• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

passtavie

passtavie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 19/06/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 336 57
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • passtavie passtavie 13 août 2014 20:35

    Moi je dis vive la gratuité...
    La meilleure résistance c’est de créer du gratuit, mais pas du gratuit qu’il peuvent s’accaparer pour le revendre ensuite. C’est faire les courses pour une personne à mobilité réduite, c’est cultiver un jardin et offrir des légumes autour de soi. C’est aider un ami à déménager. C’est arroser son jardin avec l’eau du toit,etc...

    Il faut qu’un certains nombres de choses restent le bien commun. L’eau par exemple... Personne n’a le droit de s’accaparer l’eau d’une population pour lui revendre après.



  • passtavie passtavie 13 août 2014 20:25

    Tout à fait d’accord.



  • passtavie passtavie 13 août 2014 20:22

    La lutte des classes n’a donc rien à voir avec le prolétariat... les ouvriers...
    Ce sont des clichés, ok.
    Vous avez raison, vous avez toujours raison... Je crois que je vais beaucoup apprendre de vous.Vous n’avez pas expliqué les raisons de votre titre. Vous vous êtes juste contenté de dénigrer.



  • passtavie passtavie 13 août 2014 20:10

    Rocla vous me faîtes rire avec votre idée d’autonomie. Ici bas une partie de la population est privé de son autonomie. On a fait de nous des assistés et après on nous le reproche. Si les choses tournaient un peu plus rond il n’y aurait pas de nécessité d’assistanat, chacun pourrait se prendre en charge. Encore on a de la chance ici on est dans un état providence... Ailleurs celui qui serait privé de toute possibilité de se prendre en charge crèverait de faim ou de maladie (curable normalement).



  • passtavie passtavie 13 août 2014 15:47

    « opiniatre nullité »

    J’avais un enseignant, que je respectait beaucoup, qui nous demandais de faire une critique objective du travail de nos compères. Je me souviens qu’il menaçait de « représailles » tout élève qui se permettrait, hasardeusement, de parler du travail d’autrui en le qualifiant de « nul ». Le terme « nul » n’est absolument pas constructif.

    Ceci dit, sûrement qu’il faudrait revoir notre système éducatif.

    J’ai travaillé avec des surveillants. Pour punir des collégiens on leur donnait des feuilles d’exercices de grammaires. Ceux qui étaient en difficultés scolaires n’arrivaient même pas à les commencer. Une fois qu’on leur expliquait la règle de grammaire, ils arrivaient à peu près bien à s’en sortir (sauf les rares qui ont une capacité intellectuelle amoindri).
    Mais des assistants d’éducation extrêmement pédagogues m’ont dit « t’emmerde pas, on leur fait juste faire ça pour les faire chier ».

    C’est pas beau ?

    Je suis pour qu’on relève le niveau de l’éducation nationale, mais aussi pour qu’on mette des moyens pour aider ceux qui sont en difficultés. Il ne s’agit pas que d’en faire des bon « boys » pour l’entreprise, mais aussi d’en faire de bons citoyens. Capables de penser.

    Or là ou je vous rejoins, c’est que ce sont les mots qui permettent de penser. Il faut préserver la richesse de notre vocabulaire. Et surtout la transmettre, même à quelqu’un voué à devenir plombier.

    Certains se reconnaissent entre eux par leurs puits de savoir et méprisent ceux qui n’en sont pas. C’est une forme de domination : la domination par le savoir. Le savoir doit rester le plus accessible possible. Je parles de savoir noble et pas de connaissance sur les séries les plus débiles de la TV par exemple.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Ruralité

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité