• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Petrus

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 19 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Petrus 19 mars 2011 07:47

    La « transparence » ça ne peut pas être nucléaire : béton, barbelés, fission, fumée (beaucoup), étincelles, pétarades, fusion, et ... sarcophage !

    La « transparence », c’est la lumière : c’est le soleil, c’est le vent ! Voyez l’Espagne :

    << Le 09/11/2009 :

    Grâce à de forts vents, l’Espagne a enregistré ce dimanche un record de production d’électricité par éoliennes.

    Le précédent « record » était de 44%. Dimanche, entre 03h20 et 08h40, plus de moitié de l’électricité produite en Espagne était d’origine éolienne, avec un pic à 53%. El Pais, qui rapporte l’information ce lundi, l’explique par de très forts vents soufflant sur une bonne partie de la péninsule.

    Le président de REE, le gestionnaire du réseau de transport électrique espagnol, Luis Atienza, a déclaré au journal que ce record « est une borne qui nous remplit d’orgueil ». Au total, 11.500 mégawatts ont été produits, l’équivalent de 11 réacteurs nucléaires.

    L’Espagne, qui a résolument parié depuis plusieurs années sur les énergies renouvelables, bénéficie dans son ratio énergétique de 13% d’éolien, entre 9 et 10% d’hydraulique et 2,5% de solaire. La capacité installée en énergie éolienne peut atteindre 17.700 mégawatts, plus de dix fois celle de 1999, et l’objectif espagnol est d’atteindre une capacité de 40.000 mégawatts en 2040.

    Le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero a décidé de sortir progressivement l’Espagne de l’énergie nucléaire, en exploitant les centrales jusqu’à leur fin de vie, au profit des renouvelables. >>

    Ben oui, le vent, divin zéphir clair et chatoyant, souffle de vie ... « transparent » !





  • Petrus 19 mars 2011 05:55

    Bonjour, juste une info :

    << Le 09/11/2009 :

    Grâce à de forts vents, l’Espagne a enregistré ce dimanche un record de production d’électricité par éoliennes.

    Le précédent « record » était de 44%. Dimanche, entre 03h20 et 08h40, plus de moitié de l’électricité produite en Espagne était d’origine éolienne, avec un pic à 53%. El Pais, qui rapporte l’information ce lundi, l’explique par de très forts vents soufflant sur une bonne partie de la péninsule.

    Le président de REE, le gestionnaire du réseau de transport électrique espagnol, Luis Atienza, a déclaré au journal que ce record « est une borne qui nous remplit d’orgueil ». Au total, 11.500 mégawatts ont été produits, l’équivalent de 11 réacteurs nucléaires.

    L’Espagne, qui a résolument parié depuis plusieurs années sur les énergies renouvelables, bénéficie dans son ratio énergétique de 13% d’éolien, entre 9 et 10% d’hydraulique et 2,5% de solaire. La capacité installée en énergie éolienne peut atteindre 17.700 mégawatts, plus de dix fois celle de 1999, et l’objectif espagnol est d’atteindre une capacité de 40.000 mégawatts en 2040.

    Le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero a décidé de sortir progressivement l’Espagne de l’énergie nucléaire, en exploitant les centrales jusqu’à leur fin de vie, au profit des renouvelables. >>

    Pour en savoir plus sur les éoliennes espagnoles, il suffit de googleliser « éoliennes espagnoles » ... eh oui.




  • Petrus 30 janvier 2008 16:14

     Entendu aux infos ce matin : 1,3 millions de logements saisis en 2007 aux USA. Soit environ 5 millions de personnes à la rue. Combien en 2008 ?

    En 29, même phénomène : c’était des millions de paysans qu’on mettait à la rue, en saisissant les fermes, devenues insolvables suite à l’effondrement des cours des denrées agricoles ... (si je me souviens correctement de mes lectures).



  • Petrus 30 janvier 2008 15:25

     

    Cet article a le mérite de mettre au clair un sentiment confu.

    Certains parlent aussi de la théorie du presse-livre : 2 machoires qui se resserrent. La fed baisse les taux, la machoire de droite avance ; la fed ne baisse pas les taux, la machine de gauche avance. Entre les machoires, c’est broyé.

    J’ai lu quelquepart (il faudrait retrouver les chiffres exacts), que la masse monétaire engendrée par la bulle du crédit représente 20 à 30 fois la valeur réelle des titres.

    Cette masse est en train de se faire broyer par les machoires : les élastiques qui les gardaient écartées sont rompus.

    Apparement, personne ne trouve le Bouton (sic) d’arrêt de ce mécanisme.

     

     



  • Petrus 29 janvier 2008 15:02

    Il y a quand même un point important qu’il faut souligner et re-souligner, alors qu’il nous est complètement occulté par la tête de gondole Kerviel : c’est la perte par la SG de 2 milliards d’euros dans la crise des subprimes !!!

    Même l’auteur de l’article a omis cette information. Et dans toutes les réactions, seul Christoff_M en a fait mention. C’est dire à quel point l’info matraquée réussit à en cacher une autre, aussi importante.

    Car c’est fondamental : depuis 6 mois la SG nous ment sur son implication dans le subprime américain !

    Imaginons qu’il n’y ait pas d’affaire Kerviel : le tollé qu’aurait provoqué l’annonce de la perte de ces 2 milliards !







Palmarès