• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

paul

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1587 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • paul 20 avril 2014 09:34

    Pour envisager un intérêt possible pour l’Europe de se rapprocher de cette structure concurrente du FMI et de la BM, il faudrait que l’Europe ne soit pas totalement vassalisée par la Finance étasunienne, bientôt renforcée par le grand marché transatlantique :

    En 2010 a été signé l’Accord Swift par lequel les autorités américaines ont accès à toutes les données bancaires européennes ....pour lutter contre le terrorisme .
    Visa et Mastercard ont privé depuis mars dernier 2 banques russes de leurs services, sans préavis ...
    Dans ce contexte où un pays hégémonique se permet d’agir à sa guise sur le contrôle des échanges économiques entre pays libres - de plus avec une monnaie toxique pour les circuits monétaires-, on ne peut que souhaiter le succès de ce nouveau fonds monétaire des BRICS .



  • paul 16 avril 2014 16:52

    Sur la crise ukrainienne, Naomi Klein a publié un article dans The Gardian, dans lequel elle applique sa théorie du choc :
    En période de crise, réelle ou provoquée, les élites au pouvoir sont en mesure d’imposer des mesures impopulaires et même préjudiciables à la majorité des citoyens, sous couvert d’urgence : pas le temps de débattre, de voter (voir le 11/9) .
    La crise en Ukraine est utilisée comme un bélier pour enfoncer les restrictions européennes à l’exploitation du GdS, mais aussi à leur exportation depuis les USA, même si ce choix parait idiot . Le but ultime est d’affaiblir la puissance énergétique russe, tout en la fragilisant sur sa frontière occidentale .

     enjeuxenergies.wordpress.com/ 2014/ 04/ 12/ dedefensa-org-gaz-de-schiste-en-ukraine-au-galop-de-la-doctrine-du-ch oc /



  • paul 16 avril 2014 16:21

    Non l’ANODE n’est pas responsable de la situation .
    Si EDF vend son électricité à un prix qui ne répercute pas les couts réels, c’est que l’entreprise est subventionnée, donc c’est contraire au principe de la concurrence ...blabla . Sinon, à quoi servirait la loi NOME de 2010 ?
    L’ANODE ne fait que demander au Conseil d’état que soit appliquées les directives de l’UE.

    Les gouvernements ont repoussé l’augmentation réelle pour ne pas déplaire aux électeurs-consommateurs . Ça profite aux producteurs privés ? C’était prévu pour .
    Ah ! heureusement Ségo va revoir le mode de calcul des tarifs réglementés : beau feuilleton en vue pour les médias, quelle combine foireuse trouver pour se sortir de ces pièges comme l’écotaxe que les gouvernants ont eux même construit ? Perdu d’avance, mais ça flatte l’image du politique qui lutte contre les forces de l’argent. Moi président ...



  • paul 15 avril 2014 00:04

    Le candidat Hollande déclarait en 2012 qu’il voulait suspendre la loi NOME prise en 2010 et voulue par Bruxelles pour l’ouverture du marché de l’électricité .
    Une promesse mensongère puisqu’en infraction avec l’UE : il était prévisible que la limitation artificielle de l’augmentation du prix ne pouvait durer .

    Pourtant Mme Royal dans ses nouvelles fonctions, n’hésite pas à dénoncer une décision (celle du Conseil d’état) très regrettable pour le consommateur, et déclare vouloir réformer le mode de calcul , comme un simple texte administratif !

    La promesses du lobby nucléaire d’une électricité pas chère ne tient pas : sur 35 pays européens, la France n’arrive qu’au 13 ème rang (Eurostat 2013) , et encore, sans tenir compte du cout prohibitif de démantèlement des centrales bientôt à la réforme ....



  • paul 14 avril 2014 11:18

    Siatom, je vous reconnais un certain sens de l’humour. Merci pour « l’avis éclairé » .

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité