• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

njama

njama

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/02/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 16268 32
1 mois 0 62 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • njama njama 2 octobre 15:42

    Pour le Grand Reset spirituel (pas celui transhumaniste de Klaus Schwab) il y a la Révélation d’Arès, une mise à jour logiCiel pour ce vieux christianisme essoufflé, décati, souffreteux, et de manière plus large pour la Spiritualité en Occident...

    Sa première partie nommée Évangile (des Christophanies en 1974) est plus spécifiquement à destination de l’occident chrétien. La seconde nommée « Le Livre » (Théophanies en 1977) est plus générale dans la continuité des monothéismes.

    Chaque croyant pourrait s’y retrouver... L’ensemble peut s’adresser également aux athées, aux agnostiques, nommés « les scandalisés », ou « les frères des steppes », ceux qui ont été dégoutés de la religion, des malices de ses prêtres, intoxiqués par les amphigouris théologiques qui détournent du Vrai. Ils pourraient y puiser de la sagesse, un renouveau existentiel...

     ..., tu aideras l’opprimé contre l’oppresseur, le spolié contre le spoliateur ; avec tes frères des steppes, ceux qui ne prononcent pas Mon Nom, tu établiras l’équité. Mieux vaut qu’elle s’établisse sans Mon Nom plutôt qu’en Mon Nom règne ce que J’ai en horreur. » (28/10-11)

    En plus c’est gratos pour en prendre connaissance, elle est en ligne, On la trouve éditée en français, en bilingue anglais — français , et bilingue allemand — français (Die Offenbarung von Arès).



  • njama njama 2 octobre 15:25

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
    l’Alliance de Staline et Hitler...


    Une relation éphémère, moins de une année entre le Pacte germano-soviétique et l’Opération Barbarossa...

    Cette association que l’on pourrait qualifier d’opportuniste, et de nécessaire, n’aurait-elle pas été téléguidée par les nations hostiles à l’Allemagne, et in fine au communisme soviétique.

    S’il faut faire le procès post-mortem de Staline essayons de faire qu’il serait équitable... ce n’est pas le chemin que prend l’U€ qui déploie une propagande russophobe éhontée !

    Qui veut tuer son chien dit qu’il a la rage... les « embargos punitifs » n’ont attendu la révolution cubaine pour exister.



  • njama njama 2 octobre 15:03

    @mmbbb
    Le communisme , le nazisme ont profité de ces conditions historiques .

    peut-être mais avec un décalage temporel qui devrait interdire leur comparaison, mais avec des objectifs très différents.
    Autant le marxisme décliné dans ses différentes versions socialo-communiste est une idéologie politique parce que sa racine repose sur un Discours construit (la base de toute révolution qui mérite ce nom), sur un nouveau modèle d’organisation politique, économique et sociale..., autant le nazisme n’en est pas une puisqu’il repose sur des considérations ethnoentrées, souverainistes, clivantes, coloniales également, sans rien changer ou presque de cette organisation, de cet ordre bourgeois (pour caricaturer). Le preuve, cette forme de social-totalitarisme a fait florès sur la même période chez ses voisins, italien, espagnol, portugais devenus tous fascistes et inféodés à Rome par des Concordats, tout un symbole !



  • njama njama 2 octobre 12:54

    (ibid) [...]

    En octobre 2008, le Parlement Européen a reconnu le Holodomor en Ukraine comme un crime contre l’humanité. Le coupable désigné fut « l’URSS stalinienne ». Cependant, le rapport du Parlement Européen n’a pas répondu à deux questions :

    - Pourquoi les capitalistes se sont comportés aussi « étrangement » et ont refusé l’or de Staline ?
    - Pourquoi ont-ils demandé à n’être payés qu’en céréales ?

    Il n’y a ni vérité ni logique dans les rapports du Parlement Européen. La vérité c’est qu’en 1934, l’exportation de céréales par l’URSS cessa complètement. Sur ordre du gouvernement soviétique…

    La famine de 1932-1933, qui fut précautionneusement organisée par l’Ouest, n’eut pas l’effet désiré : les Bolchéviques restèrent au pouvoir. Ils continuèrent de s’industrialiser. Les mesures économiques furent sans effet – Staline restaurait le pays à n’importe quel prix. Seules les mesures militaires restèrent. Et, en 1933 exactement, Adolf Hitler, qui avait ouvertement écrit ses désirs d’expansion dans les vastes plaines russes, arriva au pouvoir en Allemagne…



  • njama njama 2 octobre 12:49

    Follow the money

    « le blocus de l’or » qu’explique Nikolay STARIKOV dans son article Who Organised the Famine in the USSR in 1932-1933 ?
    Mon, Dec 17, 2012
    http://orientalreview.org/2012/12/17/episodes-10-who-organised-famine-in-the-ussr-in-1932-1933/


    traduit par Corentin Dumas pour Réseau International : Qui a organisé la Famine de 1932-1933 en URSS ?

    "À la Conférence de Gênes en 1922 fut introduit le Gold Exchange Standard ou étalon de change-or en français. Depuis la fin de 1922, l’Union Soviétique émettait les chervonets d’or – une nouvelle monnaie soviétique dont l’entière production était assurée par les réserves d’or et qui était convertible en or. En 1923, le chervonet soviétique était l’une des monnaies mondiales les plus stables et les plus sûres.« 
    ...
     »En 1925, les dirigeants soviétiques décidèrent d’accélérer l’industrialisation du pays. Assez étonnamment et malgré la promesse d’énormes gains économique d’une telle politique, les pays de l’Ouest refusèrent l’or comme moyen de paiement lors de toutes transactions avec l’Union Soviétique ! Cet incroyable comportement est connu historiquement comme le « blocus de l’or ». L’URSS pouvait payer pour des machines et autres équipements seulement avec du pétrole, du bois et des céréales."

    En 1929, les banquiers américains causèrent la Grande Dépression. La courte période de stabilité du système monétaire international fut terminée.

    En 1931, l’Allemagne et l’Autriche n’avaient pas réussi à rembourser leur dette étrangère et arrêtent de convertir le mark en or, mettant ainsi fin au Gold Exchange Standard. À l’automne 1931, le Royaume-Uni cessa également la conversion en or.

    http://reseauinternational.net/qui-a-organise-la-famine-de-1932-1933-en-urss/

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité