• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Montagnais

Montagnais

L'essence de la Cavalerie, la vraie, celle qui permet d'aller plus loin, ... c'est pas l'essence, c'est le Foin.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/03/2009
  • Modérateur depuis le 22/05/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 99 2688 2315
1 mois 0 26 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 751 586 165
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Montagnais Montagnais 5 mars 2009 23:37

    Si, comme dit plus haut, très-justement, « la provoc est un outil de réflexion et de sensibilité », il faut remercier Morice, et pas le moinssonner-lyncher. Ave Morice.

    Et Mage a bien raison, reposons les questions, de fond, pertinentes et pénétrantes : "Et ses orgasmes ? Comment sont-ils ses orgasmes ? Et ses pieds ? Pue-t-elle des pieds ?"

    Et puis, merci pour les truismes assénés avec une assurance pénétrée :

    « Cette histoire d’odeur ne concerne absolument pas QUE les femmes ». (Vraiment ravi de l’apprendre ici et maintenant.. Merci Gül )
    « Toute la vie entière, de tout le monde se rapporte au sexe. Le sexe est le désir de vie ». (Simple non ? Brillant même, fallait oser le dire.)

    Ouvrage qui a autant de chances de passer à la postérité que la « petite gorgée de sperme » de Delerm

    Petit passeport pour bobo en mal d’émancipation. Resucée qui rend lyriques les apollons de Bellac et les hédonistes de supermarchés.

    Tant la moindre moue dubitative sur l’intérêt de la viande étalée déchaîne la ire des bouffeurs de curés, des pourfendeurs de « pudibonds » (pas même certifiés..), des « esprits libérés », des "anti-obscurantistes" autoproclamés.

    Putain ! Où il est le temps où le sexe était impur, et l’air pur ? Debord, au secours.



  • Montagnais Montagnais 4 mars 2009 14:19
    A LeManu

    Mille merci pour la requête de l’opinion du Docteur (mais comment savez-vous que je suis docteur ? En fait, chez les Montagnais, nation bonne et pacifique, c’est plutôt « sorcier ») .
     
    L’opinion, c’est pas l’essentiel. La mienne, celle des autres.. L’opinion publique..
     
    L’histoire, haut lieu de l’inattendu et de l’expression des volontés persévérantes, qu’elles viennent de quelques hommes inspirés ou d’ailleurs, n’avance que très peu à coup d’opinion ou de clameurs, vous le savez.
     
    Les opinions sont un bien faible secours pour voir, prévoir et se préparer à ce que tous sentent arriver désormais, la fin du Krita Yuga (curieusement au sens propre), et ce qui s’en suit, la période « post-farine » (au sens propre aussi).
     
    Maintenant, ce que je vous en dis.. !
     
    D’autant que l’opinion, c’est assez souvent un petit jet d’éructation écumante, qui nous retombe sur les arpions : L’auteur en fait les frais, Agoravox se fait étriper, menacer, certains commentateurs s’empoignent sans vergogne (et sans risques notez-bien), sans songer que, appointés à 1000 fifelins le mois et plus, ils risquent de retrouver, amplifiés, incontrôlés, mondialisés, et en actes cette fois, leurs propres comportements précipités en cyclones dans la multitude à 3 $ par jour. 
     
    Pour revenir au sujet : c’est pas le Facteur qu’est dangereux, c’est les briquets qu’il aura distribués, aux dénis de justice, aux dibouks, aux pauvres, aux idéalistes, aux crédules, allumés.

    En revanche, l’oligarchie, la médiacratie, l’industrie du fric, de la consommation & de la réclame, le pseudo-politique à la Zébulon premier, le Bling-bling mondialisé…ça c’est du danger direct, présent, passé, et à venir.


  • Montagnais Montagnais 4 mars 2009 00:13

    « Quand on est pour la vie, on est anti-capitaliste même si l’on ne s’appelle pas Besançenot ».
    Justement, tout le monde est d’accord.. Mais le Facteur : un vrai ou un faux nez ? Même les inconditionnels doivent se poser la question à le voir en star adulée à la télévisie, portée au nues par la mediacratie.. Voir Christoff et sa fine analyse.

    Vrai qu’avec la petite crise qui s’annonce, il risque de se retrouver piégé, convoqué à passer de la scène à la dure réalité. Pour l’instant, les hautes autorités des entreprises de l’amusement public le reçoivent à bras ouverts, chapeau bas (pas comme Dieudonné, Soral ou Kemi Seba…). Et les idéalistes, les desdicado, voient en lui la potion magique contre Zébulon premier et son cirque.

    « monsieur Che faisait exécuter ses prisonniers en fumant le cigare dans une tribune ou il invitait des officiels »
    Savait au moins se servir d’un AK47, lui, en plus d’une bicyclette ce hyène. Mais vrai, un malade, un salaud, un tueur. Castro a bien su s’en débarrasser à temps. L’industrie de la réclame l’a récupéré, à la grande joie de nos « jeunes écervelés » (et des bénéfices engrangés).

    « Ceux qui ont financé la révolution soviétique de 1917 sont des capitalistes purs et durs ». Bien vu ! Combien savent effectivement que c’est les Kapitalistes qui voulaient se secouer l’Empire des Tsars ? Et que sans les valises de la Loeb et de la Warburg, le petit père à deffe de comptable et à veston ras-le-pet aurait pas pu soulever les masses inertes de Petersburg, même pour une kermesse à la Vodka.

    Tout le monde tire sur l’auteur, ou presque, mais… ! 160 posts, et c’est pas fini. 160 posts où à partir d’analyses différentes, des commentateurs se rejoignent et où, à partir d ‘analyses partagées, ils se contredisent.

    On comprend tous ceux qui, aux noms des démunis, emboîtent le pas à Besancenot, qui raconte ce qu’il faut, sans en croire un mot, comme Sarkozy, qui avait dit… qui racontait n’importe quoi pour être élu. Rien de pire que le vice absolu paré des dépouilles de la vertu, partout, tout bord confondu… Zébulon premier, comme le facteur, sont des représentants inauguraux et brillants de l’Extrême-boîte. Peut-on être naïf face au système en place, face aux personnages de plateaux ? La vraie division que le pouvoir orchestre de main de maître, c’est celle, artificielle, entre la « gauche » et la « droite », vieille lune pour pauvrement éclairer le jeu de boneteau.

    De toute façon, les vrais problèmes, les vraies corrections, ne viendront plus seulement de voyous à croix tordues sur la manche, ou d’étoiles sur la casquette… Mais de Maman Planète elle-même, qu’en a ras-le-cul des conneries des Kapitalistes. Et puis, comment contenir la rage de 5 milliards de travailleurs à moins de 4 fifelins par jour ? (Voir les chiffres sur le B.I.T…).

    Article « amusant » donc, mais qui fonctionne bien pour stimuler la réaction. Michel est peut-être un troll ? Attendons..



  • Montagnais Montagnais 2 mars 2009 22:28

    Y’a-t-il une kehre de la politique ? Strauss en serait-il l’initiateur ? Et Bush et son administration les disciples ? ..

    L’auteur pense que non selon toute apparence.

    Mais, face à la petite crise qui s’annonce, économique, climatique, écologique... l’Amérique s’arrogera le droit de réagir comme elle l’entend, avec les moyens dont elle dispose, à nuls autres pareil, avec des raisons radicalement nouvelles, jamais invoquées jusqu’ici.

    Pas souhaitable, mais probable... Pas un jour sans guerre.



  • Montagnais Montagnais 2 mars 2009 17:46
    Strauss... C’est de la même famille le jeune garçon à http://leonstraussjr.vox.com/library/post/greetings-masses-from-leon-elite-1-strauss-god-bless-america.html ? BRRR...

    BRRR... Bloy, lui, n’attendait que les cosaques et le Saint-Esprit. Nous on est pris entre les Barbus, Les Têtus, les fêlés, les "masses dépravées", les fous de foot, les fous de Dieu, les redresseurs de tords de tous bords, les armées détentrices exclusives des titres sur le Bien, prêtes à en découdre, au pancrace, à feu et sang..

    Une toute autre affaire. Sans compter les soucis économiques et climatiques qui ne nous épargnent guère. Mais, pour revenir droit au sujet, on a bien noté dans vos propos :

    "A la faveur des croisades américaines en Afghanistan, en Irak et qui sait bientôt peut-être en Belgique...".

    Excellent article ! Pensée hors-pistes qui montre un tout autre paysage que celui, fabriqué-convenu, que la médiacratie au pouvoir nous donne à bigler fixement.

    Je soutiens aussi depuis longtemps, comme vous en formulez l’hypothèse, - mais je me passerais volontiers de ce rôle de Cassandre - qu’on pourrait voir (ou revoir) en Europe les soldatesques actuellement aux prises en vingt endroits du monde.
    Putain ! Ernst Von Salomon disait "la guerre est terminée, mais les soldats sont toujours là". Aujourd’hui, elle semble n’en être qu’aux prolégomènes. Et en plus, les soldats en devenir sont désormais innombrables, gratuits. Et ils n’obéissent à plus personnes.
    Une infime consolation : si l’Amérique se mettait à "nuker" partout, on peut être rassuré. Elle le fera avec la main sur le coeur. L’Amérique fait toujours des guerres justes, au point même de leurs donner des noms qui le rappellent. Et si la Russie, ou d’autres, s’y mettaient aussi, ce serait pour sauver la Planète.
     
    Gandhi, "Great Soul", au secours.
     
    http://www.dicocitations.com/auteur/1805/Gandhi_Mohandas_Karamchand.php pour nuancer l’analyse de la part straussienne chez les Neo-cons.
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre 11 septembre 2001 Art

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité