• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre Muller

Pierre Muller

 
En 2005, je m’aperçois que ma commune vient d’acheter des "machines à voter" (terme trompeur qui masque leur nature informatique) du même fabricant Nedap que l’Irlande a suspendu l’année précédente (en 2006, ce pays a finalement jugé ses 7500 ordinateurs inutilisables, ils dorment toujours dans leurs entrepôts). En France, l’administration assène que "tout est parfaitement sûr", les communes distillent une étonnante communication prétendant qu’il ne s’agit pas du tout d’ordinateurs... estomaquant l’informaticien que je suis. Je constate que mes inquiétudes sont largement partagées dans la communauté des informaticiens. Des travaux scientifiques étrangers confirment mon analyse. L’épais brouillard de secret industriel qui nappe le vote électronique ne fait rien pour me rassurer.

Je fonde alors le mouvement d’alerte citoyenne Ordinateurs-de-vote.org. En 2006, plusieurs communes sont convaincues d’abandonner leur projet d’équipement en ordinateurs de vote. L’élection par Internet de l’Assemblée des Français de l’Étranger est critiquée. Une pétition lancée en 2007 rassemble plus de 100 000 signatures. La grande majorité des candidats à la présidentielle expriment leur opposition. Des actions juridiques sont lancées.

En 2008, tout nouvel équipement a été gelé par le Ministère de l’Intérieur, mais la seconde génération se prépare, et le vote par Internet se répand rapidement dans la sphère professionnelle.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/05/2006
  • Modérateur depuis le 24/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 36 65
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Pierre Muller Pierre Muller 15 novembre 2006 18:08

    « nous sommes sur la place depuis plus de 15 ans »
    J’espère sincèrement que vos ordinateurs comptent mieux que vous. Dans un de vos documents, vous faites démarrer vos activités en 1994 smiley

    Plus sérieusement, M. Reyns, le propos des hackers hollandais n’était pas de montrer que l’ordinateur Nedap comptait de travers, mais qu’il n’était pas sécurisé. Le titre de leur rapport est « a security analysis » et non pas « a reliability analysis ».

    Puisque vous ne répondez pas à mes questions sur Apronet (il y a pourtant sur cette liste des centaines d’informaticiens impatients de lire vos réponses), je les repose ici :
    - Concernant ce supposé amalgame avec la Belgique et les États-Unis, présentez vos références (citation, contexte, date) et détaillez votre analyse de cette citation.
    - Vous affirmez que vos ordinateurs sont très différents des concurrents. Je vous cite « Leurs conceptions ne sont absolument pas comparables. Elles n’ont rien à voir en matière de fonctionnement, de fiabilité ou de sécurité et nous pouvons le prouver ! ». Faites-nous une comparaison détaillée entre votre produit et l’ES&S/Datamatique iVotronic (utilisé aux Etats-Unis, agréé en France).
    - Vous disiez « Le paramétrage des urnes n’est pas accessible de la manière et dans les délais que prétend M. Muller. » Je pense que c’était à propos de ma référence au rapport de la CEV qui explique que « deux minutes d’accès non autorisé suffirait pour échanger le logiciel ». Je vous ai demandé : Définissez le terme « paramétrage des urnes ». Détaillez votre affirmation et indiquez tous les éléments y conduisant.
    - Vous affirmiez « Par ailleurs, l’intégrité et le bon fonctionnement de nos urnes électroniques est vérifiable avant ou après chaque scrutin. » Je vous ai demandé : Selon quelle méthode, par qui et à quel moment précis est-ce effectué ? Détaillez votre affirmation et indiquez tous les éléments y conduisant.
    - Vous disiez « Nous affirmons (et nous en avons la preuve) que l’équipement en place en France n’est pas « espionnable » à distance. » Je vous ai demandé : Publiez cette preuve ainsi que tous les éléments y ayant conduit.
    - Vous disiez « M. Muller affirme le contraire, librement et sans le prouver !!! » Je vous ai demandé : Concernant ma supposée affirmation, présentez vos références (citation, contexte, date) et détaillez votre analyse de cette citation.

    Pierre Muller,
    webmestre de ordinateurs-de-vote.org (anciennement : recul-democratique.org)
    Citoyens et informaticiens pour un vote vérifié par l’électeur



  • Pierre Muller Pierre Muller 14 octobre 2006 00:24

    Encore une bizarrerie dans les URL : un espace s’ajoute, il faut enlever le « %20 » de l’adresse.



  • Pierre Muller Pierre Muller 14 octobre 2006 00:20

    @Jako : Le problème de Wavre que vous citez n’a pas fait surface ailleurs. Pourriez-vous contacter l’association PourEva avec des détails ?

    Par contre, d’autres problèmes sont arrivés à Liège et sans doute à Anvers. Ainsi qu’une bizarrerie dans la publication des résultats. Ce qui me rappelle le Québec smiley

    La Belgique néerlandophone a beaucoup parlé du « détournement » hollandais (qui s’est produit juste avant leurs élections). La question qui venait naturellement à l’esprit était « et sur les machines belges, ce serait possible ? ». La réponse est que c’est même plus facile, juste des disquettes à bidouiller, même pas de machine à ouvrir. Peut-être pas aussi viral que les Diebold quand même...

    Un ministre est donc venu à la télé énoncer avec le plus bel aplomb, que non voyons, c’est absolument impossible, ces machines sont 100% sûres, d’ailleurs la société qui les a vérifiées l’affirme...

    Pierre Muller,
    webmestre de www.recul-democratique.org
    Citoyens et informaticiens pour un vote vérifié par l’électeur



  • Pierre Muller Pierre Muller 14 octobre 2006 00:08

    @Jako : Le problème de Wavre que vous citez n’a pas fait surface ailleurs. Pourriez-vous contacter l’association PourEva avec des détails ?

    Pierre Muller, webmestre de recul-democratique.org



  • Pierre Muller Pierre Muller 12 octobre 2006 18:00

    Comme je le disais précédemment, ça a été voté en 1969... alors pour trouver vos députés, il va falloir chercher du côté des cimetières et des maisons de retraites.

    Pour les coups de pieds au cul, attendez une année de plus que les véritables décideurs - les maires - se présentent à la réélection.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité