• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pol-Adolf Staline

Pol-Adolf Staline

Écolo-baba-bobo-nazi
Khmer-vert-de-gris
Décroissant-malthusien-génocidaire
Crypto-trotsko-pastèque-situationniste-alcoolique-chronique
Anti-nucléaire-primaire-partisan-du-retour-à-l'âge-de pierre
Anarcho-terroriste-très-très-méchant-vilain-pas-beau-qui-pue
Mangeur-de-capitalo-productivo-consuméristes-au-p'tit-déjeuner
Va-nu-pieds-barbu-chevelu-altermondialiste-joueur-de-djembé-fumeur-de-bédos

Accessoirement : Adepte de la Pensée Unique (la mienne), Roi des Khons auto-proclamé (par décret divin), futur Dictatureux Mondialesque (à temps partiel), et surtout, surtout : Poète Maudit pour l'Éternité (j'suis pas foutu d'écrire un seul vers qui tienne la route...).
 
"La beauté devant moi fasse que je marche
La beauté derrière moi fasse que je marche
La beauté au-dessus de moi fasse que je marche
La beauté au-dessous de moi fasse que je marche
 La beauté tout autour de moi fasse que je marche"

 
Chant Navajo
 
"Ô homme ! Prends garde !
Que dit minuit profond ?
J'ai dormi, j'ai dormi,
D'un profond sommeil je me suis réveillé.
Le monde est profond,
Plus profond que n'a pensé le jour.
Profond est son mal,
La joie plus profonde que la peine du coeur.
La douleur dit : passe !
Mais toute joie veut l'éternité
 - Veut la profonde, profonde éternité."

 
Friedrich Nietzsche (à vos souhaits !)
 
"Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue.
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.
Je ne parlerai pas, je ne penserai rien,
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
 Par la Nature, heureux - comme avec une femme."

 
Arthur Rimbaud (ne pas confondre avec John - Rambo !)
 
je ne crois plus aux mots des poèmes,
car ils ne soulèvent rien
et ne font rien.

autrefois il y avait des poèmes qui envoyaient un guerrier se faire trouer la gueule,
mais la gueule trouée
le guerrier était mort,
et que lui restait-il de sa gloire à lui ?
je veux dire de son transport ?
rien.

il était mort,
cela servait à éduquer dans les classes les cons et les fils de cons qui viendraient après lui
et sont allés à de nouvelles guerres
atomiquement réglementées

je crois qu’il y a un état où le guerrier
la gueule trouée
et mort, reste là
il continue à se battre
et à avancer,
il n’est pas mort,
il avance pour l’éternité.

mais qui en voudrait
sauf moi ?

et moi, qu’il vienne celui qui me trouera la gueule
je l’attends.


 Antonin Artaud (a.k.a. Artaud le MôMo, mais on s'en cogne - la tête contre les murs) 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 212 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité