• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

oncle archibald

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 15/09/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 13349 118
1 mois 0 90 0
5 jours 0 10 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • oncle archibald 24 février 10:31

    Amusant ! Moi je me souviens de mon service militaire, et on ne nous demandait pas notre avis ! En rang torse nu et en avant marche vers l’infirmerie ou plusieurs infirmiers nous vaccinaient à la chaine sans aucune chance d’y échapper.

    Bon sang ! Le res-pes-sper !

    Malgré les balles, contre l’ennemi,soldat de France, soldat du pays, tu remonteraaaas vers les liiiignes ! Han-dé han-dé han-dé !



  • oncle archibald 24 février 10:11

    @QAmonBra :

    « De par les quelque valeurs dites chrétiennes me restant malgré tout » ... malgré tout ? Regrettez-vous les quelques valeurs dites chrétiennes qui vous restent ? 

    « Scolarisé jusqu’à l’âge de 14 ans dans une école catholique » .... quelle horreur ! Vous avez survécu « malgré tout » ?

    Ce qui me parait « monstrueux » dans votre discours c’est votre refus obstiné de regarder la réalité en face : oui bien sûr vous avez été façonné par la civilisation dans laquelle vous êtes né et où vous avez grandi, et il n’y a pas à en rougir. Ces « valeurs dites chrétiennes » ont muri au fil des siècles et sont la base de tout ce qu’il y a de mieux dans notre société d’aujourd’hui.



  • oncle archibald 24 février 09:58

    @Daniel PIGNARD : "Non les hommes ne sont pas égaux devant Dieu« 

    OH !!!!

    Luc 15, 1-7 : parabole de la brebis perdue.

     »Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !”
    Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion.« 

    Matthieu 19.13-20.16 : parabole des ouvriers de la dernière heure.

     »Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ’Appelle les ouvriers et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers.’

    Ceux de cinq heures de l’après-midi vinrent et reçurent chacun une pièce d’argent.

    Quand les premiers vinrent à leur tour, ils pensèrent recevoir davantage, mais ils reçurent aussi chacun une pièce d’argent.


    En la recevant, ils murmurèrent contre le propriétaire

    en disant : ’Ces derniers arrivés n’ont travaillé qu’une heure et tu les as traités comme nous, qui avons supporté la fatigue du jour et de la chaleur !’

    Il répondit à l’un d’eux : ’Mon ami, je ne te fais pas de tort. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un salaire d’une pièce d’argent ?

    Prends ce qui te revient et va-t’en.

    Je veux donner à ce dernier arrivé autant qu’à toi.

    Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux de mes biens ? Ou vois-tu d’un mauvais œil que je sois bon ?« 

    Tout cela colle très bien avec notre devise »liberté, fraternité, égalité".



  • oncle archibald 23 février 10:58

    @L’apostilleur : "Si l’Eglise catholique avait disparu la civilisation occidentale serait différente....« 

    Oh que oui, et n’en déplaise aux athées acharnés contre les églises et l’église Catholique particulièrement. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et le Pape François dans son encyclique »fratelli tutti« rappellent tout simplement qu’un homme en vaut un autre quel qu’il soit ! Pour les Chrétiens ça va de soi puisque tous fils du Père. Les athées gardent la fraternité mais enlèvent la paternité. C’est encore un problème de »nuque raide" mais ça se soigne !



  • oncle archibald 23 février 10:38

    "s’aimer mutuellement, s’entraider, se pardonner, se faire artisan de la justice et de la vérité, partager son pain quotidien avec les plus délaissés," c’est très bien mais ça n’est que le deuxieme commandement.

    Matthieu 22, 34-40 :

    Un scribe s’avança pour demander à Jésus :
    « Quel est le premier de tous les commandements ? »
    Jésus lui fit cette réponse :
    « Voici le premier :
    Écoute, Israël :
    le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
    Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
    de tout ton cœur, de toute ton âme,
    de tout ton esprit et de toute ta force.
    Et voici le second :
    Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
    Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

    Hélas dans votre article le premier commandement passe sous le tapis. Pas d’église sans Dieu ! Pas de fraternité sans Père ! C’est le drame du communisme, l’homme qui est par essence pécheur, ne peut se passer de Dieu sans sombrer. Le communisme a la nuque trop raide pour accepter qu’il y ait une entité au dessus de lui et à laquelle il pourrait demander pardon de ses fautes.

    Le « grand Satan » ne se résume pas aux Etats Unis comme vous nous le serinez depuis des lustres juste par militantisme pour les derniers régimes communistes qui restent en Amérique latine.

    Et vous me faites bien rire en écrivant ici « L’Église catholique est devenue, plus que jamais, un pouvoir politique » .... Je repense aux croisades, aux guerres de religion intra européennes, à la conquête des Amériques sous le règne de los reyes catolicos ou tout simplement à nos grands rois de France.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Aléas

Publicité



Palmarès

Publicité