• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

philippe baron-abrioux

j'ai 66 ans et suis un homme qui a travaillé principalement dans l'enseignement et la formation de publics jeunes et adultes en formation alphabétisation et lutte contre l'illettrime . travaillé aussi et le plus souvent en même temps dans l'insertion sociale et professionnelle de publics en grande difficulté . mon dernier emploi était un poste de chargé de mission auprès du conseil général de la Gironde pour l'insertion de personnes allocataires du RMI dont j'assurais le suivi . formation initiale bac A1 puis fac de droit à Bordeaux . 3 enfants (37,27 ,29 ans )

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 841 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • philippe baron-abrioux 14 juillet 2019 09:13

    @l’auteure ,

    Bonjour Rosemar ,

    Il me semble que ,depuis longtemps, le titre de votre article pourrait s’appliquer à bien autre chose que les « biens de consommation » .

    les notions de « soldes ,désordre et gabegie » s’étendent désormais , non plus seulement aux biens produits , fabriqués , mais aussi malheureusement aux femmes et aux hommes qui , peu à peu , mais de façon aussi insidieuse que permanente , se perçoivent ,et à juste titre bien souvent comme « des Kleenex ,des jetables » .

    vous déplorez à raison ce qui se retrouve au sol et dont personne ne se soucie de les ramasser et ce quelle que soient la qualité et la valeur du produit ainsi peu respectées .

    vous utilisez le mot de irrespect pour le déplorer .

    bien souvent je cherche le respect pour les femmes et les hommes qui , avec leurs moyens , essaient de trouver ou de retrouver une place dans uns société , la notre , où les « chercheurs d’emploi » sont pléthore et le marchandage (tirant toujours vers la )plus basse rémunération, bien que légale), prend de plus en plus de place lors d’un éventuel recrutement .

    combien de jeunes parfois fortement diplômés , motivés ne se voient proposer que des postes sans aucune reconnaissance des efforts faits et des sommes dépensées pour « se payer »leurs études !

    eux aussi se sentent « soldés » sur le marché de l’emploi et s’ils conçoivent quelque rancoeur peut être est ce parce qu’ils estiment qu’ils auraient droit eux aussi à un minimum de Respect pour les efforts accomplis durant parfois de longues années .

    le désordre règne aussi sur le marché de l’emploi et la gabegie de compétences est ,selon moi ,évidente d’où la tendance qui ne cesse de se faire jour à l’émigration de nombre d’étudiants vers des zones et des pays dans lesquels ils pourront présenter et faire valoir ce pour quoi ils ont accepté tant et tant de sacrifices .

    bonne fin de journée !

    P.B.A.



  • philippe baron-abrioux 13 juillet 2019 12:12

    @Djam

    Bonjour ,

    je n’ai parlé que de PULSION (je n’ai pas été « tenté »)en prenant la peine de préciser la limite imposée par la Raison , dont celle transmise par la cellule familiale quelle qu’en soit la composition .vous semblez être passé sur ces éléments .

    précision , si on ressent de l’attirance pour une personne de même sexe , cela peut s’expliquer aussi par un environnement plus basé sur une complicité que par le besoin physique et sexuel d’une expérience réelle .

    ETES VOUS SÜR QUE TOUS LES ADOS TROUVENT CETTE COMPLICITE DANS LE CADRE FAMILIAL ?

    DE MOINS EN MOINS ,SELON MOI ; beaucoup n’ont qu’un temps très limité à accorder à leurs ados du fait de leur travail (ou de la recherche ) ou d’activités variées de distraction (assez chronophages ,le plus souvent ,ou pour répondre à des schémas purement consuméristes ) .

    les parcs d’attraction en sont un exemple : les parents sont des consommateurs passifs qui délèguent aux animateurs le soin de divertir les enfants.

    pendant ce temps là les parents n’ont à s’occuper de RIEN sauf à prendre quelques photos de ces moments « inoubliables » .

    bonne fin de journée .

    P.B.A.



  • philippe baron-abrioux 13 juillet 2019 08:58

    us

    @l’auteur ,

    Bonjour ,

    et si ce n’était en fait que notre part d’« animalité » (que tantôt nous oublions et tantôt nous laissons prendre prise sur nos actes ) ?

    car oui , l’homosexualité existe bien et bien chez certains animaux .

    rite initiatique là aussi ?

    ne peut on parler ici d’une phase de « découverte » de l’Autre , celui qui n’est que le miroir de moi même sans lequel s’il n’existait pas , je ne serais qu’un animal particulier à forme humaine mais dénué de la capacité de Raison . ?

    QUEL HOMME OU QUELLE FEMME PEUT PRETENDRE n’avoir jamais ressenti une pulsion homosexuelle ?

    si la pulsion existe cela ne veut pas dire qu’elle ne sera pas limitée par la raison et l’envie de « découvrir » , un autre moi même mais morphologiquement différent de moi ou de mon Autre , mon miroir de même sexe .

    serait on « fondamentalement » hétéro ou homosexuel , prédisposé à telle ou telle orientation sexuelle ?

    rappelons nous les premiers « kouros » grecs , sans aucune représentation d’un sexe quelconque puis les représentations des éphèbes ,avec là, bien présente, un sexe .

    n’est ce pas déjà le dépassement des tabous ?

    et que penser de « l’origine du monde » .

    la « découverte » , l’évolution des moeurs fait partie intégrante de toute société vivante . vouloir aller à contre courant signe , en général ,le déclin .

    seules comptent les limites ,acceptées ou imposées , qui s’appliquent à un moment donné .

    bonne fin de journée !

    P.B.A.



  • philippe baron-abrioux 13 juillet 2019 07:53

    @l’auteur ,

    il me semble (il y a longtemps ,c’est vrai ) avoir entendu parler de ’l’honnête homme « ou de la conduite »en bon père de famille . j’avais cru comprendre que ces concepts faisaient partie de notre littérature et donc de notre culture puisque souvent les uns ou les autres y faisaient référence , la main sur le coeur .

    Monsieur de Rugy au titre de ses anciennes fonctions a souhaité présenter à quelques invités un autre volet , gastronomique celui là ,de notre culture,l’excellence de nôtre gastronomie .

    En cela , il a démontré sa solidarité avec l’ensemble du gouvernement ce qui n’est pas un mince effort pour un « vert » .

    ne tirons pas sur l’ambulance !

    il présente bien comme l’on dit ,notre de Rugy , même s’il ne sait pas toujours où il habite , comme une de ses proches collaboratrices d’ailleurs .

    on sait les effets néfastes du plomb et les risques de saturnisme encourus pour un trop long contact avec ce métal .

    n’y aurait il pas un risque découlant de trop longs contacts avec les ors qui décore presque tous les palais de notre belle République ?

    personne n’en parle , quel dommage !

    une inspection a eu lieu concernant l’appartement de fonction de Monsieur de Rugy et les travaux qui y ont été entrepris ; trouvera t on à cette occasion l’explication de toute cette suite d’événements ?

    attendons sagement si possible , et quand le diagnostic sera posé il sera encore temps de l’orienter vers le meilleur hôpital pour son cas .

    bonne fin de journée .

    P.B.A.



  • philippe baron-abrioux 5 juillet 2019 08:28

    @l’auteur ,

    Bonjour ddacoudre ,

    merci d’avoir reconnu la « la longueur » de votre article ;il l’est , c’est un fait !mais il est aussi riche et foisonne de références à qui veut bien lire jusqu’au bout .

    « être curieux de tout » pourrait être le sens de votre démarche , de tout , sans appréhension aucune de domaines dont certains pourraient être surpris que l’on ose en savoir PLUS , que l’on cherche à les aborder dans une quête de développement personnel ou plus simplement parce qu’on a conscience de nos lacunes .

    « s’autoriser » à la découverte par tout moyen mis à notre disposition pour accroître notre capacité à discerner de façon un peu plus solide et étayée ce qui nous a été caché ou n’a jamais fait partie intégrante de notre éducation et /ou nos enseignements scolaires ou autres . acquérir ainsi des outils pour élargir le champ de nos connaissances pour satisfaire notre légitime curiosité (qui est une qualité essentielle ) ou pour tenter de perfectionner nos savoirs faire et nos savoirs être et plus largement encore nos savoirs .

    je partage votre point de vue sr la formation permanente (ou continue ) qui consiste le plus souvent à « adapter » le salarié à un poste de travail dans l’entreprise pour le rendre toujours plus efficace , « performant » , rapide et donc plus « productif » . durant toute ma vie professionnelle , j’ai insisté sur l’importance qu’il y avait AUSSI à la « transférabilité » des contenus dispensés à ce titre .

    j’ai cru lire aussi une référence à la « nouvelle société » proposée par Chaban- Delmas avec la complicité de Jacques Delors qui était son conseiller .
     
    décentralisation , participation au résultat des entreprises , élargissement et facilitation de l’accès à la culture avec priorité à l’Humain dans son entièreté : on sait ce qu’il advint de cet ensemble , perfectible certes , sans aucun doute, mais qui avait l’avantage d’ouvrir un peu quelques pistes d’une réflexion pour la société ..

    votre article me semble être un plaidoyer pour une nouvelle prise de conscience sur les capacités que nous donne notre cerveau , nos 1300 grammes de matière grise qui ne sauraient se satisfaire de la « soupe » qui nous est servie .

    il y a bien encore un espace à portée de vue si nous acceptons de faire l’effort d’ouvrir grand nos yeux et nos oreilles pour voir la duperie actuelle , la dénoncer et la combattre si nous refusons de crever à force de facilité et de renoncement à tout ce qui est encore le champ de la liberté d’apprendre et de construire en nous épanouissant pendant qu’il est encore temps .

    pardon pour la longueur .

    BONNE FIN DE JOUREE !

    P.B.A.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité