• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nometon

Nometon

Je me (dé)bats contre tout ce qui me semble faux... les lieux communs, le prêt-à-penser, les dogmes, anciens, nouveaux, la bien-pensance, la peur aveugle et son cortège de chimères.

Pour utopie, la république universelle ; à faire et à discuter.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 233 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nometon Nometon 14 mars 2011 13:36

    Excellent et courageux article.



  • Nometon Nometon 14 mars 2011 13:34

    Entièrement d’accord avec l’auteur.

    Les Verts emploient une vieille méthode qui a fait ses preuves :
    1) produire en masse des messages d’effroi et de peur
    2) se présenter comme l’unique solution de survie de l’espèce humaine confrontée à ces peurs.

    Les Verts sont opportunistes dans la délivrance de leurs messages (utilisant toute situation de grande émotion pour l’orienter vers la seule émotion de la peur) et ne reculent devant aucune propagande (Home, etc.) pour désorienter et détruire toute pensée rationnelle.

    Cette méthode a été amplement utilisée par les religions aux siècles passés pour obtenir des populations qu’elles se conforment à un dogme unique, une pensée unique. Et le génie des verts consiste à enrober l’obscurantisme new-age d’un pseudo-modernisme et d’une belle couleur chlorophyllienne.

    La pensée Verte est en marche :

    Les verts = nouveaux sauveurs de l’humanité.
    Petits gestes écolo quotidiens = nouveaux rituels de salvation individuelle
    Culpabilisation collective = instrument de domination des masses
    Unicité des solutions « Verts » = dogme d’une religion moderne
    Crime contre la nature = corpus normatif qui permettra à terme d’imposer le dogme par la répression
    Diffusion du sentiment d’urgence = panique provoquée balayant tout débat rationnel au profit de l’affect et de l’émotion immediate

    Et cette pensée commence à croire à son destin.



  • Nometon Nometon 24 février 2011 14:40

    @ Sisyphe
    Pas mieux ;) et entièrement d’accord !



  • Nometon Nometon 24 février 2011 10:20

    "Nous sommes en France très prompts à mettre sur le dos des délocalisations et des grands mouvements économiques internationaux tous les tracas de la vie quotidienne, encore plus depuis la dernière crise des subprimes.« 

    Tous les »tracas« de la vie quotidienne ?

    Oui, pour des gens comme DSK, le chômage, les fins de mois acrobatiques, les petits chefs imbus de pouvoir dont on doit supporter la médiocrité et le cynisme quand on a un travail, les difficultés à se loger, les salaires qui tombent dans l’indécence, le sentiment durable d’appartenir à une génération sacrifiée, tout cela, on peut effectivement le résumer par le mot »tracas".

    Et ce mot dit tout ce qu’est DSK.



  • Nometon Nometon 24 février 2011 10:04

    « La chanson française est d’une nullité abyssale. »

    Je vous suggère d’écouter Tété.

    Cela vous évitera : 1) de ne boire qu’à la soupe médiatique 2) de sombrer dans la nostalgie de la soupe médiatique d’antan.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité