• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

@politique

@politique

Musicien raté, observateur égaré en quête de lucidité. Naïf utopiste à mes heures, j’avoue être bien trop souvent déçu par l’humanité.
Passionné depuis toujours par l’art sous toutes ses formes, notamment par l’association de l’image et du son.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 122 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • @politique @politique 9 février 2011 16:27

    Réaction sur les analyses de Barre_de_rire :

    Extrait de
    Tristes Tropiques, Claude Lévi-Strauss :

    "Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui. Les institutions, les mœurs et les coutumes, que j’aurai passé ma vie à inventorier et à comprendre, sont une efflorescence passagère d’une création par rapport à laquelle elles ne possèdent aucun sens, sinon peut-être de permettre à l’humanité d’y jouer son rôle. Loin que ce rôle lui marque une place indépendante et que l’effort de l’homme – même condamné – soit de s’opposer vainement à une déchéance universelle, il apparaît lui-même comme une machine, peut-être plus perfectionnée que les autres, travaillant à la désagrégation d’un ordre originel et précipitant une matière puissamment organisée vers une inertie toujours plus grande et qui sera un jour définitive."


    Nous sommes, les homo sapiens, présents depuis environ 30000 d’années sur ce bout de roche nommée Terre.

    Je trouve votre obsession pour le judaïsme - culture et mode de vie d’une population, ou même Abraham, n’apparaissant que très récemment ( 2000 à 4000 ans ) - vraiment pathologique.

    Le fait de focaliser ainsi, vous empêches peut être de voir la réalité ordinaire d’une espèce poussière d’étoile dans un ensemble tellement plus complexe et fondamental.

    Cordialement




  • @politique @politique 9 février 2011 02:13

    Comme le souligne Nouri,

    "Il a tous les défauts et toutes les qualités du mec auto-construit"

    Sortir des rangs, faire de la dissidence publique devient de plus en plus difficile et demande beaucoup de courage.

    Nous préférons rester dociles, passifs et formatés car ’’nous ne sommes que la masse ordinaire et grouillante’’ tel des rats.

    Cette même masse qui engendre les systèmes et les dirigeants qu’elle subit.

    L’humain est par nature pleutre, intéressé, égoïste et lâche. Et plus que tout, l’inconnu le terrifie.

    Dont acte, il lui faudra toujours attendre le point de rupture pour qu’il agisse enfin.



  • @politique @politique 9 février 2011 01:34

    Bonjour à tous,

    Il est tout à fait concevable, que, dans d’autres lieux de ce que nous nommons ’’notre univers’’, nous n’ayons jamais existé, n’existerons jamais, pas encore ou bien autrement.

    Nous pouvons aussi, être des échos de résonances, des artefacts qui parcours l’absolue et l’infinie multitude possible d’un concept qu’il nous est impossible d’immaginer.

    Mais de façon bien plus terre à terre, et quoi que nous fassions, il me paraît évident que nous atteignons le point de rupture de ce qui deviendra prochainement notre précédente civilisation.



  • @politique @politique 28 octobre 2010 19:40

    La seule façon de ne pas perdre son temps, c’est de ne pas être.



  • @politique @politique 7 octobre 2010 21:41

    Extrait de Tristes Tropiques, Claude Lévi-Strauss :

    Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui. Les institutions, les mœurs et les coutumes, que j’aurai passé ma vie à inventorier et à comprendre, sont une efflorescence passagère d’une création par rapport à laquelle elles ne possèdent aucun sens, sinon peut-être de permettre à l’humanité d’y jouer son rôle. Loin que ce rôle lui marque une place indépendante et que l’effort de l’homme – même condamné – soit de s’opposer vainement à une déchéance universelle, il apparaît lui-même comme une machine, peut-être plus perfectionnée que les autres, travaillant à la désagrégation d’un ordre originel et précipitant une matière puissamment organisée vers une inertie toujours plus grande et qui sera un jour définitive.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès