• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre Boisjoli

Pierre Boisjoli

Je suis un orphelin depuis l'âge de 17 ans. Je me suis construit à partir de modèles que j'ai rencontré à l'université : des professeurs, des administrateurs, des collègues de classe.
J'ai d'abord fait des études de génie en géotechnique et en géologie, la mécanique des sols et la mécanique des roches. J'étais indiscipliné et j'ai flirté avec les groupes marxistes de l'Université. J'ai développé mon propre modèle mathématique par les tenseurs de spatialité pour faire un lien entre l'économie et les sciences sociales selon la base que Marx a développé dans son oeuvre Le capital.
J'ai été inspecteur de chantier de construction et j'ai poursuivi mes études en administration des affaires et en économie. J'ai une solide base en finance et en macro-économie. J'ai complété un baccalauréat et une maîtrise en adminsitration et j'ai nourri mes connaissances d'une solide recherche personnelle de la théorie des grands économistes du XXe siècle.
Je pense avoir fait le tour de la littérature économique qui explique les tenants et les aboutissants des grandes tendances actuelles. Je me propose d'écrire des textes sur notre monde économique à la lumière des très justes prévisions que Marx a eu au XIXe siècle.

Tableau de bord

  • Premier article le 01/06/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 117 18
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 12 avril 2010 07:35

    Je propose que les riches paient. Il faut un impôt mondial sur les gains annuels de plus d’un million de dollars, un impôt global de 75% et pourquoi pas un impôt de 90% sur les gains annuels de plus de 10 millions de dollars. Cet impôt mondial servirait à renflouer le FMI qui pourrait occasionnellement aidé des pays comme la Grèce. Il n’y aurait plus de personnes immensément riches, on y trouverait une solidarité nouvelle entre les riches et les pauvres et on ne changerait pas la terrible loi des marchés.
    Je suis capable de vous faire avoir tout cela ; ne vous ai-je pas réglé une guerre froide ?
    Il faut aussi mettre en vigueur la loi Tobin sur les transactions financières et sortir les Américains de cette possible manoeuvre d’user de la planche à billets en créant une monnaie internationale. Il faudrait aussi un code du travail international qui permette des relations saines entre les entrepreneurs et les syndicats. Tout un programme que je compte bien réaliser lorsque je serai au sommet du monde.
    Pierre Boisjoli
    le conseiller divin
    le seigneur des seigneurs
    le roi des rois
    le prince de la paix



  • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 12 avril 2010 05:37

    C’est honteux. Quand je pense à toutes les rivières que l’On peut arnacher pour créer de l’énergie, on s’étonne que la Banque mondiale dépense autant d’argent pour un projet lié au charbon. J’approuve aussi que les porte-conteneurs voguent au diésel plutôt qu’au mazout, moins polluant et d’une plus grande efficacité. Il y a de bonnes décisions à prendre pour être écologique qui ne sont pas si dispendieuses que ça.
    Pierre Boisjoli
    le conseiller divin
    le seigneur des seigneurs
    le roi des rois
    le prince de la paix



  • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 12 avril 2010 00:13

    Vous paniquez. La politique chinoise tente radicalement de se rapprocher d’une économie de marché avec des citoyens et des États qui empruntent pour stimuler la demande intérieure et tout cela est sain. C’est dans l’excès que les pays occidentaux ont péché et soyez sûr que la direction chinoise verra à mettre un frein lorsqu’elle sentira que ses banques d’affaires vont trop loin. A 40% de leurs revenus annuels, les Chinois gèrent leurs avoirs en bon père de famille et ils stimulent la demande intérieure. Il ne faut pas voir là, une catastrophe imminente, mais une juste analyse des forces en présence. Je ne vois pas pourquoi la Chine se saignerait à ne pas consommer alors que les États-Unis ne font rien pour redresser une situation financière catastrophique. La Chine a les moyens de ses ambitions et soyez certains que je défendrai la Chine contre quiconque veut faire les prophètes de malheurs.
    Pierre Boisjoli
    Le conseiller divin
    le seigneur des seigneurs
    le roi des rois
    le prince de la paix



  • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 4 avril 2010 22:53

    C’est une triste situation que celle de la Grèce et elle est dûe à un gouvernement qui s’est éclipsé sans rendre des comptes. Le gouvernement socialiste en place ramasse les pots cassés de son prédécesseur. Il ne faut cependant pas oublier qu’en matière d’économie, on paie pour là où on a péché. Les spéculateurs de tout acabit sont là pour mesurer le risque que représente la situation de la Grèce et, qu’à ce titre, ils ont la liberté d’intervenir au gré des calculs qu’ils font de la société grecque. Là où un cadavre se meurt, les vautours se rassemblent. Je souhaite les meilleures chances du monde à la Grèce, mais on ne peut mettre en péril tout un système pour un mauvais joueur. Si la Grèce doit recourir au Fond monétaire international, elle le fera aux conditions du Fond. c’est la triste loi des marchés.
    Pierre Boisjoli
    le conseiller divin
    le seigneur des seigneurs
    le roi des rois
    le prince de la paix



  • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 3 avril 2010 00:32

    Se retire, se retire pas, c’est du pareil au même. La zone Afgane est entrée dans un processus de rupture spontanée et il n’y a rien à y faire sauf le retour du Fils de l’homme. Depuis le 11 septembre 2001, le monde est entré dans une nouvelle ère. Aucun président américain ne pouvait accepter une attaque au coeur de l’empire comme le 11-09. On a décidé de faire la guerre.
    Les actions tordues de George W Bush n’ont rien aidé. Le sentiment anti-américain est si fort qu’il ne laisse aucune perspective de faire appel à la raison et les bombes explosent au hasard sans plan prédéterminé. C’est cela le chaos et ce n’est pas Barak Obama qui pourra y mettre un terme malgré toute sa bonne volonté et la qualité de ses discours.
    IL faudra que le monde dise maintenant que la croyance en Dieu est une tare pour que Dieu vienne en aide aux humains. La fin est proche. Repentez-vous et croyez en Dieu. C’est votre seule chance.
    Pierre Boisjoli
    Le conseiller divin
    le seigneur des seigneurs
    le roi des rois
    le prince de la paix

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Economie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité