• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mefrange

Formations de géographie, histoire, géopolitique. Adepte de la simplicité volontaire et de la vie gouvernée par les lois naturelles. Observateur et témoin lucide de l'Occident "fin de partie".
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 21/02/2012
  • Modérateur depuis le 23/03/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 50 341 1527
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 521 338 183
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christian Tallon 23 novembre 2011 00:37

    Monsieur Furax,
    « balancer une grenade dégoupillée dans le foutoir » ne fait que le jeu des forces du chaos. Vous êtes désespéré. Asselineau, au contraire c’est l’espoir de sortir de l’UE, qui rend pratiquement impossible aux français de réaliser même imparfaitement les idéaux de 1789, du contrat social, de l’Esprit des Lois, du CNR, de la sortie de l’OTAN et autres projets qui bien entendu sont furieusement d’extrème droite. Entre soutenir Monsieur Asselineau et sauter sur la bombe que j’aurais dégoupillée mon choix est fait. Le FN est un parti qui ne pourra jamais créer autre chose que la guerre civile. Asselineau est un homme propre et neuf. Avoir été énarque ne fait pas de quelqu’un un monstre. Pour être au second tour, il lui faudra éviter beaucoup de pièges dont celui de l’extrémisme et du nihilisme. En lui devra se refaire l’alchimie particulière à notre histoire. Contrairement à ce que vous pensez, il peut perturber terriblement le système : il dit des faits, les dit bien et arrive à rassembler des gens de gauche comme de droite autour d’une idée qui les transcende. Si les français se réveillent, le fait qu’il soit le seul à vouloir sortir de l’Union Européenne ne peut que jouer en sa faveur. Je suis désolé de l’écrire, mais le FN parasite son discours. Qui connaît les idées incarnées par Asselineau voit tout de suite qu’il n’est pas d’extrême droite. Des personnes moins averties risquent de faire l’amalgame. Le jour où les télévisions seront obligées de lui donner la parole, les français verront par eux mêmes qu’ils ont un possible homme d’État en face d’eux et pas une bande de guignols comme ceux ou celles (à quelques exceptions près) qui vont demander leurs suffrages. N’en déplaise au locataire actuel de l’Élysée, être président de la France est une charge écrasante. Quand on entend Marine Le Pen on sent tout de suite qu’elle ne serait pas à la hauteur quelques soient ses idées son réseau ou son programme. Elle pouraît à la rigueur être présidente de région mais présidente ? Je ne voterais jamais pour elle. Avec Asselineau on a un programme clair, un homme neuf et une stature d’homme d’état. Entre le chaos par l’UE, la grenade dégoupillée dans le foutoir et Asselineau, je ne vois pas où est le choix. Beaucoup de français ne le connaissent simplement pas. L’état de décrépitude de la classe politique lui donne toutes ses chances. C’est en tant que radical que je cite cette phrase du philosophe Alain « le difficile est d’être modéré sans être faible ». Aucune hésitation sur le bien fondé de la réappropriation des droits régaliens par la nation française, modération tranchant avec les haines recuites qui caractérisent le FN. Le FN n’a aucune chance de ne jamais passer car une majorité de la population lui sera de toutes façons viscéralement hostile. Je suis de gauche et je pourrais me reconnaître dans les idées de M ; Asselineau que je commence à connaître. Jamais je ne voterais pour le FN. Pour moi, ce sont deux mondes.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv