• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Michel DROUET

Autodidacte - Ancien cadre territorial (Directeur) ayant exercé des fonctions d'encadrement dans différents services d'un Département de l'ouest - aujourd'hui retraité.
J'anime un blog http://michelumix.over-blog.com/ sur lequel vous retrouverez les articles publiés sur agoravox mais aussi beaucoup d'autres, ainsi que quelques nouvelles.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2009
  • Modérateur depuis le 10/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 349 4562 15741
1 mois 3 103 726
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3452 2449 1003
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Michel DROUET Michel DROUET 19 janvier 2009 16:14

    Je suis circonspect quant à la création de chambres des citoyens tant que l’on aura pas simplifié le paysage des collectivités locales et des établissement publics de coopération intercommunale. Il ne faut pas surajouter de la complexité en l’état actuel des choses. Il faut d’abord permettre aux citoyens d’acquérir un minimum de connaissances sur le fonctionnement de nos institutions qu’elle soient locales ou nationales avant d’envisager un tel dispositif. Il faut savoir d’autre part que les élus ne sont certainement pas prêts à partager leur pouvoir ou à l’exercer sous le contrôle des électeurs.
    Pour le reste, je suis bien d’accord avec vous : le débat actuel est un débat d’experts auquel les citoyens ne sont pas associés. C’est sans doute au stade de la réflexion sur la réforme des collectivités locales que des chambres de citoyens auraient été nécessaires.



  • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 2009 09:26

    Dans mon for intérieur, j’espère que l’on aboutira à quelque chose, mais hélas, l’actualité nous montre que le gouvernement actuel, après avoir mis en oeuvre beaucoup de réformes "à la hussarde" dans les 18 premiers mois de son action, se voit obligé aujourd’hui de réduire la toile face à la contestation ambiante, qu’elle émane de la rue pour les lycéens ou bien de sa propre majorité (travail du dimanche, par exemple).
    Le problème, c’est que la réforme des collectivités locales est avant tout un débat d’experts qui n’apparaît pas essentiel au commun des mortels.
    Le seul point actuellement susceptible de faire réfléchir et réagir nos concitoyens et servir de porte d’entrée de débat sur le sujet est la hausse programmée des impôts locaux par beaucoup de collectivités territoriales ainsi que le report d’investissements afin de faire face à la crise. Autrement dit, on ne débat pas sur le fond mais sur les conséquences et il n’y a pas de "projet" auquel les français adhèrent mais seulement l’expression d’un mécontentement ciblé.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès