• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

njama

njama

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/02/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 16162 32
1 mois 0 27 0
5 jours 0 18 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • njama njama 3 octobre 11:14

    @houakel

    A vous lire, et grand merci pour cet éclairage, je comprends que au final (comme probablement en Afghanistan et ailleurs dans des Territoires occupés (en Palestine par exemple) ce sont entre guillemets de « pauvres bougres » qui pour gagner 3 francs six sous et faire vivre leur famille ont TRAVAILLÉ et non pas par états d’âmes collaborés avec le colonisateur.



  • njama njama 2 octobre 19:43

    @pipiou2
    Donnez-moi vos sources je n’en demande pas moins
    Cordialement



  • njama njama 2 octobre 18:55

    ce qui peut expliquer l’invasion de la Pologne...



  • njama njama 2 octobre 18:54

    @wagos
    Pour le pétrole Hitler avait une solution de rechange qui a par ailleurs parfaitement fonctionné, faut dire que côté Moyen-Orient les possibilités de l’Allemagne étaient très restreintes, celui-ci étant en grande partie sous influence française et anglo-saxonne

    Le complexe d’IG Farben à Auschwitz : l’essence de la guerre
    Le nom Auschwitz n’évoque ni l’essence synthétique ni le caoutchouc synthétique, on ne dit jamais rien du rôle industriel d’Auschwitz ni de l’intérêt stratégique que les Américains portaient à ce complexe après Pearl Harbor.
    Arthur Robert Butz est l’auteur de « La Mystification du XXe siècle », un pavé de six cents pages paru en 1976, voici quelques passages de ce qu’il indique sur le rôle industriel d’Auschwitz :
    (...) « Quand l’Allemagne annexa une grande partie de la Pologne, en 1939, elle entra en possession des grands bassins houillers de la Haute-Silésie. Il fut naturellement décidé de les exploiter et l’on étudia les possibilités d’y installer une usine d’hydrogénation et de fabrication du buna. L’on constata que la petite ville d’Oswiecim » (13 000 habitants) en allemand « Auschwitz, était située de manière idéale car les trois rivières qui y confluaient pouvaient fournir l’énergie nécessaire tandis qu’il existait également une quatrième rivière à proximité pour l’évacuation des déchets. En outre, Auschwitz se trouvait à la limite sud des bassins houillers de Silésie, la région minière de Pologne autour de Kattowitz. Au début de 1941, la décision fut prise de construire une usine d’hydrogénation et de fabrication de buna à Auschwitz. » (...)

    https://reseauinternational.net/le-complexe-dig-farben-a-auschwitz-lessence-de-la-guerre/

    Ce qui explique en bonne partie la géolocalisation de ces camps qui n’a rien d’anodine...



  • njama njama 2 octobre 17:10

    @Jean Dugenêt
    Il est vrai que j’avais déjà publié ce commentaire sur le « blocus de l’or » sous un de vos précédents articles... c’est un point assez méconnu il me semble qui me paraissait essentiel de rappeler , sans autre ambition que de mettre Staline dans le contexte international agressif vis à vis de l’URSS...
    Trotski expulsé et expatrié est déjà loin quand Joseph est à la manœuvre, pendant que Léon théorise, prophétise pour certains.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité