• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Norbert

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 366 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Norbert 21 février 2012 23:11

    Votre article est très  bon et expose clairement vos  arguments .

    « Avant la chute du mur de Berlin, le capitalisme avait rencontré ses limites, la conquête de l’ouest était pratiquement terminée. L’effondrement du bloc soviétique a ouvert de nouveaux marchés, a fait taire toute crainte d’anti discours, et a permis un retour en arrière concernant l’Etat social et l’Etat de droit censés répondre à la menace communiste. »

    Absolument et cet aspect est  fondamental.

    je ne suis cependant  pas toujours absolument d’accord avec  vous.

    Par exemple,  j e ne crois pas que les crises soient provoquées, elles sont plutôt inhérentes au système capitaliste et alternent généralement avec  des « reprises » plus ou moins importantes selon les cas. Evidemment ces crises sont aussi des opportunités d’enrichissement pour certains.  (Cela dit,  la crise actuelle  est mondiale et est  de celles dont on ne sort pas sans « événements majeurs ».)

    Je ne crois pas non plus que le remplacement du financement par les banques centrales par celui de la finance privée soit un facteur prépondérant dans la crise de la dette. J’ai bien vu des courbes montrant des corrélations  entre l’accroissement des dettes et le changement du mode de financement,  mais il ne faut pas oublier que corrélation ne vaut pas causalité. Mais bon,  je  n’ai pas encore d’avis bien tranché sur cette question.

    Par contre il est incontestable que pour compenser la part sans cesse diminuant  des salaires le système à recouru de plus en plus au crédit pour disposer de marchés  solvables. La bulle immobilière américaine était nécessaire pour garantir la « valeur » de  ces crédits. Dans le même temps la dette publique grossissait par manque de recettes collectés auprès des plus fortunés.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité