• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marsupilami

Marsupilami

Polygraphe indépendant dans l’édition, le bouquin, le journalisme et divers autres trucs, je me passionne pour tous les savoirs, en particulier les sciences humaines et inhumaines, leurs relations et interactions et je suis susceptible de m’intéresser à n’importe quoi en général surtout si c’est drôle, insolite, transversal et pas normal.

Tableau de bord

  • Premier article le 12/12/2006
  • Modérateur depuis le 06/03/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 4586 4279
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 6158 3447 2711
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Marsupilami Marsupilami 12 juillet 2006 15:48

    Ouaf !

    @ Faxtronic

    Je suis assez d’accord avec toi, même si je ne suis plus un jeune depuis un bon moment. Je viens d’organiser un séminaire à la campagne - donc, euh, comment dire, dans le réel bouseux - dont la plupart des participants s’étaient rencontrés virtuellement par l’intermédiaire d’Internet. Donc je rencontrais pour la première fois en chair et en os des êtres que je ne connaissais qu’électroniquement, et je dois dire que je n’ai pas été déçu. En fait, j’ai même été assez stupéfié : ils ressemblaient à ce que j’imaginais.

    Les gens avec lesquels on a vraiment des affinités profondes peuvent vivre à des centaines ou des milliers de kilomètres de nous. Avant Internet, à moins de voyager intensivement, on avait guère de possibilités de les rencontrer. Avec Internet, c’est devenu banal, et c’est formidable. Le concept de voisin est devenu obsolète.

    N’empêche, c’est quand même plus mieux de se rencontrer les ripatons dans l’herbe verte, en buvant des canons, mangeant, jouant au badminton ou à la pétanque ensemble.

    En ce sens Internet ne sera jamais un territoire en soi (sauf dans le domaine de la pure abstraction), mais plutôt un sas.

    Houba houba !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité