mais ne l’a pas fait assez vite.

    Ce qui a surtout été débile c’est cette prime à la casse. Si l’état voulait aider le secteur automobile il fallait donner cet argent aux constructeurs français pour qu’ils financent de la R&D. (Ce que l’europe permet très bien).

     Au moins ils auraient pu vendre des caisses en Asie après. Parce que bon la derniére fois que j’étais à Beijing je n’ai pas vu rouler bcp de caisses chinoises, mais plein de Volkswagen, Audi, Mercedes, ... Et un peu de Hyundai et Toyota.



  • Marc Bruxman 13 juillet 2012 15:17

    Je réagis à votre mention du tityyainment en citant wikipedia.

    « L’avenir, les pragmatiques du Fairmont le résument en une fraction et un concept : « Deux dixièmes » et « tittytainment ».

    Malheureusement ces gens sont pragmatiques comme le dit si bien l’article. Ils ont bien anticipés que le politique ne suivrait pas la technologie. On trouvait à cette conférence des cadres de Sun et ils le savaient mieux que personne. Les politiques n’étaient pas prêt à voir ce qui était déja sous leurs yeux dans les labos. C’est la le drame, j’ai des fois fait des démos devant des gens qui ne sont pas du métier et c’était risible, tu leur montre ce qui va les tuer et ils sont dans le déni le plus total. Au moment ou tu leur montre, ils peuvent encore s’adapter, ils ont le temps. Cinq ans plus tard, le mec hurles comme un putois que c’est scandaleux. Pourtant, il a eu la chance de voir avant et ne l’a pas saisi.

    « Dans le siècle à venir, deux dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l’activité de l’économie mondiale. « On n’aura pas besoin de plus de main d’œuvre », estime le magnat Washington Sycip. »[réf. nécessaire] Un cinquième des demandeurs d’emploi suffira à produire toutes les marchandises et à fournir les prestations de services de haute valeur que peut s’offrir la société mondiale. Ces deux dixièmes de la population participeront ainsi activement à la vie, aux revenus et à la consommation« 

    C’est déja largement vrai. De nombreuses grosses structures emploient largement plus de monde qu’il n’en serait techniquement nécéssaire. Les banques sont un bon exemple. Car si les banques surpayent leurs traders, elles emploient également un nombre de petites mains sans commune mesure avec leurs besoins. Elles sont un réservoir d’inefficacité énorme. De nombreuses grandes entreprises sont dans ce cas. La vérité c’est que votre taf est peut être déja redondant.


     »Mais pour le reste ? Peut-on envisager que 80 % des personnes souhaitant travailler se retrouvent sans emploi ? « Il est sûr, dit l’auteur américain Jeremy Rifkin, qui a écrit le livre La Fin du travail, que les 80 % restants vont avoir des problèmes considérables. »"[réf. nécessaire] Le manager de Sun, John Gage, reprend la parole et cite le directeur de son entreprise, Scott McNealy : à l’avenir, dit-il, la question sera « to have lunch or be lunch » : avoir à manger ou être dévoré.« [réf. nécessaire] »

    La encore, Scott McNealy sait de quoi il parles. Il voit d’un coté ce qu’il y a dans son labo (car à l’époque de cette conf Sun était une vrai boite innovante) et de l’autre comment les politiques prennent en considération ce monde qui change. Sachant que les politiques ne comprennent rien, il sait qu’il va y avoir le status-quo et que ca va être la curée. Ca marche d’ailleurs comme ca dans l’industrie technologique, Sun a cessé d’innover et a fini mangé). Ne reprochez donc pas à ce cadre de Sun son commentaires, il a dit la réalité tel qu’il la vit. Ceux qui sont coupables sont ceux qui ont entendus cette réalité et n’ont rien fait pour favoriser l’enseignement des sciences et de la technologie.

    "C’est un nouvel ordre social que l’on dessine au Fairmont, un univers de pays riches sans classe moyenne digne de ce nom – et personne n’y apporte de démenti."

    Malheureusement la encore vous ne pouvez leur reprocher d’avori vu juste. La classe moyenne a existé car tous ces gens avaient une utilité sociale réelle. Si cette utilité sociale disparait, la classe moyenne disparait en même temps qu’elle (enfin plus exactement avec un léger retard). La seule solution est donc de conserver à cette classe moyenne son utilité sociale ce qui ne peut se faire que par la formation mais pose problème car il restera un pourcentage signficiatif de la population qui ne parviendra pas à atteindre le niveau requis.

    Alors oui, en pragmatiques, ils finissent par réfléchir à comment gérer cette situation. Et finissent par penser qu’en abrutissant ces gens à coup de starac’ et en leur garantissant le minimum vital ils pourront rester calmes. Les pays européens ont déja pris le pas, le RMI / RSA et autres aides sociales des années 80 servent juste à garantir la paix sociale vis à vis de gens dont on sait qu’ils ne seront plus productifs.

    Et quand on voit aujourd’hui tout ce que l’on a dans nos labos, on se dit que le mouvement n’est pas prêt de s’arréter. Mais les gens ne veulent pas l’entendre. Tiens la CGT du livre est encore en grêve. Encore des gens qui n’ont pas vu le livre numérique quand on leur en parlait. Sauf qu’aux USA il se vend déja plus de numérique qeu de physique. Etes vous prêts ?



  • Marc Bruxman 13 juillet 2012 14:16

    Quel demi tour ? Il n’a pas promis grand chose pendant sa campagne justement. Il ne savait que trop bien quelles allaient être les décisions à prendre en arrivant...

    Ne vous inquiétez pas trop pour l’UE, elle va prendre de plus en plus de poids au fur et à mesure que la décénie va avancer. Vu comme ca va tanguer du point de vue géopolitique la seule solution est de faire bloc via l’UE.



  • Marc Bruxman 13 juillet 2012 13:56

    Le citoyen est TOUJOURS celui qui paye sa protection sociale. Les charges dites « patronales » sont un leurre car les entreprises regardent le coût total lorsqu’elles fixent un salaire ou font leur budget. En clair, un smicard par exemple coute 1700 € à l’entreprise et le patron se fout bien de savoir si ces 1700 € vont ou pas dans la poche du salarié.

    Le problème avec le système actuel c’est que ce sont uniquement les travailleurs qui payent la protection sociale. Les retraités mêmes très riches ne la payent pas, les revenus du capital non plus, etc, etc... Est ce que taxer les travaileurs est « social » pour vous ?

    Dès lors que les taxes doivent augmenter, autant donc taxer l’ensemble des revenus (et donc le capital) plutot que le seul travail. Hollande n’est pas idiot et il sait très bien qu’en soit la tva sociale de Sarkozy était une de ses rares idées intelligentes. Donc il défait sans (trop) défaire et ca sera la CSG. A terme, il fusionnera certainement la CSG et l’IR (en rendant la CSG progressive) et ce sera une bonne mesure. En faisant cela, il pourra par ailleurs remettre à plat les niches fiscales.

    Hollande est juste en train de réussir à transformer le PS en parti social démocrate et c’est une très bonne chose pour la France car si la gauche devient enfin un partenaire raisonable au point de vue économique, les choses vont pouvoir changer. Enfin après si vous êtes encartés à l’UMP c’est une mauvaise nouvelle car ils vont avoir beaucoup de mal à regagner le pouvoir s’ils sont coincés entre des socesdems (qui ne font pas peur au centristes) et des rats lepénistes.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité