• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Peretz1

Peretz1

Retraité, je fais dans la démocratie réelle avec une nouvelle constitution (www.citoyenreferent.fr) et dans l'économie avec "Pour une économie humaine, renversons la table (Amazon)", un livre qui vient de paraître vu par un informaticien diplômé de l'IAE, Paris I. Je réhabilite Keynes qu'on a eu tort de lâcher, si l'on en voit les conséquences mortifères actuelles. Vivant, il nous aurait permis de renflouer l'économie en la faisant revenir à une situation normale axée sur le plein emploi.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/09/2012
  • Modérateur depuis le 29/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 516 306
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 0 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Peretz1 Peretz1 11 février 2016 09:46

    Contrairement à ce que dit Eau du robinet, la disparition totale de l’argent d’espèces serait une excellent chose. A condition de bien contrôler l’argent scriptural. Plus d’économie souterraine, drogue et travail au noir. 



  • Peretz1 Peretz1 11 février 2016 09:36

     LE GRAND SCANDALE DE LA DETTE SOUVERAINE

    Jusque dans les années 70, l’argent était tiré du Trésor public, « ex nihilo » selon les besoins du moment, bien qu’avec le contrôle du Parlement. Mais trop facilement au gré des banques, qui estimaient, à juste titre, qu’augmenter la masse monétaire en circulation de cette façon engendrait l’inflation honnie pour tout prêteur qui voit la valeur de ses créances s’amenuiser avec le temps. Les prêteurs savent que cela fait baisser la valeur de l’argent prêté. D’où des lois empêchant l’Etat  français de battre monnaie à son gré, en laissant ce soin aux banquiers, qui créent depuis ces sommes en circulation, assorti cette fois d’intérêts, censés être un frein à trop de facilité.

    Depuis cette date  les banques ont pris le pouvoir sur l’Etat en le laissant s’endetter comme devant, mais cette fois dans leur propre…intérêt ! Cette technique s’est généralisé avec les traités européens qui ont fait adopter une directive équivalente pour les pays membres de l’U.E.  Les banques ont réussi à persuader que l’inflation était toujours malsaine pour la population, ce qui est faux. Comme le démontre la période des trente glorieuses Le lobby bancaire a réussi à persuader les dirigeants qu’il fallait supprimer la « planche à billets », L’Etat, obligé de payer des intérêts devait ainsi se montrer raisonnable dans ses dépenses. Cette technique s’est généralisée avec les traités européens.

    La technique austéritaire récemment imposée par les banques à la Grèce, a été adoptée en France dans les années 75 avec toujours cet objectif déflationniste. La BCE a été créée officiellement dans ce but grâce au traité de Maastricht. Dans ces conditions, où l’argent scriptural est totalement virtuel, où seule l’acceptation de règles conventionnelles uniquement basées sur des chiffres, permet des maniements libérés de toutes contraintes au niveau des Etats. D’où les crises par l’inflation cette fois des dettes qui agissent comme des compensations à l’augmentation de liquidités dues à l’activité économique.

    Ce système est le contraire du système keynésien d’avant années 70 qui veut lui, augmenter les dépenses de l’Etat, seule façon de créer la croissance alors que l’austérité la diminue, avec comme conséquence évidente le chômage de masse et la montée des inégalités.

    Il y aurait une technique simple pour effacer ces dettes, du moins en partie, un simple jeu d’écriture, et tout le monde serait content. Mais, bof, les financiers sont trop cupides et les dirigeants trop bêtes !



  • Peretz1 Peretz1 7 décembre 2015 21:23

    Sans changer de système, rien ne se fera. C’est-à-dire changer de constitution. Pendant que les citoyens se morfondaient, j’ai pris le temps d’en rédiger une « 6 e république, faire bouger les lignes » (En numérique chez Amazon, ou imprimé chez Bookelis). Proposition amendable.



  • Peretz1 Peretz1 15 novembre 2015 10:03

    @oncle bin’s Ce sont les fous de dieu qui doivent avoir raison puisqu’ils vont jusqu’à s’immoler pour le leur, le vrai dieu. Les religieux sont violents parce qu’ils pensent détenir la Vérité.



  • Peretz1 Peretz1 15 novembre 2015 09:59

    @oncle bin’s Et voilà le résultat : c’est de quel Dieu du parles ? Celui des chrétiens, des autres religions monothéistes ? Celui dont tu parles est le vrai dieu ? Curieux les autres représentants sur terre de leur dieu, pensent le contraire. Chacun sa vérité. C’est les fous de dieu qui doivent avoir raison parce qu’ils s’immolent pour le leur. Vraiment quand les hommes croient que ce sont eux les dieux, ils détruisent tout.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité