• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mwana Mikombo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 199 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Mwana Mikombo 20 octobre 2012 17:04

    @l’auteur

    « Personne n’a à s’excuser de l’Histoire de son pays ! J’assume en tant que citoyen français l’histoire bonne ou mauvaise de ceux qui m’ont précédé, et çà s’arrête là ». En clair, si mes parents sont allés brigander pour être riche, moi, héritier de cette richesse, je n’ai pas de compte à rendre à qui que ce soit, surtout pas aux héritiers misérables de ceux qui ont été spoliés. Je dois seulement jouir des richesses volées par mes parents, un point et c’est tout. Il faut quand même avouer que cette morale relève de la loi de la jungle des prédateurs.

    A bien y réfléchir, face à un voleur, le problème n’est pas de s’excuser. Le problème c’est de rendre, de restituer les biens pillés, volés. Quand on court après un voleur et qu’on l’attrape, la première des choses, c’est qu’il restitue la chose volée ; la deuxième, c’est qu’il paye les dégâts ; la troisième, c’est de le mettre hors d’état de recommencer. Les excuses seules ne servent à rien, surtout si elles ne sont pas précédées par la restitution, bien entendu la restitution intégrale incluant le paiement des intérêts et la réparation des dégâts. Voilà le cauchemar qui habite les européens et les condamne à une fuite en avant sans fin.



  • Mwana Mikombo 20 octobre 2012 16:07

    EUH !! Un programme intéressant !!



  • Mwana Mikombo 20 octobre 2012 15:45

    @l’auteur

    Vous avez commencé votre article en affirmant que tout le monde s’en fout de la couleur de la peau du président américain Obama. Si ce que vous affirmez est vrai, apparemment vous en faites l’exception ; la preuve en est votre article. Et vous terminez votre article en écrivant que « Seul quelques rares nostalgiques des plantations de coton font encore allusion à la couleur de peau du candidat-président ». Vous oubliez d’ajouter que vous êtes vous-même une illustration parmi d’autres de ces « nostalgiques des plantations de coton ». Votre article me rappelle les explorateurs et philosophes du « siècle des lumières ». Ces érudits esclavagistes et racistes remplissaient entre autres la mission de théâtraliser l’infériorité des races non-blanches. Mais, sentant monter la vague de sueur et de sang des races inférieures qui était en train de les submerger, les héritiers « des lumières » furent contraints de se déguiser sous les abolitions, sans toutefois abandonner leur fond de commerce, le racisme. L’article ci-dessus, produit évident d’une érudition migrante et condescendante sans doute commanditée, sur les noirs et les amérindiens, se situe dans le même sillon que les récits de René Caillé, Savorgnan de Brazza,  Montesquieu, Voltaire, Hugo et autres aventuriers et metteurs en scène éclairés européens comme ceux des « lumières ». Votre mixture est un pot-pourri théâtral de mauvais goût sur la sueur et le sang des massacres et génocides des peuples noirs et amérindiens, avec comme marionnette le métis Barack Obama.



  • Mwana Mikombo 20 octobre 2012 02:47

    @spartacus - C’est vous qui invoquez la famille de Sankara. Cà suppose que vous l’avez interrogée. C’est à vous d’apporter à ceux qui doutent les preuves de ce que vous avancez. Chaque lecteur ne va pas se mettre à rechercher la famille de Sankara. Ce n’est pas recommandable. Pour le respect de la vie privée, ça ne fait pas sérieux. C’est votre façon de cracher sur la famille de Sankara.

    Vous parlez de Khadafi. Vous n’avez pas honte de vos insinuations perverses. On a envie de vous demander qui vous paye pour tenir de tels propos insensés sur Sankara et Kadhafi ? L’assassinat de Sankara a été exécuté sur ordre de la France par Blaise Compaoré, depuis lors chef de l’Etat Burkinabé. Celle-ci, la France, avec ses bases militaires disséminées dans toutes ses néocolonies en Afrique Noire, n’a pas besoin de passer par des pays ou agents étrangers pour dégager de quelque manière que ce soit ses rois nègres de la françafrique comme on a toujours vu. Le dernier exemple en date, c’est la Côte d’Ivoire l’année dernière. Déjà, Hollande est en train de préparer une nouvelle intervention militaire au Mali. La France est la seule puissance coloniale qui possède des bases militaires permanentes en Afrique et intervient militairement sur le continent noir depuis les pseudos indépendances. En cinquante ans d’ « indépendance » des pays africains, la France a opéré plus de 20 interventions militaires en Afrique Noire soit pour déposer tel ou tel de ses rois nègres locaux, soit pour les secourir contre leurs populations.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès