• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre Chaillot

Pierre Chaillot

Citoyen excédé par les fausses lois économiques relayées par des soi-disant "experts" médiatisés qui concourent au modèle de pensée unique et nous envoient droit dans le mur.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/04/2017
  • Modérateur depuis le 17/04/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 156 740
1 mois 1 11 38
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 32 16 16
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Merci Macron le chômage va enfin baisser !

  Merci Macron le chômage va enfin baisser !

1709 visites 26 jan. 2018 | 0 réaction | Pierre Chaillot  









Derniers commentaires



  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 24 octobre 19:15

    @Yaurrick
    Le marché n’est pas une théorie néolibérale, mais un état de fait des interactions entre les individus. Ni plus ni moins

    Dire que le marché (au sens prix/salaire) libre apporte un bien-être global supérieur à des prix salaires fixes n’est soutenu que par l’école néolibérale. Ce sont les néolibéraux qui ont vend en poupe depuis maintenant 70 ans et qui, en s’appuyant sur l’OCDE, le FMI, la BCE et d’autres, détruisent les monopoles d’État, les minima salariaux , les normes de productions, bref tout ce qui s’approche d’une loi. Je ne nie pas l’existence du marché, je nie son efficacité absolue. Il existe des cas où le marché est supérieur à l’intervention et des cas où non. Ce sont aux citoyens de définir ces cas relativement aux valeurs qu’ils défendent.

    Il va falloir quand même m’expliquer en quoi un prix fixé de force par l’état (donc qui occulte l’information véhiculée par les prix) puisse ne pas distordre l’offre et la demande.
    Un prix fixé par l’État va en effet changer l’offre et la demande. En quoi est-ce mal dans l’absolu ? En quoi une société devrait-elle se priver de dire : l’industrie agroalimentaire monopolise l’eau, pollue les nappes, détruit la faune, je l’interdit ou lui colle des taxes prohibitives pendant que je soutient l’agriculture propre ?

    La réalité dont je parlais, c’est qu’on a le choix de faire autrement. Être libre de ses de choix n’a jamais signifié que l’on pouvait s’affranchir des contraintes physiques. Donc je n’ai pas le choix de m’arrêter de manger, j’ai le choix de approvisionner ailleurs ou de faire pousser mes légumes.
    Vous avez peut-être ce choix. Mais les 9 millions de pauvres en France ? Ceux que l’on parque dans des HLM et qui n’ont pas de moyen de transport ? La plupart ont un boulot ou sont retraités hein... Où est leur choix ?

    Ce que je vois du Venezuela, c’est un pays où l’état a voulu être omniprésent à grand renfort de contrôle de prix, interventionnisme, de clientélisme et que les vénézuéliens ont perdu en moyenne 11kg l’année passée. Et contrairement à la propagande officielle, c’est entièrement la faute des gouvernements de Chavez et de Maduro parce que ces messieurs ont rendu l’économie du Venezuela une des moins libres du monde
    Vous me parlez de la propagande officielle du Vénézuela en reprenant mot pour mot la propagande véhiculée par les USA et ses alliés... un peu de sérieux ! Je ne prête foi ni à l’un ni à l’autre, ayez l’honnêteté de les mettre sur un pied d’égalité ! Ne considérez-vous pas que l’économie est moins libre par ce que ce pays fait l’objet de sanctions économiques ? Comme cela a été le cas par le passé pour Cuba qui a moins de 2% de pauvres sur son territoires mais où personne ne peut mourir de fin ou de soif puisque les denrées alimentaires de base sont gratuites pour les cubains ? Où le système de santé est l’un des meilleurs au monde ? Pour moi l’idéal n’est pas Cuba. Je ne suis pas communiste. Non pas par ce que ça ne marche pas, il faut arrêter de mentir là-dessus, mais parce que mes valeurs sont autres.


  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 24 octobre 10:01


    Et pourtant les individus effectuent quand même des choix même si l’information n’est pas parfaite, même si le service ou le produit n’est pas optimum, parce que trouver l’information a un cout, nécessite du temps ou des connaissances spécifiques.
    Nous sommes entièrement d’accord. Mettez donc à la poubelle la théorie néolibérale puisque vous n’y croyez pas. Cessez donc de défendre le « marché » puisque vous ne croyez pas à cette théorie. Faites le raisonnement jusqu’au bout que diable !


    Ce qui signifie qu’ils acceptent de prendre un risque plus ou moins important et d’en assumer les conséquences. Croyez vous qu’en ajoutant des contraintes et en distordant les informations les individus seront toujours enclins à prendre les risques ? Les faits prouvent le contraire, malheureusement.
    Non mais attendez, quand un prix est fixé par l’état, et que les normes de production sont extrêmement strictes, c’est le seul cas où l’information est parfaite pour le consommateur. C’est donc le seul cas sans risque, sans distorsion d’information hein... Par ce paragraphe vous défendez le tout État, vous êtes communiste en fait ?


    Je ne suis pas captif de U, Carrefour, j’ai le choix d’acheter chez eux ou dans d’autre échoppes ou simplement de ne pas acheter.
    Si vous faites partie des gens qui pensent qu’on peut rationnellement se dire « j’ai le choix de m’arrêter de manger », dans ce cas arrêtons la discussion. C’est un argument qui ne correspond à aucune réalité.

    Maintenant, je pense que les vénézuéliens apprécieront la brillante intervention de l’état et que la « religion du marché » soit de la com’.
    Le Vénézuela c’est le nouveau point Godwin décidément. Maduro est élu en 2018 avec 68% des voix. Considérez cous les vénézuéliens comme incapable de voir qu’ils sont en train de mourir de faim ou ne pensez-vous pas que la propagande occidentale autour de ce pays est un peu exagérée ? Ne pensez-vous pas que les États-Unis font un tout petit peu pression pour destituer un gouvernement qui les empêche de piller leurs ressources en pétrole ?


  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 23 octobre 14:06

    @Yaurrick
    Pour qu’un point d’équilibre de prix et salaires puisse être calculé par l’état , cela suppose de connaitre absolument toutes les offres et demandes de chaque individu. Ce qui est absolument impossible, d’une part du fait de la subjectivité de la valeur, et d’autre part et que ces offres et demandes sont évoluent de façon permanente.
    Vous prêchez un convaincu.
    Sauf que les hypothèses sur lesquelles se fondent les théories de l’économie libérales impliquent que les individus sont entièrement rationnels et qu’ils sont en état d’information parfaite. Donc que leurs aspirations n’évoluent pas tant qu’un nouveau produit n’est pas disponible (ils sont imperméables à la pub par exemple). C’est en effet stupide. Vu votre discours, vous ne croyez pas à la théorie néolibérale qui met en avant des résultats du style : il faut ouvrir les marchés, laisser libres les prix, enlever les minima salariaux.
    Très bien, nous sommes d’accord dans ce cas.

     L’information de ces échanges à un niveau micro-économique se propagent ensuite à un niveau plus important par le mécanisme des prix qui est un signal du mécanisme d’offre et demande.
    L’information ne se propage pas. Les prix sont différents d’un magasin à l’autre. Vous êtes captifs lorsque vous rentrez dans un grande surface. Vous n’allez jamais faie1/3 de vos courses chez U, 1/3 chez Leclerc et 1/3 chez carrefour.

    En altérant le signal de prix par des plafonnement ou des prix minimum, il se crée un déséquilibre de l’offre et de la demande, conduisant à des surplus ou des pénuries.
    Non, la théorie néolibérale dit qu’on atteint un autre équilibre différent de celui du marché pur. Les néolibéraux combattent ce nouvel équilibre car pour eux ils ne constituent pas la pureté de leur théorie. C’est de la religion. La « main invisible » représente la main de dieu. La volonté pure des individus voulue par le divin. Il ne s’agit à aucun moment d’un combat pour une meilleure égalité, juste d’un combat idéologico-théologique. Pour les néolibéraux, l’intervention de l’État nuit à la volonté divine, ça ne va pas plus loin. Le reste n’est que de la com pour convaincre ceux qui ne lisent pas ces théories à fond.



  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 23 octobre 10:46

    @Spartacus


    Il n’existe pas de point d’équilibre, c’est un jeu entre l’offre et la demande.
    Ainsi donc vous réfutez la théorie néolibérale.
    Deux solutions, soit vous êtes atteint de schizophrénie, soit vous ne comprenez rien à l’économie et ne faites que répéter ce que vous entendez à la télé.
    À vous lire, je penche depuis longtemps pour la deuxième solution.
    Cessez donc de croire que vous avez tout compris, ouvrez un bouquin, remettez en question vos certitudes. Attention cependant, vous risqueriez de voir que vous vous plantez depuis longtemps.


  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 23 octobre 09:38

    @Yaurrick
    Si vous pensez que c’est impossible, alors vous réfutez toute la théorie néolibérale.
    Le principe des maths c’est :
    - vous énoncez vos hypothèses
    - vous en déduisez des théorèmes
    Si un théorème est faux, c’est que les hypothèses sont fausses.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès