• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

philippe baron-abrioux

j'ai 66 ans et suis un homme qui a travaillé principalement dans l'enseignement et la formation de publics jeunes et adultes en formation alphabétisation et lutte contre l'illettrime . travaillé aussi et le plus souvent en même temps dans l'insertion sociale et professionnelle de publics en grande difficulté . mon dernier emploi était un poste de chargé de mission auprès du conseil général de la Gironde pour l'insertion de personnes allocataires du RMI dont j'assurais le suivi . formation initiale bac A1 puis fac de droit à Bordeaux . 3 enfants (37,27 ,29 ans )

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 841 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • philippe baron-abrioux 2 juillet 2019 07:40

    @ l’auteure ,

    Bonjour Rosemar ,

    Si j’ai bien compris le sens de votre article , vous semblez faire le constat que l’esprit de compétition s’insinue ( de manière plus ou moins « claire » )dans quasiment tous les domaines de notre vie .

    L’origine du verbe latin peto , is, petere , (demander , solliciter, rechercher ) contenu dans le mot compétition oriente vers une mise en concurrence , un défi , une lutte pour une place .

    C’est ce sens dans les compétitions sportives entre autres .

    Ssauf exceptions , celle ou celui qui participe à une compétition sportive sait , le plus souvent ,qui sera le ou les adversaires à qui il se mesurera . pour cette compétition , il ne pourra utiliser que ses capacités physiques , mentales ,morales .très souvent , il se sera préparé à cette confrontation par un entrainement pendant lequel il aura observé et estimé le niveau des performances de son ou ses adversaires (et non ennemis ) .

    C’est souvent le temps de l’émulation, élément de motivation par des rencontres ,sans enjeu précis .

    Les réseaux sociaux ne participent pas de ce fonctionnement ; seul importe le nombre (seul critère de performances ) et les moyens mobilisables pour y parvenir sont aussi « libres » , anonymes et sans limites que les contenus diffusés pour parvenir au premier carré du classement, pour figurer ne serait ce qu’un jour ou quelques minutes sur le podium .

    il y a plusieurs années , mon fils m’a créé un compte Facebook (sans m’en prévenir d’ailleurs ) . depuis quelques mois , je consulte ce site et ce que j’y trouve parfois , entre nouvelles de certaines personnes que j’ai connues et des commentaires échevelés , me laisse perplexe .

    je ne prends même plus la peine de poster quoi que ce soit , tant ce qui défile sur ce site (le seul que j’utilise ) ne me semble pas mériter le moindre commentaire .

    les « attaques » , les vacheries , les jugements à l’emporte pièces et l’absence quasi totale de propositions y sont légions , sans parler d’à peu près toutes les formes de harcèlement venues parfois d’inconnus ,de façon permanente sans envisager les conséquences de ce type de comportements.

    Ce n’est plus de compétition dont il est parfois question mais de guerre , d’un combat visant à détruire l’autre , connu ou pas mais dont on s’est promis de le mettre à genoux , et peu importent les moyens pour y parvenir .

    Pauvre tableau de chasse que celui la !

    « à vaincre sans péril , on triomphe sans gloire » .

    bonne fin de journée !

    P.B.A.




  • philippe baron-abrioux 28 juin 2019 11:06

    @l’auteure ,

    Bonjour Rosemar ,

    l’usage qui tend à se développer de climatiseurs (qui abaissent les températures à l’intérieur tout en les accroissant à l’extérieur ) pourrait à terme nous conduire à allumer ( SURTOUT pendant la période hivernale) de gigantesques feux à l’extérieur de nos maisons pour tenter de faire grimper les températures extérieures .

    cela nous permettrait sans doute de pouvoir faire quelques économies sur notre facture de chauffage domestique !

     nous avons pourtant de si belles forêts !

    il est temps d’en faire de belles photos !

    bonne fin de très chaude journée .

    P.B.A.



  • philippe baron-abrioux 23 juin 2019 06:41

    @l’auteur ,

     peut on citer « le pin des Landes » de Théophile Gautier ?

    bonne journée !

    P.B.A.



  • philippe baron-abrioux 21 juin 2019 09:38

    @Jean Keim

    Bonjour Jean Keim ,

    Trop de personnes confondent l’aisance , le confort matériels qui les font courir à perdre haleine et le bien -être .

    Et leur course n’est pas près de s’arrêter !

    Bonne fin de journée .

    P.B.A.



  • philippe baron-abrioux 19 juin 2019 13:52

    @arthes

    Bonjour arthes ,

    Oui , comme vous l’écrivez , ça a bien changé .

    je m’en suis rendu compte à chaque fois que je suis revenu à saint Jo .

    cet établissement a perdu certaines de ses spécificités au fil du temps .

    il avait pourtant longtemps été précurseur , je pense à l’autodiscipline de la seconde à la terminale .

    il est devenu un établissement d’enseignement comme beaucoup d’autres , avec les mêmes problèmes , perdant peu à peu de ce qui le différenciait de la majorité y compris des autres « jésuitières », comme saint Joseph de Tivoli à Bordeaux où j’ai passé cinq ans avant de venir à Sarlat .

    bonne fin de journée et à bientôt peut être .

    P.B.A.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité