• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre Sarramagnan-Souchier

Pierre Sarramagnan-Souchier

Militant pour le développement des plus déshérités, pour le désarmement, tendance écologie pacifiste, etc.
 
Ex-candidat (démissionnaire) aux législatives de 2017, pour la 7e circonscription des Français de l'étranger (Europe de l'Est, du Centre et des Balkans).
Ma page de campagne :

http://pierre.souchier.free.fr/legislatives2017/index.html


Candidat aux sénatoriales françaises et aux élections européennes  : 
2011 : “le bonheur de vivre pour tous !” avec "le revenu de vie pour tous" cf. : http://pierre.souchier.free.fr/revoltons_nous/page.revoltons-nous.25.html
2014 : “Moins de biens, plus de liens !”
cf. : http://pierre.souchier.free.fr/europeennes2014/index.html
 

Tableau de bord

  • Premier article le 21/02/2012
  • Modérateur depuis le 20/06/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 50 249 1524
1 mois 2 3 92
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 52 34 18
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 26 juin 2012 07:44

    Concernant les éclairages municipaux et les défoliants sur le bord des routes, rien ne vous empêche de le signaler à la municipalité pour leur expliquer leur point de vue et dans la négative, de lancer une pétition citoyenne pour avoir un impact plus fort. Je peux que vous indiquer des initiatives comme les pétitions et cyberactions de l’association Cyberacteurs : Leur site : http://www.cyberacteurs.org/ ou encore les initiatives de pétitions citoyens de Avaaz.org : la page de leur site pour lancer une campagne de protestation : http://www.avaaz.org/fr/petition/start_a_petition/?cl=1866707032&v=15302

    Courtoisement et avec ma solidarité citoyenne.

    Note : Pour éviter les déchets des bouteilles plastiques et en verre qui trainent un peu partout, on pourrait on pourrait aussi copier les exemple « qui marchent » dans les pays voisins : En Allemagne les bouteilles de bière en verre sont consignées 8 centimes d’euro et les bouteilles d’eau ou de jus de fruits en plastique sont consignées 25 centimes d’euros.



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 26 juin 2012 07:24

    Réponse à soulmanfred du 25 juin 16:57 : Tchile de Savouè du 25 juin 22:04 ayant eu la bonté de répondre pour moi à votre question, je rétablie votre commentaire du 25 juin de 16:04.
    Courtoisement.



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 25 juin 2012 19:51

    Voir aussi ici :

    Terres propose une série de web reportages réalisés dans huit pays d’Afrique Subsaharienne, d’Amérique latine et d’Asie sur le thème de l’accaparement des terres agricoles

    http://ccfd-terresolidaire.org/terres/



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 25 juin 2012 18:28

    Merci de votre remarque en 3 points. Je précise donc ceci pur plus de clarté :


    Vous écrivez : « 1. le débat de dénatalité me paraît nauséabond, car :- il induit l’idée dans certaines têtes, qu’une bonne guerre permettrait de corriger le tir.... »
    Ce sont vos propos et je vous laisse en débattre avec ceux qui pensent cela… Car tel n’est pas mon option ni mes écrits.

    Vous écrivez aussi : « - il conduit inévitablement à regarder d’abord du coté des plus nombreux, en oubliant que le pillage est, pour le moment encore, majoritairement de notre »faute« à nous, pays du nord. »
    Ce sont vos propos et vous ne trouverez nulle trace de cela dans mes écrits. Ce serait même le contraire… (cf. : Premier bilan de la pétition pour sauver les derniers Amérindiens Wayana et Teko de Guyane française : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/premier-bilan-de-la-petition-pour-110684 )

    Vous écrivez : « 2. (…) une organisation mondiale chargée de l’environnement serait, une nouvelle fois, remettre à d’autres ce que nous ne souhaitons pas faire nous même, ce qui n’avancera jamais à rien. C’est à nous, individuellement d’abord et collectivement ensuite, d’agir, de changer. »
    Ce serait là encore me faire écrire ce que je n’ai pas écrit ! Je n’ai pas écris que je souhaitais telle ou telle démarche, mais j’ai mentionné que le sommet de Rio +20 avait opté pour un point constructif qui était que… etc. Et que c’est par ce que des citoyens sont conscients de la nécessité de faire avancer dans ce domaine que c’est positif, même si l’on avance qu’à petit pas. Il va de soit que si soit même l’on n’est pas individuellement à la hauteur de ces enjeux (de la conscience du monde…) on risque de tomber de haut… le moment venu. D’où la nécessité justement d’être à sa place pour savoir d’où l’on va tomber (le moment venu !)… Et moins on est élevé, moins dur sera la chute… (ceci en comparaison des pour les Puissants de ce monde…)

    Vous écrivez encore : « 3. concernant le régime »naturel« de l’être humain. (…) Je vous suis sur la surconsommation de viande, c’est un fait. Mais de là à souhaiter un monde ou il n’y a plus aucune consommation de viande me parait largement excessif ! » 

    Sauf erreur, je n’ai pas écrit qu’il fallait ne pas consommer de viande ! J’ai donnée une piste de réflexion en faisant constater que la surconsommation nuisait à la santé de l’humain et de plus favorisait la dégradation écologique de cette planète. De plus j’ai suggéré (sans m’étendre dans les détails) que les abattages de masse que pratiquent les religions monothéistes étaient devenus de nos jours stériles spirituellement parlant par leurs pratiques et que cela n’amenait pas à l’élévation de la rencontre des autres espèces vivantes comme celle de l’animal qui lui aussi a aussi une âme comme le considère tout bon bouddhiste, hindou ou laïque éclairé qui se respecte et respecte les autres… Il appartient à chacun de prendre dans ce domaine aussi ses responsabilités après en avoir évalué les dégâts planétaires et d’en déduire la conclusion pour nos comportements individuels et collectifs… (en précisant que je ne m’attendais pas à ce que les politiques nous fassent preuve de courage dans ce domaine là aussi…).

    En vous remerciant courtoisement de vos remarques.
     






  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 25 juin 2012 16:53

    Désolé Cevenevive que ce billet n’ai pas été plus réaliste et lucide !

    Pour résumer, Pour sortir l’humanité de ses problèmes environnementaux et énergétiques, chaque citoyen vivant sur cette planète doit être convaincu que la gestion des ressources est une affaire personnelle. Que les démarches des uns et des autres soient perçues comme des gadgets n’est pas spécialement constructif comme option. Toutes démarches des individus me semblent utiles.. « Soyez ce que vous voulez que le monde soit ! » Gandhi. 

    Maintenant vous soulevez une autre remarque : « L’infantilisation du consommateur et l’abrutissement des masses. » dont vous rejetée la responsabilité sur les oligarchies avides de pouvoirs est une réflexion de lâcheté. En effet, aucune mesure extérieure à nous, individus responsables, ne pourra nous venir en aide, ni à nous-même, ni à la planète si nous ne sommes pas des consciences du mondes. Car la solution est à l’intéreur de nous. De chaque citoyens ici bas. Rejeter la responsabilité sur les décideurs est un abandon de soit-même. N’attendez donc pas grand chose de positif à ce moment là…

    Le monde sera ce que nous sommes car ce sont les individus qui vivent cela. Choisissez d’autres représentants à ce moment là si cela ne vous convient pas. Mais ne démissionnez pas de vous-même, en pensant qu’il n’y a rien à faire et que tout est arrêté d’avance. Rien n’est inéluctable si l’on reste des vivants en ce monde.

    En m’excusant e n’avoir pas été plus clair dans ce billet.

    Courtoisement.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès