• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Neymare

Neymare

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 947 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Neymare Neymare 14 juin 2012 11:14

    Les objectifs du groupe Bilderberg correspondent à plusieurs nécessités en relation avec le futur de l’humanité. Il ne faut pas se focaliser sur les méthodes employées (il est vrai souvent discutables pour le moins), ni sur une situation à un temps T.

    L’Homme se doit d’assurer sa pérennité, pour celà il doit :

    - protéger la planète, les ressources naturelles
    - éviter de tout faire péter avec des guerres atomiques
    - trouver l’unité pour tendre vers un idéal

    Pour celà une feuille de route avec des objectifs a été mise en place :

    - réduction de 90% du nombre d’etres humains : en effet, l’Homme est comme un cancer pour la planète, or si ça continue dans la lancée sur le plan démographique, la planète ne sera plus vivable, et ses ressources vont s’épuiser, l’Homme disparaitra
    -établissement d’un gouvernement unique au niveau mondial, l’humanité ne sera géré que de façon univoque, ce qui facilitera évidemment le controle des naissances, le controle des risques et évitera les conflits
    -établissement d’un seul culte ou religion : l’homme continue a évoluer et il atteindra au cours des décennies qui viennent un niveau spirituel supérieur à ce qu’il est actuellement, affaiblissant ainsi l’obscurantisme des religions monothéistes.

    Tout ceci fait partie d’un large plan pour l’humanité qui dépasse largement le groupe Bilderberg qui n’est qu’un exécutif.
    Vous comprendrez aisément que la diminution du nombre d’etres humains ne se fera pas sans tensions, tous les moyens seront bons :
    - on coupe les vivres (d’ou les crises que nous vivons et qui ne ferons que s’amplifier)
    - on fait des guerres
    -on subira des catastrophes naturelles destructrices (la Terre est un organisme aussi vivant que vous et moi et se défend de la meme façon)
    -on controlera les naissances etc...

    Alors évidemment vu de notre petite planète tout celà est injuste et cruel : ce sont bien évidemment les plus pauvres qui vont le plus en baver (comme toujours), néanmoins tout celà est vital pour l’humanité, sinon nous disparaitrons tous à breve échéance, ce n’est pas nous qui allons détruire la planète mais bien elle qui va nous détruire.

    Enfin comme je l’ai dit précédemment, tout celà est géré a un niveau supérieur, et la situation peut etre vue avec une meilleure appréciation quand on se place sur ce niveau supérieur. L’ensemble de ce plan et le retour à une situation pérenne devrait prendre environ 200 ans



  • Neymare Neymare 8 juin 2012 15:53

    Ce sujet est en effet très interessant et a des applications dans de nombreux domaines. Ca fait longtemps par exemple que l’on sait que les idées (le fait d’etre triste, déprimé ou l’inverse) ont un impact sur notre physiologie.
    Quelqu’un de triste et négatif aura plus de chance de développer des cancers par exemple que quelqu’un de positif (nonobstant les conditions extérieures ou son background génétique). On connait depuis des milliers d’années les avantages de la pensée positive, certaines personnes plus ou moins initiées (au fonctionnement de l’Esprit) sont meme capables de se guérir ou de guérir autrui.
    On sait que tout est une question de vibrations, et qu’ainsi on peut acquérir certains caractères génétiques transmissibles à sa descendance.
    Il serait intéressant d’étudier l’effet du magnétisme (ou d’autres facteurs) sur la méthylation de l’ADN



  • Neymare Neymare 22 mars 2012 11:38

    Bon article. Chacun doit parcourir son chemin, qu’il soit direct vers le bien ou qu’il prenne des chemins de traverse. Vu sous un angle plus élevé le bien et le mal sont très relatifs. L’un pouvant engendrer l’autre et vis versa. Après chacun se dédouane de la réalité comme il peut. La société dans laquelle nous vivons est un juste reflet de nos pensées s’inscrivant dans l’insconscient collectif. Cette pensée, à l’heure actuelle, dans cette stupide société de consommation, va vers la lutte, la séparation, l’envie, l’égoisme, la jalousie. Cette pensée est formatée dès l’enfance puis manipulée par la suite, comme dans le cas de ce jeune homme.
    On peut le considérer comme on veut mais nous sommes aussi manipulés que lui. Seul celui qui est capable de se sortir de ce formatage généralisé pourra se rendre compte que tout est faux, et que tout n’est qu’interprétation personnelle provenant d’autres interprétations que l’on nous a inculquées et qui sont fausses également.
    Pensez juste une minute que ce que vous etes, la façon dont vous vous définissez, n’est qu’une suite de pensées, rien de plus, vous n’existez pas en dehors de votre pensée. Si votre pensée vous trompe (ou si on vous conditionne votre pensée avec des conneries), vous vous méprenez donc sur ce que vous etes, ce qui est le cas de cet homme mais aussi le cas de quasiment nous tous, formatés par la pensée unique des médias, de notre éducation, de notre famille, de l’école etc...
    Sachez qu’il est possible de sortir de ce conditionnement et d’aller à la racine de soi meme, mais personne ne peut vous dire le chemin, sinon ça serait un nouveau conditionnement. La vérité est en vous, à vous d’aller la chercher



  • Neymare Neymare 2 février 2012 16:32

    Il faut bien comprendre la logique du Nouvel ordre mondial pour réussir a suivre sa stratégie :

    On est sur une petite planete qui n’est pas extensible et on est dejà trop nombreux. Pour assurer le futur de l’humanité sur cette planete il faut - obligatoirement - réduire le nombre d’etres humains (500 millions max d’après le NOM).

    Donc le NOM met en place une structure chargée de gérer l’humanité entière de façon à lui assurer un avenir (et de leur assurer à eux (les membres du NOM) le monopole des richesses et des pouvoirs.

    Par conséquent la seule façon d’arriver à ces fins est :

    1 - avoir le monopole économique et politique au niveau mondial
    2 - erradiquer la majeure partie de l’humanité par la crise, la faim, la guerre, la maladie etc...

    Voilà donc le programme des décennies a venir. Vous comprendrez maintenant peut etre leur vision d’avenir quand aux moyens d’y parvenir, c’est pas très moral , mais il n’y a pas d’autres moyens pour parvenir aux buts qu’ils se sont fixés (pour eux ça ne pose pas de probleme : ils considèrent et gèrent l’humanité comme un cheptel de moutons)



  • Neymare Neymare 18 janvier 2012 15:13

    Bonjour
    Ayant étudié un peu le sujet, il me semble que l’origine du christianisme remonte à une période bien antérieure à la vie de celui qui allait devenir Jésus (et dont ce n’était sans doute pas le nom).
    L’histoire racontée par les évangiles et plus encore celle des évangiles originaux (gnostiques) provient de mythes antérieurs à la vie de Jésus (comme Mythra par exemple), ou l’on retrouve toujours les memes themes : naissance dans une étable (ou une grotte), mère vierge, sacrifice ultime etc...
    On a donc vraisembablement mêlé ces légendes d’anciens cultes initiatiques avec la vie d’un homme (100% humain) qui avait preché lui aussi la gnose (métenpsychose) durant ce premier siècle.
    Or, la connaissance qu’il y a dans la gnose (aussi bien que dans le Bouddhisme ou l’indouisme qui est une autre façon de dire la meme chose) est tout à fait contradictoire avec la bible (ancien testament) : cette dernière nous décrit un Dieu séparé de l’homme, mais lui ressemblant en tout point (vengeur, acariatre, imposant ses lois, punissant les vilains méchants etc...). Alors que la gnose chrétienne est en totale contradiction avec cette vision exotérique et nous propose une vision ésotérique : en claire l’homme (et tout ce qui vit) est un moyen pour Dieu de s’incarner : Dieu (ou du moins son prolongement, le Christ, l’ame ou le Bouddha comme on voudra) est représenté comme le souffle donnant vie à l’homme.
    Cette vision de Dieu (ou plutot du grand esprit) annule toutes les obligations imposées par le Dieu de la bible à l’homme : et c’est ce qui ressort des évangiles gnostiques, le shabbat est inutile, de meme que la circoncision de meme que toute la fausse dévotion des tartuffes et autres fanatiques religieux. Dieu s’incarnant lui meme se laisse un total libre arbitre, quitte à s’en mordre les doigts face à tant d’imbécilité humaine.
    Or ces évangiles gnostiques composites de légendes preexistantes à Jésus, et de la vie de cet homme (probablement sacrifié par le sanhédrin sur l’autel de la bien pensance religieuse) ont connu une expansion éclaire en Europe dès la fin du premier siècle. Mais ces évangiles étaient indépendants de la foi Juive puisqu’ils la discréditaient totalement, donc Jésus n’était pas du tout le sauveur attendu par les Juifs, il est donc peu vraisemblable que cette histoire soit née dans la diaspora Juive, mais plutot dans des courants du type esseniens

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité