• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

olivier cabanel

olivier cabanel

militant anti-nucléaire de toujours, je suis aussi à l'origine (avec 2 autres militants), de la première centrale photovoltaïque reliée au réseau, mais aussi un artiste, chanteur, compositeur, peintre, et journaliste citoyen.
découvrez mes chansons sur mon site : http://olivier-cabanel.fr
je vous propose un lien pour écouter 4 chansons :
http://www.info-groupe.com/oliviercabanel/
ou celui ci pour découvrir ma bio et d'autres chansons :
http://chansonrebelle.com/les-chanteurs/cabanel-olivier.html
je prépare un nouvel album dont toutes les chansons seront en 432.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/12/2006
  • Modérateur depuis le 17/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1207 44441 135634
1 mois 5 124 566
5 jours 0 4 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1447 1291 156
1 mois 5 2 3
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2007 10:04

    vous ne vous etes meme pas posé une question : « et si j’utilisais une centrale photovoltaique solaire pour produire mon énergie ? » vous faites honte a l’humanité.

    celle qui n’accepte pas tout, la tete dans un sac, faisant confiance aveuglement aux scientifiques.

    vous croyez que seuls les scientifiques et autres éventuels ingénieurs soient qualifiés pour comprendre, et débattre énergie nucléaire.

    mais vous savez, le monde change.

    il y a longtemps que les citoyens se sont emparés de ce débat, et sont tout a fait aptes a comprendre.

    depuis qu’ils ont découvert le mensonge nucléaire. d’ailleurs grace à un internaute, je vous livre ci dessous un extrait du témoignage de mr Schmitt, ex directeur de la centrale de creys malville de sinistre mémoire.

    « Communiqué de presse du Ministère de l’Agriculture (86/cab/010/RR)  » Le territoire français, en raison de son éloignement, a été totalement épargné par les retombées de radionucléides consécutives à l’accident de la centrale de Tchernobyl. A aucun moment les hausses observées de radioactivité n’ont posé le moindre problème d’hygiène publique. Le Ministère de l’Agriculture dispose des résultats recueillis par le SCPRI qui dépend du Ministère des Affaires Sociales et de l’Emploi. Selon le SCPRI les débits de doses maximales de radioactivité atmosphérique sont toujours restés tout à fait négligeables. La France a demandé à la Communauté Economique Européenne de mettre au point le plus rapidement possible une procédure uniforme de contrôle applicable par tous les Etats membres à l’égard des pays tiers en s’inspirant des recommandations de la Commisssion Internationale de Radioprotection. Ces mesures ne devront en aucun cas entraver les échanges intra-communautaires. D‘autre part, nous avons demandé que chaque Etat membre tienne informé ses partenaires des contrôles qu’il effectue et de leurs résultats. Une surveillance particulière a été mise en place par certains Etats membres à l’égard des produits français. Ces dispositions ne sont aucunement justifiées. Le Ministère de l’Agriculture s’attache à ce que, dans les plus brefs délais, la libre circulation de tous les produits français soit rétablie en direction de ces pays. Les préoccupations du Ministère sont claires, répondre (stupidement !) à certaines mesures d’embargos prises au sein de la Communauté Européenne, mesures parfois plus dictées par l’opportunité ainsi que par des considérations de politique interne et de protection des marchés que par le réel souci de protéger les populations. (sur ce point voir ci-après, et sur ce thème, les très édifiants articles de Libération des 7 et 8 mai sur l’Allemagne, l’Italie et la Grèce) Premier communiqué du SCPRI " 1) Confirmation du retour de la radioactivité de l’air à un niveau pratiquement équivalent à celui qui précédait l’accident russe (sauf dans le sud-est où elle reste encore pour le moment légèrement plus élevée). Ainsi en région parisienne la radioactivité de l’air en iode 131 est-elle devenue environ 100 fois plus faible que le maximum relevé le 2 mai. 2) Dans le lait, diminution amorcée de l’activité en iode 131, compte tenu de la courte période de ce radioélément, son activité tend maintenant à devenir inférieure à celle du césium 137 dont le SCPRI suit particulièrement l’évolution (le 5 mai, jusqu’à 3 nanocuries par litre [environ 100Bq/litre]). A noter que les normes pour le césium 137 sont, compte tenu de son métabolisme, encore moins sévères que pour l’iode 131. 3) Pour les thyroïdes de bovins, qui servent d’indicateur, situation comparable à celle du 5 mai. 4) Enfin, la baisse générale de la radioactivité est confirmée par la diminution importante des activités notamment en iode 131, tellure 132 et césium 137 relevées sur les avions de ligne européens."

    merci encore a cet internaute (il y a trente sept pages de ce témoignage accablant d’un ancien directeur nucléaire et je vous en conseille vivement la lecture).

    votre partisianisme aveugle pour l’énergie nucléaire est pitoyable.

    mais nous arreterons le nucléaire sans vous.



  • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2007 21:15

    Becquerels

    j’ai bien connu sa soeur, elle tenait un couvent à l’entrée d’un bordel. ou juste le contraire

    dites au fond, becquerels, le connaitre ou pas ? celui qui meurt d’un cancer nucléaire n’a pas besoin de savoir comment s’écrit le mot « cancer »

    il peut réussir à mourir quand meme.



  • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2007 18:31

    non, je ne pédale pas pour produire ma propre électricité,

    mais je suis l’un des trois membres fondateurs de la première centrale photovoltaique raccordée au réseau en France.

    j’ai été le premier à donner un concert solaire en utilisant l’electricité produite par la lumière pour faire fonctionner la sonorisation.

    j’ai (avec ma petite association) fait fermer une usine d’incinération a Pont de Beauvoisin, (isère) usine qui rejettait depuis des années dioxines et compagnie.

    j’organise depuis dix huit ans un salon de l’écologie a la tour du pin.

    j’ai l’honneur d’etre un ami de jean marie Pelt.

    j’ai travaillé avec la CRIIRAD pour faire eclater la vérité sur la pollution que tchernobyl a laissé dans nos corps et sur notre sol.

    j’ai fait condamner une entreprise de vidange de fosses septiques qui deversait sa merde dans une foret au prétexte que la foret lui appartenait.

    pendant que d’autres pédalent dans la choucroute,

    assis sur leur certitudes

    et manie l’arrogance comme d’autre font des moulinets.

    en étalant une pseudo culture scientifique comme d’autres étalent la confiture sur le pain de leur déconfiture.



  • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2007 18:21

    « le plutonium est revalorisable dans les centrales nucléaires » dites vous !

    demandez aux ingénieurs de l’ex centrale de creys malville qui devait justement fonctionner comme çà, et qui a été un échec retentissant, que nous continuons de payer aujourd’hui.

    mais restons sur nos chaises a discuter du sexe des anges, c’est surement çà qui va sauver la planète.



  • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2007 18:18

    laissons là toutes ces considérations qui vont faire fuir le lecteur, mais donnons leur plutot des informations qui pourraient les interesser :

    le nucléaire francais n’est pas propre, et n’est pas à l’abri d’un accident : j’en veux pour preuve l’incendie qui s’est produit dans la centrale du Blayais, accident qui, même s’il s’est produit dans la partie non nucléaire de l’installation, aurait très bien pu, par effet de « domino » se propager dans la partie nucléaire. accident dont pas grand monde n’a entendu parler.

    quand a l’insécurité dans les centrales française, elle est tellement évidente que l’autorité de sureté nucléaire, apres plusieurs inspection a déploré les manques importants dans la plupart des installations.

    délais d’interventions trop lent,

    pas d’eau pour éteindre l’incendie,

    une équipe devant intervenir dans un lieu reconnaissant qu’elle ne le connaissait pas,

    45 minutes apres le déclenchement de l’alarme, l’équipe prévue n’était toujours pas opérationnelle,

    a Cadarache, les piscines ou sont entreposées les matériaux irradiés, ne possèdent pas de systèmes de détection d’incendie

    j’arrete la, la liste est si longue.

    alors vous savez, le granit avec un E ou sans E, sans m’en touche une sans faire bouger l’autre comme disait notre ex président.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès