• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Orélien Péréol

Orélien Péréol

Auteur, essayiste, écrit nouvelles, pièces de théâtre... Acteur. Ex enseignant, participe de la sociologie de l'Analyse Institutionnelle...

Tableau de bord

  • Premier article le 09/12/2008
  • Modérateur depuis le 26/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 266 773 3961
1 mois 1 11 10
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 123 93 30
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Orélien Péréol Aurélien Péréol 2 mai 2009 19:28

    Vous superposez immigration et faiblesse sociale. Cela me parait politiquement inacceptable.
    Il y a des classes sociales mal à l’aise et qui ne sont pas issues de l’immigration. D’autre part et surtout, c’est l’honneur des Républicains de ne pas enfoncer les natifs de ces classes défavorisées dans leur origine sociale et de leur permettre de prendre des places meilleures dans la société, selon leur talent personnel (quelle que soit leur origine territoriale, qu’ils soient issus de l’immigration récente ou de l’immigration éloignée ou très éloignée).

    Un des arguments pour justifier (excuser) la place assez médiocre de la France dans les comparaisons internationales est l’existence d’une forte immigration (les pays en tête n’ont pas d’immigration). Or à niveau social comparable, les immigrés ou issus de l’immigration ont les mêmes résultats que leurs homologues implantés depuis longtemps sur le territoire.
    Il s’ensuit que l’on ne peut pas dire que l’immigration fait baisser le niveau.



  • Orélien Péréol Aurélien Péréol 1er mai 2009 17:00

    Vous écrivez : « Je n’ai pas l’intention de décortiquer l’enseignement actuel, dire si les réformes une fois de plus engagées sont techniquement bonnes ou mauvaises. Il est évident qu’elles ne sont pas bonnes puisque pour l’Université comme le collège et l’école, de partout l’on entend haro sur les ministres. »

    Mais les enseignants crient toujours haro sur le ministre, sauf quand il ne fait rien comme Bayrou, pendant au moins trois ans, Lang avec ses deux passages assez courts...



  • Orélien Péréol Aurélien Péréol 20 avril 2009 17:35

    je suis de cet avis. On entend cette statistique catastrophique et on n’entend pas parler des affaires singulières. Y’au rait amais de procès ?
    Pour l’instant je ne crois pas cette statitique fondée sur des faits réels.



  • Orélien Péréol Aurélien Péréol 20 avril 2009 17:24

    Je suis un homme battu. Le tribunal m’a insulté, créditant tout ce que mon épouse a dit de moi, et trahissant ma parole par l’omission, l’interprétation falsifiante et par l’invention pure et simple de phrases que je n’ai jamais dites. La femme qui s’est plainte de la violence de l’homme a été crue. Le tribunal m’a reproché à sa suite d’être « toujours malade ». Le tribunal a inventé une dépression à ma mère (c’est un faux témoignage de l’expert pasychiatre qui ne l’a pas rencontré) et je détruis selon eux sur le long terme ma famille et l’éducation de mes enfants parce que je veux « faire le père et la mère » et qui si tout le monde atteste que je m’occupe des enfants, c’est moi qui empêche que la mère le fasse avec ma mère décrétée dépressive.

    J’appelle à un féminisme partagé.
    Allez lire la mise à mort que l’Etat m’a infligée et a infligée à mes enfants sur plainte de la femme et contre l’idée de justice, contre les droits de l’homme : http://rpplbis.blog.lemonde.fr/



  • Orélien Péréol Aurélien Péréol 14 avril 2009 11:31

    Prenez votre temps

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès