• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Onecinikiou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/03/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 3562 45
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Onecinikiou 8 novembre 2020 05:57

    @Fergus

    Les « experts » de Fergus, se doit être les « informés » de (((France Info))) !



  • Onecinikiou 8 novembre 2020 05:46

    @ l’auteur,

    L’auteur se pare dans son descriptif d’attributs « prestigieux » (docteur, économiste etc) sans doute pour impressionner le chaland, néanmoins il fonde l’ensemble de sa démonstration visant à mettre en évidence un critère de gravité sur un indicateur  le nombre de contaminations  et effectuer une comparaison hasardeuse entre le début de la pandémie et son état actuel, alors qu’il ne peut ignorer (et s’il l’ignore c’est encore plus grave) que la plupart des pays occidentaux, et singulièrement la France, ne disposaient que de très peu de test Covid les premiers mois, en particulier au moment paroxystique de la première vague !

    Donc sa comparaison est au mieux fallacieuse, et partant son analyse à tel point foireuse et manquant du minimum de sérieux méthodologique requis qu’on s’interroge sur sa raison d’être.



  • Onecinikiou 5 octobre 2020 09:21

    @l’auteur 

    « alors pourquoi en France ? »

    Poser la question c’est y répondre : mais parce que RYSSEN A RAISON !

    Son embastillement est une démonstration par l’absurde, et prouve que ce qu’il raconte dans ses ouvrages, loin de résulter d’un délire mais bien d’une construction intellectuelle élaborée, se vérifie dans la matérialité des faits.

    1/ Le pouvoir en France, qu’il soit politique et médiatique, repose sur un fondement, un substrat idéologique qui a consisté à patiemment ériger une nouvelle religion à travers l’idéologie de la Shoah.

    2/ Cette idéologie sert de paravent à la communauté organisée, que l’on peut légitimement qualifier de judéo-sioniste, et qui vise à rendre incritiquable la dérive incroyablement communautarisme, tribale même, de ladite communauté, en violation patente de tous les préceptes républicains (a priori), mais également de déconsidérer et de diaboliser toute critique de cette autre dérive raciste et racialiste sur base théologico-militaire qu’est la politique menée depuis sa fondation par l’Etat d’israël, et s’accélérant dans la dernière période. 

    3/ Cette analyse, assumée dans le champ intellectuel et médiatique, vaut pour condamnation sociale à mort du fait que le lobby domine la scène politique française, et donc instrumentalise à souhait sa « justice » aux fins de châtier, de persécuter quiconque oserait mettre en évidence ses objectifs poursuivis, plus ou moins occultes, c’est à dire essentiellement ses intérêts tribaux et ses buts géopolitiques. 

    CQFD.



  • Onecinikiou 13 mai 2020 21:31

    @Jean Dugenêt

    Ok excusez-moi, je ne pensais pas avoir affaire à un tel gauchiste. 



  • Onecinikiou 13 mai 2020 02:52

    @Jean Dugenêt

    Il faut toujours interroger la cohérence des positionnements des uns et des autres, et finalement leur courage.

    Aussi, vous avez voté qui pour le second tour des dernières présidentielles ? Car Asselineau avait refusé de donner une consigne de vote, renvoyant de fait dos à dos Macron et Le Pen, et donc aussi leur programme respectif, ce qui était pourtant intenable d’un point de vue tant politique que de l’honnêteté intellectuelle.

    https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/COMMUNICATION/Programme-Emmanuel-Macron.pdf

    https://rassemblementnational.fr/le-projet-de-marine-le-pen/

    Il arguait aussi à cette occasion, pour mieux justifier ce que j’estime être son piteux déballonage (qui est à mon avis un trait de sa personnalité), que la famille Le Pen avait échoué 7 fois à cette élection et représentait pour conséquent selon lui « l’assurance-vie du système ».

    Ce que ne semble pas comprendre ce gros con, mais sans doute le sait-il et ne le dit pas à ses militants, c’est que le FN fut fondé en 1972, qu’en 1988, soit 16 ans après, pour sa seconde participation aux présidentielles, Jean-Marie Le Pen fut crédité de 14,4% des voix. 

    Qui peut croire les yeux dans les yeux qu’Asselineau, qui sera peut-être mort d’ici là (même si je ne le souhaite pas), en 2022, 15 ans après la fondation de l’UPR, fera plus de 5% !!! Les mêmes cons qui le voyaient déjà au second tour en 2017 et qui sont pléthores sur internet (comptez-vous les cocus et autres dingos ignares), alors que je le rappelle il fit 0,92%... !

    Autrement dit son argument se retourne contre lui : sa progression de toute évidence sera bien moins rapide et importante que ne le fut celle du FN par le passé. Donc, fort logiquement, s’il se révélait que l’UPR avait un avenir  ce qu’il n’a pas, et sur ce point à Soral a mille fois raison, et il faut être de nouveau un gogo ignare de la politique pour croire qu’Asselineau aurait la moindre chance d’incarner la figure de l’homme providentiel  alors on doit en conclure que, au vue de cette progression factuelle et prévisible l’UPR, Asselineau représenterait une bien meilleure assurance-vie que feu le FR et Jean-Marie Le Pen ! C’est de la logique pure et du bon sens. 

    D’autre part cela dit autre chose de bien plus grande importance et de plus profond, et qui est au coeur des erreurs d’analyse et sinon plus sûrement des mensonges d’un Asselineau à ce sujet : comme le problème n’est pas, et n’était pas le RN et Jean-Marie Le Pen (qui avait au passage un charisme mille fois supérieur à Asselineau et une organisation politique bien plus puissante et structurée que la sienne à la même époque), on doit en conclure que le problème est autre et tient là encore évidemment, pour quiconque à des yeux pour voir et un cerveau pour comprendre, à l’incroyable puissance et capacité politico-médiatique du Système à sidérer les foules ébahies, relativement abruties et incultes, dans le but de diaboliser et discréditer à outrance tel candidat (et ses idées) jugé menaçant et dangereux pour lui (le Système), ses intérêts et sa pérennité ; et symétriquement de surmédiatiser tel autre en le valorisant grâce à toute sa force d’impact mise à sa disposition exclusive dans le but de le faire élire dans un chausson !

    Tant qu’on n’a pas compris ça c’est qu’on est le dernier des cons ou alors un fieffé menteur. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre FN Florian Philippot Politique

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité