• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

olivier cabanel

olivier cabanel

militant anti-nucléaire de toujours, je suis aussi à l'origine (avec 2 autres militants), de la première centrale photovoltaïque reliée au réseau, mais aussi un artiste, chanteur, compositeur, peintre, et journaliste citoyen.
découvrez mes chansons sur mon site : http://olivier-cabanel.fr
je vous propose un lien pour écouter 4 chansons :
http://www.info-groupe.com/oliviercabanel/
ou celui ci pour découvrir ma bio et d'autres chansons :
http://chansonrebelle.com/les-chanteurs/cabanel-olivier.html
je prépare un nouvel album dont toutes les chansons seront en 432.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/12/2006
  • Modérateur depuis le 17/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1207 44467 135817
1 mois 5 125 564
5 jours 1 9 42
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1447 1291 156
1 mois 5 2 3
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2007 18:09

    d’accord avec vous,

    je sais qu’a geneve, ou j’habitais il y a qq années, une étude avait démontré que cela coutait moins cher de faire la gratuité pour le tramway : les bornes de paiement sont très cheres, souvent abimées, et l’un dans l’autre, la gratuité du transport en commun permettait de vrais avancées sociales, et un bond en avant ds la lutte contre la pollution, car, comme vous le savez, la pollution a un prix.

    d’ailleurs pour toutes les énergies, je préfere parler du bilan écologique (en prenant la santé en compte) que d’en rester au strict bilan économique.



  • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2007 14:22

    bonjour,

    le problème du modérateur est celui ci : il y a , dans l’environnement des lobbies puissants, comme celui du nucléaire.

    si un rédacteur d’agora en fait partie, il fera barrage a un article qui le dérange, sans réspect de la déontologie. comme cela m’est arrivé :

    l’accident nucléaire du japon, grave accident, ou ces rédacteurs cherchent la « petite bete », m’accusant de parler de « cheminées » au lieu de « tour de réfrigération ». bataille de mots.

    la réalité, c’est que beaucoup de radioactivité s’est échappée dans l’atmosphère, et ils préferent qu’on en parle pas.

    c’est de bonne guerre.

    la réalité c’est que « tour de réfrigération, ou cheminée » c’est la meme chose.

    juste une bataille de mots.

    la réalité, c’est le lacher de radioactivité ds l’athmosphere et le silence médiatique qui l’a entouré.

    alors bien sur, mon article sur « l’insécurité nucléaire rode en france » a été recalé,

    il faut trouver une solution pour empecher ces dérives malhonnettes intellectuellement.

    « quand on prend un coup de couteau, on ne s’attarde pas sur la qualité de la lame qui a porté le coup, mais sur le coup porté ».

    vieux proverbe, que je viens d’inventer.

    cordialement.



  • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2007 16:13

    et s’il y avait deux mondes.

    celui des rédacteurs, et celui des voyageurs, qui vont de site en site lire, s’informer, commenter.

    peut etre faudrait-il un forum interne ou chacun puisse discuter ouvertement sur les questions qu’il se pose, avec les autres rédacteurs, ou le comité qui choisit les articles.

    ce n’est qu’une suggestion.

    sur le choix des articles, bien sur il y a des fois des réponses étranges.

    j’ai été le premier a sortir des le début du mois d’aout un article intitulé « la mort d’un fleuve ».

    sujet assez grave, quand on apprend qu’il est interdit dorénavant, depuis le 7 aout, de consommer les poissons de du Rhône pour cause de grave pollution.

    l’article n’a pas été pris, avec réponse, sujet abondamment traité dans agora... ? j’ai fouillé dans tous les tiroirs, et n’ai rien trouvé.

    alors j’ai changé le titre, « attention poissons dangereux », et l’ai proposé a natura, qui l’a pris.

    puis un mois apres, un article sur le meme theme sortait ds agora, bien moins documenté, a mon humble avis.

    ce n’est qu’un exemple : celui sur « un cancer en téléphonant », dénoncant les antennes que l’on essaye de cacher pour empecher la contestation« , un autre sur »l’insécurité nucléaire", donnant des faits, et non seulement une opinion... etc etc

    quand le rédacteur prend la responsabilité de signer son article, c’est qu’il en assume le contenu.

    pourquoi des lors refuser des articles sous des prétextes peu lisibles ?

    je n’en prend pas ombrage, puisque d’autres sites prennent ces articles, mais je trouve çà parfois dommage.



  • olivier cabanel olivier cabanel 3 octobre 2007 13:36

    bonjour a tous les débatteurs et merci à eux, même si parfois on sort du contexte,

    (mais tout est tellement lié.)

    et puis surtout merci à agoravox de permettre de tels échanges.

    ce n’est pas de ma part du passage de brosse à reluire,

    d’autant que vu le nombre d’articles qu’agora ne m’a pas pris, je pourrais m’en offusquer.

    je pense a celui « la mort d’un fleuve » heureusement repris sur natura, plusieurs semaines apres,

    mais je trouve dommage le refus de « un cancer en téléphonant » ou de l’autre article « la légende des voitures propres »...la liste est longue. hélas.

    mais merci une fois de plus d’avoir publié celui la.

    merci a jacky dupety, (premier a avoir tenté l’expérience du Brf en France) qui doit avoir d’autre choses a faire, et pourtant est rentré de bonne grace dans ce débat.

    l’avenir nous dira qui a raison.

    plutot que de partir sur des « vérités toutes faites », pourquoi ne pas faire le bilan de ce que nous ne voulons plus faire, ou défendre ?

    l’agriculture intensive,

    les pesticides,

    les engrais chimiques

    la logique du stock zéro, et du trafic des marchandises d’un bout a l’autre de la planete pour seulement des raisons d’interet économique (reste à prouver...)

    des pommes de terre cultivées en france, lavée en allemagne, cuite en espagne et consommées en italie, c’est vraiement n’importe quoi.

    car si l’on fait un bilan, il faut tout prendre en compte.

    pas seulement le prix de revient d’un produit.

    mais quelles sont les conséquences pour la santé d’un etre humain, d’un animal (l’etre humain en fait partie, comme vous l’aurez rectifié), de la consommation d’un produit issu du sol et dangereux ?

    quel est le prix d’un cancer, pour faire court ?

    il faut se poser les bonnes questions.

    car comme disait je ne sais plus qui, « quand la question est posée dans ses moindres retranchements, elle possede sa propre réponse ».

    je finirais par une petite pub :

    si vous n’avez rien a faire ce week end, mon association organise son 18eme salon de l’écologie, c’’est a la tour du pin, en isère.

    au programme : disparition des abeilles, pesticides, ogm et compagnie...

    encore merci à tous.

    et comme disait, je ne sais plus qui, ce n’est qu’un début.



  • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2007 14:08

    merci a jacky dupety (avec un T !) d’avoir bien voulu intervenir dans ce débat , et merci a lui de l’enrichir.

    de la discussion jaillit la lumière.

    et comme disait Albert Londres en parlant de son métier, qui est un peu le notre, en toute humilité : « notre métier n’est pas de porter tort, ni de faire plaisir, mais de porter la plume dans la plaie ».

    j’ai la conviction que de ce débat, un mouvement essentiel est lancé, pour faire vivre normalement une agriculture raisonnée, et raisonnable.

    je vous encourage tous à faire le déplacement dans le sud ouest pour le forum ouvert qu’organise Jacky et ses amis.

    et bravo a tous pour vos reflexions porteuse d’avenir, et de réalisme.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès