• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Parlez moi d'amour

Parlez moi d’amour

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 333 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 10 décembre 2012 20:23

    Le petit Larousse selon JL



  • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 4 décembre 2012 22:38

    Arrêtons toutes ces médications de labos-marchands : ils n’ont jamais voulu soigner quoique ce soit, uniquement augmenter leur bénéfices. La part de la recherche dans le prix du médicament ne concerne pas la recherche de soin (il n’y a eu aucune nouvelle molécule significative depuis plus de trente ans) mais uniquement la recherche d’image, d’emballage, d’entubage, d’enfumage. Il y a très peu de médicaments vraiment efficaces et beaucoup à effets secondaires redoutables. Il me revient à l’esprit un tout petit comprimé dont le seul composant pouvant provoquer une allergie d’après la notice était l’encre du micro-sigle imprimé dessus, indispensable au soin bien entendu ... Un autre sirop d’un très beau rouge dont le colorant pouvait provoquer des réactions allergiques.

    Et puis savoir que les labos ne travaillent pas sur les analgésiques pour enfants parce que ce n’est pas rentable, ça me rend malade et il n’y a pas d’herbe ni d’huile essentielle pour soigner cette nausée.

    Pour avoir abandonné l’allopathie depuis vingt ans je me porte très bien, quand je tousse, radis noir + sucre, ça marche très bien ! Le reste guéri tout seul à part les grosses infections mais elles sont rares et les rhumes n’en font pas partie s’ils sont soignés par le repos et la boisson chaude (ajouter du citron dans les infusions).



  • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 31 août 2012 20:33

    Bernard a une petite retraite. Sa banque (depuis vingt ans) lui a accordé 300 € de découvert et lui a fait signer cinq assurances. Plus un crédit qu’il avait dû prendre pour se soigner, plus un crédit révolving qu’il prélève pour tenter de réduire son découvert ... plus la cotisation mensuelle pour sa carte de paiement, plus celle pour avoir accès à son compte sur internet, plus celle qui lui permet de recevoir un sms chaque fois qu’il attaque ledit découvert ...

    Bien sûr quand la retraite arrive le 10, ponction immédiate de toutes ces sommes, il en reste un peu pour le loyer, internet, EDF, il faut bien faire quelques courses pour manger, se soigner et s’habiller, donc très vite la banque va refuser les paiements et renvoie impayés l’eau, le mobile et la taxe d’habitation ... tout en creusant le trou de frais de rejet conséquents pour chaque opération (50 € pour un paiement refusé de 52,60 €) additionnés de frais de commission 8,50 € etc ... que soldera la retraite du mois suivant qui sera d’autant plus réduite sous l’effet boule de neige, la complémentaire trimestrielle n’offrant pas le moindre souffle d’air à Bernard, la banque ayant tout siphonné et ses factures impayées s’accumulant.

    Quand il a déposé un dossier de surendettement à la Banque de France, son découvert était de 875 € soit presque trois fois le plafond accordé, composé essentiellement de rentrées pour la banque, crédits, assurances et frais de gestion. Comme par miracle dans le dossier des créanciers adressé à la BdF ils retombait à 299,99 € par un jeu d’écritures de remboursement bidon de primes d’assurances.

    Sur les douze derniers mois, Bernard aura été racketté de plus de 2 600 € de frais (je ne parle pas des assurances maison) soit deux mois de ses revenus et il n’a pu survivre que grâce à son entourage.

    Donc un compte en détresse rapporte gros en % sans beaucoup de travail puisque tout cela est programmé et automatique et il y a tellement de petits retraités qui ont honte d’aller parler de leur découvert à des minets bien coiffés et qui se font essorer sans mot dire ? Si les banques ont mis le grappin sur les liquidités de la population c’était bien avec l’objectif de s’y servir copieusement d’autant plus qu’elles y puise directement.

    Et l’effet boule de neige des intérêts de la dette qui deviennent dette soumise à intérêts, c’est exactement ce que vivent les états vendus aux banques ... et ils veulent la faire payer aux retraités .

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv