• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

MAUGISMICHEL

MAUGISMICHEL

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 172 0
1 mois 0 47 0
5 jours 0 22 0

Derniers commentaires



  • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 19 novembre 2019 15:11

    @Trelawney

    Vous êtes d’une mauvaise foi incroyable.
    j’ ai réfuté votre théorie selon laquelle c’est la loi de l’offre et la demande qui déterminerait le prix des marchandises, en précisant que cette loi du marché ne fait que fluctuer le prix autour de la valeur marchande en dégageant ce que Marx appel le super profit.
    et vous me dite une stupidité : « Vouloir démontrer une théorie ne veut pas dire qu’elle soit juste. »

    Vous êtes totalement disqualifié pour débattre de quoi que ce soit, avec vos « arguments » d’inculte qui ne cherche pas à apprendre mais à justifier son petit égoïsme et les crimes qu’il provoque dans le monde. Le dernier exemple étant en Bolivie.

    Cette théorie de la valeur est effectivement la clé de toute économie, qu’elle soit socialiste ou capitaliste. Ce que tout chef d’entreprise sait.

    Il ne peut vendre sa marchandise moins cher de ce qu’elle a coûté, et c’est en l’a vendant à sa valeur qu’il fait un profit, compte tenu que dans cette valeur est inclus la valeur des investissements, pris en compte dans les amortissements.
    D’ailleurs c’est une manière de fraude fiscale dans les bilans d’entreprise très bien connue, puisque des investissements amortis depuis des lustres sont souvent toujours utilisés. Mais qu’importe en incluant les amortissements dans le bilan on fait baisser les bénéfices donc les impôts.

    Cela n’a absolument aucun rapport avec la loin du marché.

    Si un entrepreneur décèle qu’il y a un marché pour telle marchandise qui n’existe pas encore, alors il la fabrique. Et si son coût de fabrication en quantité est de 100 euro par exemple, alors il fera un profit en le vendant à 100 euro.
    Il fera un super profit en le vendant à un prix maximum limité par la demande, jusqu’à ce que d’autres fabricants fassent la même marchandise.

    C’est le principe même du capitalisme.
    C’est aussi son avantage par la dynamique qu’il développe. Mais selon la dialectique cet avantage tourne en un inconvénient par son changement qualitatif en quelque chose de nuisible pour la société.

    Mais cette loi de la plus value existe aussi dans le socialisme, seulement en système socialiste elle s’appelle le sur-travail, vu que le profit est le produit du Travail social, et non du propriétaire des moyens de production.



  • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 19 novembre 2019 00:23

    @Trelawney

    " Et tout le monde sait que la valeur travail n’intervient pas dans la valeur de l’échange qui obéit uniquement à la loi de l’offre et de la demande. »

    Tout le monde sait que cette loi n’intervient que par dessus celle de la théorie de la valeur établie par le marché. La loi du marché n’intervient que pour ramener le prix des marchandises à sa valeur liée directement à la quantité de travail social qui lui a donné naissance. Cette différence s’appelle le SUR PROFIT, qui est transitoire. 


    Vous avez tout faux. Onfray. a dit la même connerie avec sa comparaison entre le charbon et le diamant. Mais ce personnage est un imposteur qui se fait passer pour être de gauche.

    Le capitaliste fait du profit en vendant sa marchandise à sa juste valeur, il fait un sur profit s’il a la chance que son produit est rare, mais cela ne durera pas car d’autres vont faire la même chose. Il restera qu’une voiture restera beaucoup plus cher qu’un carotte, même si celle-ci est rare et la voiture est en sur production.



  • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 18 novembre 2019 17:42

    @trelawney

    « Où avez vous vu que ceux qui manifestent et revendiquent, voulaient une rupture avec le capitalisme ? »

    Méthode malhonnête qui vous disqualifie :
    Où avez vous lu que Luniterre aurait dit cela ?



  • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 18 novembre 2019 17:22

    @Séraphin Lampion

    Je crois que c’est bien vous qui devez relire Marx, en particulier tout ce qui concerne ce que l’on appelle le noyau philosophique du marxisme : le matérialisme dialectique.

    Marx parlait dans les conditions de son temps. Donc si effectivement en son époque évoquer une transition anticapitaliste s’était faire du réformisme, c’est très loin de l’être maintenant. Les soi disant réformistes d’alors virent carrément au fascisme, apeurés qu’ils sont devant la possibilité bien réelle d’entreprendre démocratiquement une transition vers le socialisme.

    Par contre, les véritables marxistes entrevoient très bien la grande avancée qu’offre le développement des moyens efficaces de communication qui permettent de vaincre la superstructure idéologique.

    D’ailleurs, ces contre révolutionnaires que furent toujours les « socialistes » le perçoivent très bien en s’accrochant aux basques de leur dernier espoir « Le Fascisme US ».

    « Les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre » (Lenin)

    La corde, c’est INTERNET et la possibilité de vaincre la superstructure propagandiste idéologique.

    L’existence de l’URSS a été ce qui a permis d’arriver à cette étape ou le Capitalisme est dans ses derniers retranchements.



  • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 18 novembre 2019 14:29

    @ZenZoe

    À vouloir mettre en avant la corruption en AL pour éviter de parler de coup d’état fasciste fait de vous un corrompu de première et un partisan du renversement par la force des pays qui luttent et résistent à l’emprise fasciste des US et de l’UE.

    Essayer de penser un peu plus loin que votre égoïsme de petit nanti.
    Le plus grand corrupteur du monde est les USA, ce que tout le monde sait.
    Comment se fait il que la quasi totalité des médias évite de parler de Coup d’Etat en Bolivie, si ce n’est pas la corruption de ceux-ci par l’Oligarchie financière qui les contrôle ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès