• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pol-Adolf Staline

Pol-Adolf Staline

Écolo-baba-bobo-nazi
Khmer-vert-de-gris
Décroissant-malthusien-génocidaire
Crypto-trotsko-pastèque-situationniste-alcoolique-chronique
Anti-nucléaire-primaire-partisan-du-retour-à-l'âge-de pierre
Anarcho-terroriste-très-très-méchant-vilain-pas-beau-qui-pue
Mangeur-de-capitalo-productivo-consuméristes-au-p'tit-déjeuner
Va-nu-pieds-barbu-chevelu-altermondialiste-joueur-de-djembé-fumeur-de-bédos

Accessoirement : Adepte de la Pensée Unique (la mienne), Roi des Khons auto-proclamé (par décret divin), futur Dictatureux Mondialesque (à temps partiel), et surtout, surtout : Poète Maudit pour l'Éternité (j'suis pas foutu d'écrire un seul vers qui tienne la route...).
 
"La beauté devant moi fasse que je marche
La beauté derrière moi fasse que je marche
La beauté au-dessus de moi fasse que je marche
La beauté au-dessous de moi fasse que je marche
 La beauté tout autour de moi fasse que je marche"

 
Chant Navajo
 
"Ô homme ! Prends garde !
Que dit minuit profond ?
J'ai dormi, j'ai dormi,
D'un profond sommeil je me suis réveillé.
Le monde est profond,
Plus profond que n'a pensé le jour.
Profond est son mal,
La joie plus profonde que la peine du coeur.
La douleur dit : passe !
Mais toute joie veut l'éternité
 - Veut la profonde, profonde éternité."

 
Friedrich Nietzsche (à vos souhaits !)
 
"Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue.
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.
Je ne parlerai pas, je ne penserai rien,
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
 Par la Nature, heureux - comme avec une femme."

 
Arthur Rimbaud (ne pas confondre avec John - Rambo !)
 
je ne crois plus aux mots des poèmes,
car ils ne soulèvent rien
et ne font rien.

autrefois il y avait des poèmes qui envoyaient un guerrier se faire trouer la gueule,
mais la gueule trouée
le guerrier était mort,
et que lui restait-il de sa gloire à lui ?
je veux dire de son transport ?
rien.

il était mort,
cela servait à éduquer dans les classes les cons et les fils de cons qui viendraient après lui
et sont allés à de nouvelles guerres
atomiquement réglementées

je crois qu’il y a un état où le guerrier
la gueule trouée
et mort, reste là
il continue à se battre
et à avancer,
il n’est pas mort,
il avance pour l’éternité.

mais qui en voudrait
sauf moi ?

et moi, qu’il vienne celui qui me trouera la gueule
je l’attends.


 Antonin Artaud (a.k.a. Artaud le MôMo, mais on s'en cogne - la tête contre les murs) 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 212 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 25 août 2011 06:38

    Lorelei, je m’attendais à être déçu par votre réponse, je ne suis donc pas déçu.
    Vous avez vraiment l’art d’ignorer royalement les objections à vos idées, et d’éviter ainsi d’y répondre tout en noyant le poisson sous des redites et/ou des digressions superflues ! smiley

    Donc vous êtes bien une adepte de la croyance à la réincarnation.

    Merci pour vos liens mais j’ai aussi mes réponses, dont j’ai pu vérifier expérimentalement certains aspects, et à l’heure actuelle, elles me satisfont pleinemement. Il me faut juste passer par la case décès avant de pouvoir en valider l’élement le plus fascinant. Je vous tiendrai au courant !

    Ouais, cette damnée oligarchie, n’est-ce pas ? Qui n’existerait pas s’il ne se trouvait tellement de complices pour l’aider à maintenir son règne : www.delaservitudemoderne.org
    On est toujours prêt à maudire les salauds (ou pire), mais on rêve secrètement d’être à leur place... J’ai pour ma part tendance à penser que les masses ont les maîtres qu’elles méritent.

    Alors libre à vous de vous bercer de vos douces illusions techno-scientistes, et d’en faire la promotion, mais permettez-moi de rester sourd à votre chant des sirènes, et de considérer votre rêve comme mon cauchemar. 

    PS : je suis très curieux de savoir quel genre de handicapés émotionnels pourront produire ces utérus artificiels, sans la symbiose affective et organique de la mère et de l’enfant. Je doute fortement qu’une machine aussi perfectionnée et élaborée soit-elle puisse répondre aux besoins relationnels d’un être humain en gestation. La nature fait-elle si mal les choses qu’on se sente obligés de corriger ses « imperfections » ?

     



  • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 25 août 2011 05:09

    J’ai beaucoup de mal à comprendre, Lorelei : vous semblez croire à la réincarnation (vous l’évoquez dans un com), qui, me semble-t’il implique la loi du Karma.

    Or vous fantasmez sur l’avènement d’un homme mécaniquement parfait et l’éradication de la souffrance liée à des aléas physiques, alors que selon cette théorie de la réincarnation, rien n’est dû au hasard, et les circonstances éventuellement défavorables de la conception et de la naissance sont la résultante des actes commis dans une existence antérieure.

    Ca me semble parfaitement contradictoire...

    Par ailleurs, avoir « un véhicule » zéro défauts, pour reprendre votre terminologie mécaniste, ne garanti aucunement une personnalité parfaite (sur le plan éthique), ni n’est l’assurance de traverser la vie sans souffrance, et surtout n’évacue pas la souffrance ultime, la mort.

    Et certains semblent s’accomoder plutôt bien de rouler en 2CV plutôt qu’en Rolls :

    http://youtu.be/w1HerEZc_JM

    Ne dit-on pas : qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ? smiley
    Oui, qu’importent les circonstances, c’est la façon dont on y fait face qui importe, et aucune technologie ne pourra jamais permettre à quiconque de faire l’économie d’un travail sur soi afin de trouver ses réponses face aux mystères de la Vie, et au scandale de l’imperfection, de la finitude, de la souffrance et de la mort.

    En tout cas, c’est beau de possèder une telle foi dans la Science pour résoudre les problèmes de l’humanité, Auguste Comte doit être heureux de constater qu’il a encore une postérité.

    J’espère en tout cas pour ma part ne jamais assister à la mise en oeuvre de ce Meilleur des Mondes à la sauce techno-scientiste, mais constater qu’un tiers des appréciations est favorable à cet article n’est pas vraiment fait pour me rassurer.



  • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 27 juillet 2011 03:58

    « Le chant des hommes » 

    Les chants des hommes
    Sont plus beaux qu’eux-mêmes
    Plus lourds d’espoir
    Plus tristes
    Plus durables
    Plus que les hommes
    J’ai aimé leurs chants
    J’ai pu vivre sans les hommes
    Jamais sans leurs chants
    Il m’est arrivé d’être infidèle
    A ma bien-aimée
    Jamais aux chants que j’ai chantés pour elle
    Jamais non plus les chants ne m’ont trompé
    Quel que soit leur langage
    J’ai toujours compris tous les chants
    Rien en ce monde
    De tout ce que j’ai pu boire et manger
    De tous les pays où j’ai voyagé
    De tout ce que j’ai pu voir et entendre
    De tout ce que j’ai pu toucher et comprendre
    Rien, rien
    Ne m’a rendu aussi heureux
    Que les chants

    Les chants des hommes.

    (Nazim Hikmet, 1960)



  • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 27 juillet 2011 03:47

    Bien longtemps après ke Flower Power, voici le Nichon POWWAAAA ! smiley)

    Demain, qui sait, tous à poil dans la rue pour réclamer une refonte totale du système ! smiley



  • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 27 juillet 2011 03:38

    Tout faux. C’est moi le responsable.

    Ben oui. 

    D’ailleurs l’autre jour j’ai en réécoutant Wagner, j’ai eu envie d’envahir la Pologne.

    Mais je me suis retenu. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité