• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 69 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marie 25 juillet 2006 12:55

    merci hakim pour la désinformation.



  • Marie 25 juillet 2006 11:19

    Tu lis entre les lignes, personne dans l’absolu n’est pour la guerre.



  • Marie 25 juillet 2006 11:15

    L’obsession antiaméricano-israélienne rend borgne.



  • Marie 25 juillet 2006 09:53

    Vous pouvez toujours haïr Israël de mener la guerre au Liban mais il semble que vous avez pour la plupart, par pure partialité, totalement occulté le fait c’est le « Parti de Dieu » qui a, à lui seul, en prenant en otage tout le liban par ses actes de guerre contre Israël, déclenché la terrifiante riposte Israëlienne. Si le Hezbollah n’envoyait pas régulièrement ses roquettes et ses missiles de fabrication iranienne sur les villes israéliennes et n’avait pas enlevé les deux soldats israéliens on n’en serait sûrement pas là aujourd’hui.

    Le Liban aujourd’hui n’est pas une démocratie multiconfessionnelle comme vous l’avancez car le Hezbollah a imposé sa loi aux autres communautés. Elie Fayad, journaliste à L’Orient le Jour, a écrit dans un article publié dans L’Orient le Jour le 19 juillet dernier : « Le secrétaire général du Parti de Dieu, Hassan Nasrallah, et ses partisans devraient savoir que leurs actes suscitent la colère et la frustration de nombreux libanais. Combien de temps encore le premier »gouvernement d’indépendance« du Liban, après trente ans de tutelle syrienne, survivra-t-il à sa schizophrénie ? Comment désormais supporter l’idée qu’une faction tenant aussi peu compte de l’opinion de ses partenaires puisse continuer à siéger au sein d’un cabinet ? Comment tolérer le chantage au suicide ? Comment faire coexister une culture de vie et de paix avec un culte du sang et de la mort ? Sans doute est-il souhaitable de préserver un minimum d’unité nationale. Mais de quelle unité s’agit-il ? Est-ce celle qui cherche à trouver des dénomitateurs communs à des opinions divergentes ou bien celle qui consiste à ce qu’une majorité de Libanais continue à se taire face aux initiatives d’un parti se comportant comme un Etat dans l’Etat ? Il faudra qu’un jour cette question soit définitivement tranchée. Mais, pour cela, il faudra que la majorité au pouvoir se décide à agir en majorité ». Elie Fayad a très bien analysé les ressorts politiques de son pays le Liban.

    On pourrait croire en lisant vos commentaires que le Liban est uni dans l’adversité mais cette unité de façade n’est qu’un leurre car une majorité de libanais en veut autant à Israël qu’au Hezbollah d’avoir par ses actes de guerre déclenché la terrible riposte Israélienne.

    Pour ce qui me concerne j’espère que la diplomatie internationale menée par des hommes de bonne volonté fera entendre raison autant à Israël qu’au Parti de Dieu, cette escalade de la violence est préjudiciable aux deux peuples des deux côtés de la frontière. Une force d’interposition dans une zone tampon est peut-être la solution ? Encore faudrait-il que la majorité au pouvoir au Liban réussise à faire entendre raison a un Parti de Dieu qui ne tient pas compte de l’opinion de ses partenaires. Et si une telle force devrait voir le jour, ne sera-t-elle pas vite perçue par le Parti de Dieu comme une force d’occupation ?



  • Marie 25 juillet 2006 01:22

    Beaucoup de critiques émanant de nombreux libanais ont aussi fuser envers ce gouvernement libanais accusé de ne pas agir en majorité en laissant le Hezbollah imposer sa loi aux autres communautés. Mêmes si toutes les autres communautés libanaises sont solidaires des victimes des bombardements, les actes de Hassan Nasrallah et de ses partisans suscitent aussi la colère et la frustration de nombreux libanais.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité