• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ninportequoi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 193 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • ninportequoi 22 mars 2019 09:35

    @joletaxi

    Effectivement, le seul fait de citer Spartacus, conduit automatiquement à publier n’importe quoi. Vous avez bien raison.



  • ninportequoi 21 mars 2019 14:19

    @Spartacus

    « En 1950, pour toutes les 10 000 molécules atmosphériques, 3 étaient du CO2.

    En 2019 pour toutes les 10 000 molécules atmosphériques, 4 sont du CO2 ».

    Passer de 3 molécules à 4 molécules (pour une même quantité d’air) cela fait une augmentation du CO2 de 33%.


    « En 1950, 9,97% de l’atmosphère était exempt de molécules de CO2.

    Aujourd’hui, c’est 99,96% soit 0,01% de variation de la composition gazeuse atmosphérique. »

    Passer de 9,97% à 99,96% c’est multiplier par 10 soit une augmentation de 1000%. 

    Vous ne semblez pas voir que vos propres chiffres sont incohérents.Réfléchissez 5 minutes avant de publier.

    Sur les questions de climat, d’énergie et plus généralement de science vous avez largement prouvé votre incompétence. Vous prétendez prouver les erreurs des climatologues. Vous ne remarquez même pas les énormités que vous publiez.


    Vous avez affirmé qu’il y avait de la vigne au Groenland vers l’an 1000. Faux.

    Vous avez affirmé qu’il suffisait de 60 millions de barils de pétrole pour alimenter 60 millions de voitures pendant 60 ans. Faux.

    Vous avez affirmé en décembre que le prix du pétrole allait baisser en 2019. Vous vouliez même fait des paris là dessus. Faux.


    Savez vous qu’elle est la différence entre la science et le jeu de bille ?

    Non ? Ce n’est pas grave, continuez de jouer aux billes.



  • ninportequoi 19 mars 2019 14:53

    @Spartacus
    La production n’est pas spécifique au secteur industriel.
    Le tertiaire produit des richesses comme n’importe quel secteur économique. La santé ou l’éducation sont des richesses immatérielles apportées par le secteur tertiaire.
    Un prof de piano qui donne un cours à un élève produit un bien immatériel qui est le fait pour l’éléve de savoir jouer d’un instrument. Le prof en reçoit une rémunération qui « l’enrichit » (ou du moins qui lui permet de vivre).

    Sur Youtube on trouve des vidéos ou des musiques qui ont été produites. 

    Les décharges d’ invendus produisent peu de richesses sauf recyclage qui est un secteur économique comme un autre. Mais la partie invendable n’est qu’une partie des biens produits. C’est la partie vendue qui créé le plus de richesses évidemment mais cette partie vendue (comme la partie invendue d’ailleurs) a bien été produite.
    Pour que l’échange d’un bien (matériel ou immatériel) soit possible c’est qu’il y a production de ce bien (sauf quelques cas marginaux ).
    Si l’échange suffisait pour l’enrichissement, vous allez certainement m’expliquez pourquoi le capitalisme investit dans des moyens de production , pourquoi il achète des matières premières et des énergies, pourquoi il embauche des personnels.
    Il serait tellement plus rentable de se passer de tout cela, qui est coûteux, et de s’enrichir du seul échange, comme vous dites. Mais de l’échange de quoi ?
     
    Avant de prétendre donner des cours d’économie à toute la planète faites un effort minimal de réflexion. L’accumulation et la répétition à l’infini d’une propagande ne remplaceront jamais la simple observation des faits. 



  • ninportequoi 18 mars 2019 23:11

    @Spartacus
    Une fois de plus vous faites erreur en affirmant que la richesse est une création de l’échange. Cette vision oublie totalement le processus de production dans la création de richesses.
    Une fois dépassée, depuis des temps très ancien, le stade de l’échange de biens trouvés dans la nature (ces échanges sont forcément très limités) l’humanité a trouvé sans fin des nouveaux moyens de produire : élevage, agriculture, artisanat, puis industrie, etc. C’est cette élévation permanente du niveau de la production, qui permet l’accroissement permanent des échanges et de la richesse.
    Aujourd’hui les grands échanges sont des échanges de ce qui est produit et non pas des échanges de ce qui est trouvé. En conséquence sans production pas de création de richesses. 
    Vous dites que « Celui qui vend créé une richesse ». Encore faut-il qu’il y ai quelque chose à vendre.



  • ninportequoi 14 mars 2019 18:55

    @Spartacus

    « Et vous vous gargarisez des niaiseries de la presse gauchiste qui vous fait passer un viol de la population pour de l’amour et de l’humanisme ». 

    C’est discutable en effet.

    Mais présenter le bilan du sanguinaire Pinochet qui a massacré, torturé, aboli toute les libertés publiques tout en se remplissant copieusement les poches par la corruption, comme du libéralisme comme vous le faites régulièrement, c’est quoi ?


Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité