• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Morgan Stern

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 34 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Morgan Stern 8 août 2010 12:42

    @celuiquichaussedu48

    J’utilise Firefox. En fait, ce sont des boîtes de dialogue en Javascript qui apparaissaient à chaque ouverture de page en bas à gauche. En fait, elles n’apparaissaient que parce que les cookies sont désactivés par défaut chez moi. Depuis que je les ai autorisés pour me connecter, plus de souci. :)

    Oui, si un jour je passe à Linux, ce sera probablement à Archlinux, qui est la distrib que je préfère, mais je ne suis toujours pas convaincu par Linux en Desktop pour des détails qu’il serait trop long d’expliquer ici, même si c’est un excellent OS. ;)



  • Morgan Stern 8 août 2010 12:08

    @celuiquichaussedu48 :
    Oui, je crois bien, ou alors ça fait longtemps que je ne l’ai pas fait. Je ne sais plus. Même si je n’utilise pas Linux comme desktop, je contribue aux logiciels libres (sans être payé) depuis longtemps.
    Le ramassis de préjugés et d’erreurs de Mmarvinbear m’a fait monter la moutarde au nez, et j’ai voulu réagir, même si je ne fréquente plus guère AgoraVox, qui est devenu un nid à trolls et à pop-up javascript.



  • Morgan Stern 8 août 2010 11:37

    @Mmarvinbear

    Vous ne connaissez visiblement pas grand chose au développement des logiciels libres.

    D’abord, vous confondez financement et gratuité. Les gros projets libres sont tous financés et soutenus par des boites et des institutions, mais ça n’ôte rien à la gratuité des logiciels. Ils sont bien gratuits, que vous les financiez ou non.

    Ensuite, les financements ne concernent que les gros projets. Beaucoup de logiciels n’ont pas de soutien et pas de financements. Et leur apport est aussi appréciable que les gros projets. Ne croyez pas que les développeurs vivent des dons (tous les projets n’en demandent pas). Bien souvent, ces dons servent à payer les coûts de serveur, et ça ne va guère plus loin. Les développeurs qui peuvent vivre des dons par Internet sont des raretés. Ils vivent en général d’autre chose.

    Enfin, même sur les gros projets, les financements ne payent qu’un noyau de développeurs, qui ne réalisent qu’une part du projet. Autour de ça, gravitent une multitudes de bénévoles qui apportent leur contribution en fonctionnalités, font la traduction du logiciel, la documentation et s’occupent d’autres aspects aussi indispensables que le codage.

    Il y a aussi beaucoup de petits projets qui n’ont aucun financement. D’ailleurs, beaucoup ont commencé comme ça, avant d’être soutenus par diverses sociétés.



  • Morgan Stern 20 juillet 2008 08:02

    Le QI baisse en général en proportion avec la quantité de personnes réunies.
    Si vous êtes féru de conversations (pas des guerres de tranchées), priviligiez le tête-à-tête ou invitez deux personnes. Au-delà, c’est peine perdue, amha.

    Sinon, Cioran ? Ce Nietzsche raté ? ^^
    A moins d’être déprimé, peut-on l’apprécier pour autre chose que sa plume ? Superbe, il est vrai.



  • Morgan Stern 18 mars 2008 08:49

    Un verrouillage laïc ? Un conservatisme inconscient ? Une crispation sur le passé ? Pas besoin de remonter très loin dans le passé pour se souvenir que la morale bien-pensante des religieux avaient prise sur tout. Et même si l’Eglise est faible (faible ? c’est à voir), songez que beaucoup ne veulent pas voir la religion érigée comme référence, même sous une forme nouvelle et disparate. Nier les arguments pro-laïc, au prétexte que les uns sont de bons réformateurs et les autres des conservateurs (inconscients), est un procédé typique qui ne peut que vous valoir des coups de bâtons :) C’est peu digne d’un esprit "critique" comme argument...

    Si je devais utiliser une allégorie pour définir la laïcité, ce serait celle d’une lutte contre une hydre dont les têtes repoussent en permanence (l’hydre étant la religion normative, se renouvellant en permanence).

    Que la discution puisse avoir lieu, soit. C’est d’ailleurs le cas, non ? La laïcité est un sujet jamais vraiment refermé. Pas besoin du président pour ça. Je me souviens avoir eu de longues discussions sur ce point avec de fervents catholiques il y a des années de ça... Les laïcards sont des tyrans, la laïcité un dogme d’athées, on devrait enseigner que la Bible est une vérité historique, voilà en gros les positions qu’ils défendaient.

    Quant au matérialisme, chacun le voit chez l’autre. Et c’est une accusation facile à lancer à tout-va pour ceux qui veulent paraître spirituel. Difficile de savoir qui est vraiment matérialiste (et ça les regarde, non ?)... Et puis, croyez-vous que les pratiques cultuelles sont dénuées de matérialisme, pleines d’esprits critiques ? (La dernière fois que j’ai assisté à une messe, j’étais effaré par les réponses automatiques des fidèles aux propos du prêtre, assis-debout-assis-debout-assis selon des signes mystérieux, c’était un enterrement et j’ai eu bien du mal à ne pas éclater de rire...).

    Qu’il y ait un rouleau compresseur médiatique (voire plusieurs), j’en conviens. Mais l’esprit critique, au contraire, il fuse de tous les côtés, anarchiquement, selon divers courants plus ou moins moutonniers certes, mais qu’y pouvons-nous ? Croyez-vous vraiment instaurer un esprit critique par la politique, par en-haut, par des injonctions, par un "retour" à la "spiritualité" (prouvez-moi qu’on en est jamais vraiment sorti) ?

    Enfin, je m’étonne toujours de ceux qui affirment : "les gens manquent d’esprit critique, comment se fait-il qu’ils ne se rangent pas à nos arguments... ?" Discours que j’ai entendu de tous les côtés, quel que soit le parti, l’opinion, etc...

    Pour résumer, tout ça sent la tartufferie...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès