• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

OlivierBZH29

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • OlivierBZH29 14 novembre 2012 18:40

    Exacte ce journaliste ne met en avant que des formats de presse à scandale « people » en parlant de la fortune du joueur, des soirées qu’il fait et surtout en mettant bien le sens du « cerveau dans les pieds »
    Ce journaliste en a oublier le coté sportif, le coté humain d’un vaincu quittant un terrain de foot, comme ci le joueur allait lui faire un sourire « j’ai perdu mais je suis contant » 
    L’arrogant ici n’est pas le joueur mais le journaliste qui avec cet article ne fait pas de Eto’o une personne qui se rend ridicule car le ridicule ici, c’est ce journaliste de « presse people »



  • OlivierBZH29 14 novembre 2012 18:31

    Je vois que le journalisme aime autant détruire médiatiquement qu’avant !
    Qui est ce journaliste ? Un journaliste de la presse à scandale ? Voulant faire du buzz en étant « arrogant » ?
    Car l’arrogant ici c’est pas le joueur mais le journaliste
    En faite ce journaliste est surement un grand jaloux de l’argent de Mr Eto’o, des soirées qu’il fait car pour tenir des propos du genre (je résume) « avoir le cerveau dans les jambes » (cet homme est devenu un personnage extrêmement riche. Il le doit à ses pieds, néanmoins son cerveau a oublié d’être aussi performant que ses jambes - dans le texte du journaliste) il ne faut pas l’aimer le joueur là. Où est la logique du journaliste sportif disant des mots comme ça ? Parle t’il de sport ou interprete-il des mots façon « presse à scandale » de cinquième zone journalistique ?

    Bien moi à la place de Mr Eto’o, en sortie de ce match (et pas un petit match pour l’équipe et ce joueur, celui de la CAN, capital pour l’équipe, le pays et les supporters et les joueurs etqui fut hélas perdu
    On imagine facilement la rage chargée de tristesse dans la tête du joueur rentrant au vestiaire et trouvant comme question des insultes poliement formulées par un journaliste en remettant en cause la prestation du joueur
    Ceci n’est pas du rôle d’un journaliste normalement à caractère sportif que de remettre en cause une prestation de match car entre demander à un joueur « que c’est-il passé ce soir pour que ce match soit perdu ? » et « votre prestation fut mauvaise » il y a un faussé énorme sortant de la classe du journalisme mais bel et bien celui digne de la presse à scandale qui se nourrit des affaires médiatique en vendant du papier toilette à lire
    Comment ne par répondre à un tel journaliste par l’arrogance, l’ironie et le confrontant a sa réalité, son métier de journaliste, devant faire preuve de neutralité sans jugement
    Oui ce journaliste à sa place ailleurs que dans le journaliste mais par-contre à toute ses chances dans des magazines de presses « people »
    Moi à la place de Eto’o, son micro au journaliste je lui aurais fait manger

    Il est trop facile d’aduler une personne la veille et le lendemain lui cracher au visage
    Samuel Eto’o ne fait que répondre comme on lui parle et en toute intelligence arrogante et ironique, 
    Je ne valide pas ce torchon médiatique autour de cet article qui ne sert à rien que à faire les affaires de ce petit journaliste de quartier


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité