• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mazdak Teherani

Mazdak Teherani

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/07/2016
  • Modérateur depuis le 17/02/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 25 63 744
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 98 72 26
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Mazdak Teherani Mazdak Teherani 10 janvier 2017 16:27

    En effet, loin d’être un modéré, il a bascule le pays, avec l’Ayatollah Khomeiny et consorts, dans un spiral de violence qui vu éliminé tous les vrais démocrates et progressistes. Dans son prêche de la prière du vendredi, Rafsandjani a appelé à l’extermination des membres du principal groupe d’opposition de l’Iran, l’Organisation des Moudjahidin du Peuple d’Iran (OMPI). Le 3 octobre 1981, le journal officiel Etela’at écrivait : « Se référant aux opérations des groupuscules, Hashemi Rafsandjani, Président du Parlement islamique et chef représentant de la prière du vendredi de Téhéran, a déclaré dans son sermon :

    « La loi divine définit quatre peines qui doivent être exécutées : 1 - les tuer, 2 – les pendre, 3 - leur couper les bras et les jambes, 4 - les bannir. Si nous avions capturé et exécuté 200 d’entre eux juste après la Révolution, ils ne se seraient pas autant multipliés. Si nous ne règlons pas aujourd’hui définitivement le sort des groupes armés des monafeghin (Hypocrites – terme péjoratif du régime pour désigner l’Ompi) ainsi que des agents des États-Unis et de l’Union soviétique, dans trois ans nous devrons exécuter plusieurs milliers d’entre eux au lieu de mille actuellement... »




  • Mazdak Teherani Mazdak Teherani 10 janvier 2017 16:06

     

    Vous avez tout à fait raison, le peuple iranien mérite mieux que des mollahs enturbannés à sa tête, des intégristes qui ont freiné le progrès de la société iranienne et opprimés son peuple si talentueux. Mais celui-ci s’est soulevé massivement en 2009 et il ne sera pas surprenant de le revoir de nouveau dans la rue à l’approche de la Présidentielle, qui coïncidera avec celui d’en France. L’avenir nous réserve des surprises.

     



  • Mazdak Teherani Mazdak Teherani 20 septembre 2016 09:23

    Bravo à François Hollande, il le mérite cette reconnaissance.



  • Mazdak Teherani Mazdak Teherani 16 septembre 2016 17:41

    C’est un articre édifiant, merci de votre précieuse contribution pour faire justice aux victimes de ce terrible massacre en Iran.


    bande audio de Montazeri : https://youtu.be/ENH_LcrgQC4



  • Mazdak Teherani Mazdak Teherani 14 septembre 2016 18:52

    @njama

    Concernant le chiffre de 30 000 :

    Il y a trois autres sources, autre que l’OMPI qui confirme ce nombre.

     Le premier, un certain Reza Malek, un ancien adjoint du ministère du Renseignement. Alors qu’il était en prison en 2008, il a pu enregistrer une vidéo dans lequel il évoque le chiffre de 33 700 exécutions.

    https://www.youtube.com/watch?v=yw1dkcRJZt4

     

    L’autre, c’estMehdi Khazali, un ancien membre du cabinet de la Présidence sous Rafsandjani. Membre du bureau d’études de la présidence de la République entre de 1986 à 1995 et responsable du centre d’études biotechnologiques de la Présidence de la République de 1993 à 1995, Khazali passe à la dissidence et fut même arrêté, mais vit toujours en Iran. Il affirme dans une intervention sur la chaine iranienne Dorr TV : « Ce groupe ne pouvait être anéanti qu’avec l’autorité de l’Imam. En fait, ils voulaient décimer ce groupe et affirmaient que si nous libérons une personne, il risque de devenir un renégat et nous serons alors confrontés à un plus grand nombre. Il vaut mieux les exécuter, et, ce faisant, les familles seront terrifiées et personne n’osera devenir renégat (…) Selon la sous-direction du ministère du Renseignement, quelques 20.000 personnes ont été exécutés à Téhéran et en province. Le chiffre de 4000 mentionné par M. Montazeri ne concerne que Téhéran, et, selon quelqu’un comme M. Maleki (ancien président de l’Université de Téhéran), près de 33.000 personnes ont été pendues en une trentaine de jours. » https://www.youtube.com/watch?v=LTXADowp9zI 

    ancien président de l’Université de Téhéran, dans une interview publiée sur Internet le 29 août, affirme : « Contrairement à ce qu’ils ont dit, que le massacre était seulement à Téhéran et qu’ils n’étaient pas plus de 4 à 5 milliers, ce n’est pas le cas. Le problème était partout en Iran et même dans les villages. L’Assemblée des experts a admis que ‘Nous ne pouvions pas maintenir notre gouvernance (régime), si nous ne l’avions pas fait.’ Eh bien, lâchez le régime ! (…) »

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité